AMITIÉ

ALTÉRITÉ, philosophie

  • Écrit par 
  • Sylvie COURTINE-DENAMY
  •  • 5 371 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Paul Ricœur : une dialectique du soi et de l'autre »  : […] La construction d'une dialectique unilatérale du Même et de l'Autre s'avérant impossible, aussi bien avec Husserl qui dérive l' alter ego de l' ego , qu'avec Levinas pour qui c'est l'Autre qui assigne le moi à sa responsabilité, Paul Ricœur va alors tenter d'opposer une troisième modalité de l'altérité : « l'être-enjoint en tant que structure de l'ipséi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alterite-philosophie/#i_8161

ALTRUISME

  • Écrit par 
  • Guy PETITDEMANGE
  •  • 3 312 mots
  •  • 1 média

Généralement, le terme d'altruisme qualifie une attitude morale concrète qui, par-delà toute crainte et même toute norme, privilégie autrui. L'altruisme manifeste un débordement de l'amour propre naturel, calculateur et soucieux de préserver le soi, et du désir érotique qui porte éperdument vers autrui mais un autrui à posséder. Une sorte d'aura entoure le terme d'altruisme. On est aux confins de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/altruisme/#i_8161

ARISTOTE

  • Écrit par 
  • Pierre AUBENQUE
  •  • 23 833 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'amitié »  : […] Les livres VIII et IX sont consacrés à de fines analyses sur l'amitié, qui n'est sans doute pas une vertu, mais, du moins sous sa forme la plus haute, ne va pas sans accompagnement de la vertu. Aristote distingue en effet trois formes de l'amitié, selon qu'elle vise l'utilité, le plaisir ou la vertu. Cette tripartition montre que le concept aristotélicien d'amitié ( philia ) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aristote/#i_8161

BONHEUR

  • Écrit par 
  • André COMTE-SPONVILLE
  •  • 7 850 mots

Dans le chapitre « Félicité, béatitude et amour »  : […] Est-ce à dire qu'il n'est de bonheur que pour le sage ? Ce serait faire du bonheur – et d'ailleurs aussi de la sagesse – un absolu qui nous l'interdirait. En vérité, personne n'est sage tout entier, ni fou, et tout bonheur en cela est relatif : on est plus ou moins heureux, et c'est ce qu'on appelle être heureux. Qui voudrait l'être absolument ne le serait jamais, et c'est e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bonheur/#i_8161

ÉPICURE (341-270 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Graziano ARRIGHETTI
  •  • 6 205 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le plaisir et l'amitié »  : […] L'application pratique la plus connue de cette doctrine est sans doute celle qui concerne l'amitié et les plaisirs qu'elle fait naître, lesquels apparemment n'ont rien à voir avec le corps. Épicure, en effet, part de postulats matérialistes et hédonistes ; l'amitié elle-même apparaît donc comme une attitude intéressée, soit que l'on recherche la sécurité qu'assure la présence d'un ami, soit qu'on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epicure/#i_8161

PLATONIQUE AMOUR

  • Écrit par 
  • Marie-Odile MÉTRAL-STIKER
  •  • 732 mots

L'expression renvoie non seulement à la continence, mais encore à la pudeur : plus précisément tout se passe comme si, avec l'amour platonique, la tendresse pouvait se passer d'une érotique. En effet, il suppose un dualisme qui autorise le développement d'une relation sentimentale aux dépens de tout geste charnel. Le plaisir du cœur y est conçu comme proportionnel à l'ascèse du corps. Une telle no […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amour-platonique/#i_8161

PSYCHOLOGIE DÉVELOPPEMENTALE DU LIFESPAN

  • Écrit par 
  • Patrick LEMAIRE
  •  • 1 527 mots

Dans le chapitre « L’évolution socio-émotionnelle »  : […] Pour comprendre le développement socio-émotionnel tout au long de la vie – comment évoluent nos compétences sociales et émotionnelles –, de nombreux travaux ont cherché à saisir comment nous gérons nos relations aux autres à différentes étapes de notre vie ou comment changent avec l’âge la compréhension de nos propres émotions et le contrôle que nous en avons. La façon dont les individus parvienn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-developpementale-du-lifespan/#i_8161

SÉNÈQUE (4 av. J.-C. - 65 apr. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Ilsetraut HADOT
  •  • 4 285 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le directeur spirituel »  : […] Toute l'œuvre de Sénèque y compris ses tragédies et mis à part une satire tout à fait marginale, l' Apocolocynthosis , est consacrée à la direction spirituelle. Pourtant, seules les œuvres en prose font connaître la forme de direction spirituelle que Sénèque considérait comme idéale : le colloque entre amis. Plus que l'instruction théorique, c'est en effet le modèle vivant, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seneque/#i_8161