MARTY ANDRÉ ÉDOUARD (1882-1974)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les dessins d'André Marty, petit maître de l'illustration de mode, appartiennent à l'esthétique Art déco, mais sa vision personnelle, appliquée et pleine de bienveillance pour les jolies femmes et les enfants élégants, fait de lui un artiste très attachant. Son sens inné de la mesure et du bon ton l'oppose aux excès stylistiques et aux sophistications érotiques d'un Barbier ou d'un Erté, ses contemporains.

Après une enfance paisible et choyée, André Marty s'oriente vers une carrière universitaire sans péripéties. Ayant passé sa licence en philosophie, il s'accorde des vacances en Italie et commence à dessiner quelques compositions, inspirées par Venise et par la Toscane.

De retour à Paris, décidé à tenter une carrière artistique, il entre à l'École des beaux-arts dans l'atelier de Cormon. Célèbre pour ses grandes scènes préhistoriques, le maître encourage libéralement ses disciples à cultiver leur individualité.

C'est plutôt l'influence des illustrations enfantines de Maurice Boutet de Monvel qu'avouent les premiers albums (non publiés) de Marty : « Mes Animaux » et « Chansons en forme de canon ».

À l'instar de ses confrères illustrateurs, Marty reçoit bientôt des commandes d'éditeurs, de directeurs de revues soucieux d'affirmer un style séduisant mais respectant prudemment le classicisme souhaitable pour un public peu familiarisé avec les audaces des fauves et des cubistes. Les illustrations exquises de Marty pour Comoedia illustré (1909), et plus tard pour L'Illustration des modes ou Fémina, satisfont pleinement à cette esthétique, sans renoncer à une note personnelle d'humour facétieux, comme lorsque l'artiste dessine Isadora Duncan avec sa petite école de mignonnes fillettes joufflues bondissant en liberté sur le gazon...

Collaborateur fidèle de La Gazette du bon ton, Marty se voit confier la reproduction de robes de Poiret, de Lanvin. C'est surtout pour les modèles de Lanvin qu'il donne ses illustrations les plus caractéristiques, qui associent de jeunes mères de [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Guillaume GARNIER, « MARTY ANDRÉ ÉDOUARD - (1882-1974) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-edouard-marty/