AMINOACIDES ou ACIDES AMINÉS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Amino-acides : formules chimiques

Amino-acides : formules chimiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Réactions 1 à 7

Réactions 1 à 7
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Titration de l'alanine

Titration de l'alanine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Séparation par chromatographie liquide haute pression

Séparation par chromatographie liquide haute pression
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Propriétés biologiques

Pénétration des aminoacides dans la cellule

La constitution par les cellules d'un pool d'aminoacides à fortes concentrations est en rapport avec leur métabolisme, et notamment avec leurs propriétés de synthèse protéique. Les aminoacides pénètrent dans les cellules par simple diffusion, mais aussi grâce à un processus actif qui permet leur accumulation dans la cellule à l'encontre du gradient de concentration. Ce dernier mécanisme consomme de l'énergie ; il est plus actif vis-à-vis des formes L naturelles que vis-à-vis des formes D. Les études cinétiques ont montré l'existence de relations de type michaélien entre la concentration intérieure et extérieure de l'aminoacide ainsi que l'existence de phénomènes de compétition entre divers aminoacides.

Dans les cellules de la muqueuse intestinale. Les poisons cellulaires (cyanure) ou les découplants des oxydations phosphorylantes (dinitro-2, phénol) sont inhibiteurs, ce qui confirme les besoins énergétiques du système actif. On a également démontré l'importance du phosphate de pyridoxal, grâce à l'inhibition provoquée par ses analogues structuraux. Le transport des aminoacides est indépendant de celui du glucose, comme en témoignent l'absence de compétition entre les deux systèmes et l'absence d'inhibition par un produit qui bloque le transport du glucose, comme le fait la phloridzine. On a pu démontrer l'existence d'un système perméasique spécifique des aminoacides diaminés (cystine, lysine, arginine, orthinine), d'un système commun pour le glycocolle, la proline et l'hydroxyproline.

Dans les cellules tubulaires rénales, des systèmes analogues ont été décrits.

D'autres études, portant sur des cellules tumorales, ont montré que les mécanismes de transport sont d'autant moins actifs que la chaîne latérale des aminoacides est plus grande. Ceux qui possèdent un groupement attirant les électrons (méthionine, ornithine, hydroxyproline) sont les plus activement concentrés. L'action des hormones sur ces mécanismes a pu être étudiée grâce aux aminoacides non métabolisabl [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

  • : professeur de biochimie à l'université René-Descartes, chef de service à l'hôpital Necker, Paris

Classification


Autres références

«  AMINOACIDES ou ACIDES AMINÉS  » est également traité dans :

ADN (acide désoxyribonucléique) ou DNA (deoxyribonucleic acid)

  • Écrit par 
  • Michel DUGUET, 
  • David MONCHAUD, 
  • Michel MORANGE
  • , Universalis
  •  • 10 066 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'ADN, source d'information génétique »  : […] Une fois connue la structure du matériel génétique, il fallait comprendre comment celui-ci pouvait contrôler la synthèse des protéines, molécules responsables des fonctions élémentaires de la cellule, et en particulier des fonctions de catalyse enzymatique. Dès 1940, les Américains George Beadle et Edward Tatum avaient démontré l'existence d'une relation précise, soupçonnée dès le début du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adn-dna/#i_6883

ALIMENTATION (Aliments) - Prise alimentaire

  • Écrit par 
  • Jacques LE MAGNEN, 
  • Jean-Louis SCHLIENGER
  •  • 4 268 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Rôle des nutriments  »  : […] Le glucose et ses métabolites sont les principaux signaux métaboliques en jeu. La sensation de faim et le déclenchement de la prise alimentaire sont contemporains d'une situation caractérisée par une faible disponibilité en glucose pour les tissus périphériques et le cerveau et une faible oxydation glucosée. L'hypoglycémie sévère induit une sensation de faim impérieuse. S'il n'existe pas de corr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alimentation-aliments-prise-alimentaire/#i_6883

AMINOACIDES INDISPENSABLES

  • Écrit par 
  • Geneviève DI COSTANZO
  •  • 599 mots

Au début du xx e siècle, les recherches de Wilcock et de Hopkins montrèrent que certaines protéines (gélatine, zéine) sont incapables, malgré un apport azoté quantitativement suffisant, de maintenir l'équilibre nutritif de l'animal et d'assurer sa croissance. L'adjonction à ce régime de certains acides aminés, tel le tryptophane, améliore l'effic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amino-acides-indispensables/#i_6883

ANTIGÈNES

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 7 370 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Antigènes synthétiques »  : […] Ces antigènes sont essentiellement des polypeptides de synthèse obtenus par polymérisation d' acides aminés sous forme de chaîne polypeptidique. Un premier type de polymères, les poly( α -aminoacides) de composition et de structure beaucoup plus simples que celles des protéines comparées à partir de 1965, a permis des progrès décisifs dans la compréhe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antigenes/#i_6883

BACTÉRIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Michel DESMAZEAUD, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Daniel MAZIGH
  •  • 18 332 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Bactériologie appliquée à l'industrie chimique »  : […] L'industrie chimique est grande utilisatrice des possibilités de synthèse des micro-organismes, notamment dans l'élaboration de matière première pour d'autres productions. Parmi les grands produits de l'industrie chimique, les enzymes sont fréquemment obtenues par fermentation. Les enzymes ont la particularité d'être très spécifiques au niveau de leur site d'action : chaque enzyme n'agit que sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteriologie/#i_6883

BIOCHIMIE

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN
  •  • 3 873 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Biochimie structurale »  : […] La biochimie structurale nous apprend aujourd'hui que les êtres vivants sont constitués de quatre grandes catégories de molécules : les protéines, les glucides, les lipides et les acides nucléiques. Les protéines , molécules de tailles très variables, sont formées de la combinaison de vingt molécules de petites tailles, les acides aminés : le premier isolé, l'asparagine, fut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biochimie/#i_6883

BIOLOGIE - La biologie moléculaire

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 7 385 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le code génétique : propriétés informationnelles des molécules d'ADN et d'ARNm. »  : […] Les résultats précédents ne disent rien sur la manière dont la séquence des bases de l'ADN spécifie la séquence des acides aminés d'une protéine. Frederick Sanger avait montré en 1950 que l'enchaînement (la séquence) en acides aminés d'une protéine en est caractéristique. Une séquence étant écrite dans l'ADN avec un alphabet à 4 lettres (A,T,C,G) et la protéine dans un alphabet à 21 lettres, co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-la-biologie-moleculaire/#i_6883

CELLULE - L'organisation

  • Écrit par 
  • Pierre FAVARD
  •  • 11 007 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Transcription, traduction, réplication »  : […] L'information portée par un gène s'exprime par la synthèse de molécules d'ARN simple brin dont la séquence des bases des ribonucléotides est complémentaire de celle des bases d'un des brins de l'ADN du gène. La mise en œuvre de l'information est la transcription du gène et selon le gène l'ARN transcrit ce sera soit un ARN messager (ARNm), soit un ARN ribosomien (ARNr), soit un ARN de transfert (A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-l-organisation/#i_6883

CHIMIE - La nomenclature chimique

  • Écrit par 
  • Nicole J. MOREAU
  •  • 5 112 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Nomenclature en chimie du vivant »  : […] C'est la nomenclature systématique, mais cette chimie est particulièrement riche en noms triviaux, puisqu'elle a suscité beaucoup d'intérêt avant que la nomenclature ne soit fixée. Le « livre blanc » de l'I.U.P.A.C. en donne tous les détails. Les sucres sont des polyalcools (polyols) oxydés. Leur nom se termine par le suffixe -ose , et on peut préciser […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-la-nomenclature-chimique/#i_6883

CHROMATOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Robert ROSSET, 
  • Louis SAVIDAN, 
  • Alain TCHAPLA
  •  • 16 956 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Chromatographie liquide sur résines échangeuses d'ions ou chromatographie ionique »  : […] On peut également faire appel, en chromatographie, à des phénomènes d'échanges chimiques, pourvu qu'ils soient, comme les échanges physiques précités, réversibles, et qu'ils aient lieu entre deux systèmes physiquement non miscibles. Tel est le cas des réactions d'échange d'ions entre solutions et résines. [Il s'agit de silices greffées par des chaînes hydrocarbonées fonctionnalisées par des group […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chromatographie/#i_6883

CODE GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Antoine DANCHIN
  •  • 1 384 mots
  •  • 1 média

On a coutume de remarquer l'extraordinaire variété du vivant, et d'oublier ce qui est commun à tout ce qui vit. D'abord, l'atome de vie, la cellule. Ensuite, un mécanisme incroyablement simple de transmission de l'hérédité, la réplication, qui passe par la reproduction à l'identique d'une molécule, l'ADN – à un inévitable taux d'erreur près, dû à la nature physique des objets en cause. L'ADN (po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/code-genetique/#i_6883

COHEN GEORGES N. (1920- )

  • Écrit par 
  • Michel VÉRON
  •  • 1 559 mots
  •  • 1 média

Georges Nissim Cohen , né en 1920 à Constantinople, est issu d’une famille juive grecque. Il arrive à Paris avec sa famille dès l’âge d’un an et est naturalisé français en 1930. En 1933, à la suite de la crise économique, ses parents quittent la France pour Athènes où il fréquente le lycée français chez les frères maristes tout en apprenant le grec auprès des enfants de son âge. Après le baccalaur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-n-cohen/#i_6883

