ANCIEN FRANÇAIS

FRANCE (Arts et culture) La langue française

  • Écrit par 
  • Gérald ANTOINE, 
  • Jean-Claude CHEVALIER, 
  • Loïc DEPECKER, 
  • Françoise HELGORSKY
  •  • 15 699 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Héritage et personnalité »  : […] Longtemps on a cru et enseigné que le français avait mis des siècles à se déprendre de l'influence latine et qu'il n'était, par le fait, que du latin continué, non pas seulement (ce qui éclate aux yeux) par son lexique, mais aussi par sa syntaxe et ses habitudes rhétoriques. Les progrès de la linguistique ont permis de mettre en évidence, tout au contraire, la promptitude avec laquelle s'est affir […] […] Lire la suite

MOYEN ÂGE La littérature en prose

  • Écrit par 
  • Nicola MORATO
  •  • 6 740 mots
  •  • 3 médias

La formation de la prose littéraire constitue un processus fondamental dans l’histoire des civilisations anciennes et modernes. Ce processus s’inscrit sans aucun doute dans un plus vaste réseau : les emplois multiples du discours en prose, des épigraphes aux journaux intimes, se développent dans des rapports étroits, tant pour la forme que pour le contenu, avec d’autres manifestations de la cultu […] […] Lire la suite

ORTHOGRAPHE

  • Écrit par 
  • Liselotte BIEDERMANN-PASQUES, 
  • Fabrice JEJCIC
  •  • 4 616 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Histoire de l'orthographe à travers des manuscrits et des incunables »  : […] Les textes manuscrits du très ancien français (les Serments de Strasbourg , 842, et la Séquence de sainte Eulalie , deuxième moitié du ix e  siècle, la Passion de Clermont , x e  siècle) font apparaitre que l'orthographe du français est loin d'être aussi simple et phonétique qu'on a bien voulu le dire. Elle est, depuis ses débuts, un système mixte ou plurisystème , dans lequel se côtoient, dans de […] […] Lire la suite

SÉQUENCE DE SAINTE EULALIE

  • Écrit par 
  • Bernard CERQUIGLINI
  •  • 336 mots

La bibliothèque de Valenciennes conserve un manuscrit latin où l'on copia, sans doute à l'abbaye de Saint-Amand-les-Eaux dans la première moitié du ix e siècle, une traduction latine des œuvres de saint Grégoire de Nazianze. Ce manuscrit fut ensuite l'objet d'une double intervention qui lui donne une place éminente dans l'histoire de la littérature française. Vers la fin du siècle, on inséra, au […] […] Lire la suite