ANDÉSITES ET DIORITES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Andésites : composition des principaux types

Andésites : composition des principaux types
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Diorites : composition

Diorites : composition
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau


Andésites

Les andésites représentent les termes intermédiaires de séries volcaniques saturées ou sursaturées en silice, de type calco-alcalin ou tholéiitique d'arc ; leurs teneurs en silice varient de 52 à 63 p. 100. On distingue généralement les andésites basiques (SiO2 : de 52 à 57 p. 100) des andésites stricto sensu ou andésites acides (SiO2 : de 57 à 63 p. 100). Sur le plan minéralogique, la principale variation observée réside dans l'absence ou la présence de phénocristaux d'amphibole de type hornblende, qui permet d'opposer les andésites à deux pyroxènes (ortho- et clinopyroxène) aux andésites à hornblende. Enfin, les andésites des marges continentales actives (type andin) diffèrent de celles des arcs insulaires par plusieurs caractéristiques géochimiques, notamment par leurs teneurs plus importantes en potassium, et surtout en baryum et en rubidium.

Minéralogie

Les andésites sont en général des roches très porphyriques, contenant de 20 à 50 p. 100 de phénocristaux (tabl. 1). Parmi ceux-ci, dominent les plagioclases calciques, de taille souvent plurimillimétrique, avec une zonation très marquée à caractère souvent oscillatoire. Leurs teneurs en anorthite varient en effet de 90 p. 100 à 40 p. 100 dans les andésites basiques, de 80 p. 100 à 30 p. 100 dans les andésites stricto sensu. Les phénocristaux d'olivine sont généralement peu abondants, et se rencontrent surtout dans les andésites basiques. La coexistence de phénocristaux d'orthopyroxène et de clinopyroxène de type augite est caractéristique des andésites, dans lesquelles on rencontre également presque toujours de petites quantités de magnétite. Plus sporadiquement, sont présents en phénocristaux, l'amphibole de type hornblende, souvent accompagnée par la biotite, ainsi que le quartz. La pâte des andésites est composée de plagioclases plus sodiques que les phénocristaux, de clinopyroxènes, d'orthopyroxènes et de magnétite ; il s'y adjoint parfois de l'ilménite, de la tridymite ou de la cristobalite. Le verre résiduel, de composition dacitique à rhyolitique, est généra [...]

Andésites : composition des principaux types

Andésites : composition des principaux types

Tableau

Compositions moyennes (% masse) et teneurs en phénocristaux (% volume) des principaux types d'andésites. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages



Écrit par :

  • : professeur à l'université de Bretagne-Occidentale, Brest
  • : professeur émérite à l'université de Toulouse-III-Paul-Sabatier
  • : professeur de géologie à l'université de Bretagne-Occidentale, Brest

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

René MAURY, Maurice LELUBRE, Jean-Paul CARRON, « ANDÉSITES ET DIORITES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/andesites-et-diorites/