COLLAGÈNE

  • Écrit par 
  • Ladislas ROBERT
  •  • 3 423 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Composition des collagènes »  : […] Le collagène est caractérisé par la présence d'aminoacides particuliers comme l'hydroxyproline (≃ 14 p. 100) et d'hydroxylysine. Ces acides aminés particuliers sont obtenus par l'hydroxylation de la proline et de la lysine après la synthèse de la chaîne α sur les polysomes (cf. chap. 3). On connaît dans le collagène deux isomères de l'hydroxyproline : l'hydroxy 3-proline et l'hydroxy 4-proline. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/collagene/#i_6883

COMÈTES

  • Écrit par 
  • Myriam DÉTRUY
  •  • 4 336 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les comètes sont-elles porteuses de vie ?  »  : […] La glycine rapportée de la comète Wild 2 par la sonde Stardust est le premier acide aminé jamais découvert. Sans cette « brique » élémentaire des protéines, les organismes ne pourraient pas se reproduire. D'autres acides aminés ont déjà été trouvés dans des météorites et alimentent la théorie de l'origine extraterrestre de la vie, apparue à la suite de nombreux impacts à la surface de la Terre. L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cometes/#i_6883

CRICK FRANCIS HARRY COMPTON (1916-2004)

  • Écrit par 
  • Antoine DANCHIN
  •  • 863 mots

Biophysicien britannique qui a reçu, en 1962, avec James D. Watson et Maurice H. F. Wilkins, le prix Nobel de physiologie ou médecine. Né le 8 juin 1916 à Northampton en Grande-Bretagne, Crick étudie la physique dès 1937 à l'University College de Londres. Mais la guerre interrompt ses travaux et lui offre son premier emploi à l'Amirauté où il travaille sur la conception de mines magnétiques. La f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francis-harry-compton-crick/#i_6883

CYCLES BIOGÉOCHIMIQUES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DUPLESSY
  •  • 7 878 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Différentes formes chimiques »  : […] Le soufre existe sous plusieurs états d'oxydation et participe à de nombreuses réactions d'oxydoréduction. L'état le plus réduit, S(–2) est représenté par des composés comme H 2 S, RSH (où R représente une chaîne organique), RSR, OCS, CS 2 , CuS 2 , HgS. À l'exception de H 2 S, ces espèces ne s'oxydent que lentement. Seules les eaux anoxiques (marécages, eaux interstitielles des sédiments) peuvent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cycles-biogeochimiques/#i_6883

DÉCRYPTAGE DU CODE GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 222 mots
  •  • 1 média

Au début des années 1960, l'Américain Marshall W. Nirenberg découvre que l'addition d'un acide ribonucléique messager (ARNm) constitué uniquement d'uridine (U, un des quatre nucléotides) à un extrait bactérien suffit à déclencher la synthèse d'une protéine composée uniquement de phénylalanine. Tout se passe donc comme si la suite de trois nucléotides (appelée codon) UUU codait pour la phénylalani […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decryptage-du-code-genetique/#i_6883

DIGESTIF APPAREIL

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques BERNIER, 
  • Jean-Louis FRESLON, 
  • Claude GILLOT
  • , Universalis
  •  • 15 446 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les protéines et les acides aminés »  : […] De nombreuses expériences ont été faites pour savoir si les protéines pouvaient être absorbées comme telles avant d'avoir été attaquées par les sucs digestifs. Il apparaît que ce processus ne peut se produire que pour certaines albumines (albumines humaines, ovalbumines et lactalbumines) et chez les très jeunes enfants ; mais, chez l'adulte, l'hydrolyse des protéines a toujours lieu avant l'absor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/appareil-digestif/#i_6883

ÉLASTINE

  • Écrit par 
  • William HORNEBECK, 
  • Ladislas ROBERT
  •  • 1 935 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Structure moléculaire »  : […] L'analyse d'acides aminés de l'élastine fibreuse insoluble fait apparaître une prépondérance de résidus apolaires (glycine, proline, alanine, valine, phénylalanine, isoleucine, leucine). Les acides aminés polaires tels que l'aspartate, le glutamate, la lysine et l'arginine ne représentent que 5 p. 100 de sa composition. Cette prédominance d'acides aminés apolaires dans sa composition est caractéri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elastine/#i_6883

ENZYMES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 12 668 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Modifications d'une activité enzymatique par addition covalente »  : […] D'autres voies du contrôle de l'activité des enzymes sont au contraire réversibles. Il s'agit de la fixation covalente par voie enzymatique d'un groupement chimique qui donne à la macromolécule des propriétés différentes, fixation réversible avec retour à l'état d'origine par l'effet d'une enzyme antagoniste (par exemple le couple kinase-phosphatase). Plusieurs modalités de contrôle par modificati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enzymes/#i_6883

