AMYGDALE, neuroanatomie

ADDICTION

  • Écrit par 
  • Bernard Pierre ROQUES, 
  • Eduardo VERA OCAMPO
  •  • 7 782 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Fonctions du système hédonique »  : […] L'existence d'un système hédonique dispensateur de plaisir permet à l'homme, comme aussi aux animaux, de reconnaître dans l'environnement des éléments gratifiants. Ceux-ci favorisent l'adaptation au milieu et de ce fait le système de récompense participe de façon positive au processus de l'évolution. Ce système hédonique fonctionne selon le principe des « processus opposants », représenté très sc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/addiction/#i_39000

AGRESSIVITÉ, éthologie

  • Écrit par 
  • Philippe ROPARTZ
  •  • 3 918 mots

Dans le chapitre « Le substrat nerveux »  : […] Les neurophysiologistes et les physiologistes du comportement sont parvenus à localiser les substrats nerveux de l'agression au niveau de structures sous-corticales et diencéphaliques : amygdale et hippocampe dans le système limbique (cf.  système limbique ), hypothalamus latéral dans le diencéphale. Une stimulation électrique des noyaux amygdaliens fait apparaître des c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agressivite-ethologie/#i_39000

CERVEAU ET MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Séverine SAMSON
  •  • 1 025 mots

Identifier les zones du cerveau qui traitent la musique et préciser leur rôle respectif dans la perception, la mémoire, les émotions et la pratique musicale font l’objet de nombreux travaux en neuroscience de la musique. C’est à partir de l’observation des patients présentant des lésions cérébrales et des études en neuro-imagerie que les scientifiques ont réussi à apporter des preuves solides con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-et-musique/#i_39000

CERVEAU HUMAIN

  • Écrit par 
  • André BOURGUIGNON, 
  • Jean-Claude DUPONT, 
  • Cyrille KOUPERNIK, 
  • Pierre-Marie LLEDO, 
  • Bernard MAZOYER, 
  • Jean-Didier VINCENT
  •  • 17 091 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Amygdale »  : […] L'amygdale, ainsi nommée par allusion à sa forme en amande, est le centre nerveux qui prépare à l'action. Elle est nichée à la partie interne du lobe temporal. Cette structure entretient un double rapport avec l'hypothalamus : rapport direct mais aussi indirect (par l'intermédiaire des stries terminales). Sa stimulation produit des effets mixtes selon la composante ortho-sympathique ou para-sympat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-humain/#i_39000

LIMBIQUE SYSTÈME

  • Écrit par 
  • Pierre KARLI
  •  • 4 396 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Modulation de cette signification affective »  : […] Un animal porteur de lésions bilatérales de l' amygdale fait preuve d'une sensibilité réduite à l'égard de tout changement survenant dans la récompense qu'un stimulus laisse anticiper. De façon plus générale, des perturbations plus ou moins profondes du comportement apparaissent, à la suite des lésions limbiques, toutes les fois que l'animal doit apprendre à s'abstenir de répondre à un signal, à i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-limbique/#i_39000

NERVEUX (SYSTÈME) - Neurobiologie

  • Écrit par 
  • Jean-Marc GOAILLARD, 
  • Michel HAMON, 
  • André NIEOULLON, 
  • Henri SCHMITT
  •  • 13 735 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Hypothalamus et système limbique »  : […] L'intégration des émotions et de la peur s'effectue principalement au niveau de l' hypothalamus et du système limbique (hippocampe, septum et en particulier amygdale, ). Certains tranquillisants, tels que les benzodiazépines (chlordiazépoxide, diazépam), dépriment ces régions et inhibent les réactions neurovégétatives, émotionnelles et électriques, qui apparaissent après stimulation du système li […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-neurobiologie/#i_39000

PSYCHOLOGIE DES ÉMOTIONS

  • Écrit par 
  • David SANDER
  •  • 5 817 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L’émotion est-elle une cognition ? »  : […] L’idée selon laquelle notre réponse émotionnelle est déclenchée par les valeurs que nous attribuons à telle ou telle situation remonte au moins à Aristote et a été soutenue par des philosophes tels que Spinoza. Plus récemment, la révolution cognitive en psychologie a constitué le fondement de théories cognitives des émotions qui considèrent que l’« évaluation cognitive » d’une situation est la ca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-des-emotions/#i_39000