EXOBIOLOGIE

  • Écrit par 
  • François RAULIN
  •  • 6 918 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Météorites et micrométéorites »  : […] Jusqu' à la mission Apollo-11, en 1969, les seuls échantillons de matière extraterrestre dont nous disposions étaient les météorites. Parmi celles-ci, les chondrites carbonées contiennent des quantités notables de carbone – jusqu'à plusieurs pour-cent –, dont une partie est constituée de matière organique complexe. L'analyse de ces météorites n'a pas permis de détecter de système vivant extraterr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/exobiologie/#i_6883

GAMMA-AMINOBUTYRIQUE ACIDE (GABA)

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 310 mots

En 1950, J. Awapara et ses collaborateurs, E. Roberts et S. Frankel, ont réussi à isoler du système nerveux central le GABA, un acide aminé Ils identifièrent aussi l'enzyme de synthèse : l'acide glutamique décarboxylase (AGD), enzyme particulièrement abondante au niveau des terminaisons nerveuses présynaptiques. Peu à peu, on démêlait l'ensemble du métabolisme de cet acide aminé, sans pourtant dét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acide-gamma-aminobutyrique/#i_6883

GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Axel KAHN, 
  • Philippe L'HÉRITIER, 
  • Marguerite PICARD
  •  • 25 812 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « La traduction des ARN messagers, le code génétique »  : […] La traduction d'un ARN messager en protéine débute au niveau d'un codon méthionine AUG (U = acide uridylique ; équivalent du T au niveau de l'ARN) et se termine au niveau d'un codon « stop » qui peut être UAG, UGA ou UAA. Avant et après les codons d'initiation et de fin de la traduction se trouvent les régions respectivement 5′ et 3′ non codantes du messager, auxquelles correspondent dans l'ADN d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genetique/#i_6883

GÉNIE GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Louis-Marie HOUDEBINE
  •  • 3 326 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Du gène à la protéine »  : […] Les gènes sont des messages codés dont le support moléculaire est l'ADN. Le décodage de ces messages se traduit par la synthèse de molécules, les protéines, dont chacune exerce une ou plusieurs fonctions précises dans les organismes vivants. Ces molécules qui sont de grande taille, sont toujours composées des mêmes éléments, les acides aminés (au nombre de vingt), dont l'ordre définit la structur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genie-genetique/#i_6883

GNF6702, INHIBITEUR DE PROTÉASOMES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 990 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les antiprotéasomes, une nouvelle classe de médicaments »  : […] Les protéasomes sont des édifices plurimoléculaires issus de l’association de plusieurs protéines dont l’activité enzymatique fragmente en acides aminés des protéines du cytoplasme de la cellule, parce qu’elles sont mal repliées dans l’espace, anormales de quelque manière ou simplement en excès par rapport aux besoins. Les protéasomes occupent ainsi une place pivot dans le contrôle de la quantité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gnf6702-inhibiteur-de-proteasomes/#i_6883

HÉMATOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean BERNARD, 
  • Michel LEPORRIER
  •  • 8 445 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Naissance de la pathologie moléculaire »  : […] On a longtemps cru que les globules rouges ne contenaient qu'une seule hémoglobine. Mais les recherches modernes ont montré la pluralité de cette substance. De très graves anémies héréditaires, raciales ou familiales, qui atteignent des millions d'hommes en Afrique, en Asie, en Amérique, en Europe méditerranéenne sont dues à la présence d'hémoglobines anormales. Dans la structure de chaque hémogl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hematologie/#i_6883

HÉMOGLOBINOPATHIES

  • Écrit par 
  • Michel COHEN-SOLAL, 
  • Jean-Claude DREYFUS
  •  • 3 864 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Mécanisme des mutations »  : […] Une mutation est un événement qui se produit dans le gène de structure au niveau du génome et vient en modifier de manière définitive et plus ou moins importante la structure et de là retentit sur la protéine dont il commande la synthèse. Une mutation ponctuelle consiste dans le changement d'une seule des bases d'un gène. Ce sont des mutations de ce type qui sont responsables le plus généralement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemoglobinopathies/#i_6883

INFORMATION GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Henri ATLAN
  •  • 6 223 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Codage génétique et biosynthèse des protéines »  : […] Les caractères héréditaires « visibles », mais aussi toutes les propriétés d'un organisme sont déterminés, au niveau de la biochimie cellulaire, par des réseaux de réactions physico-chimiques, dont chacune est catalysée par une enzyme spécifique. Telle ou telle réaction est« branchée » ou « débranchée » suivant que l'enzyme responsable est ou non présente sous une forme active. Les enzymes sont de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/information-genetique/#i_6883

IONS ÉCHANGEURS D'

  • Écrit par 
  • Robert ROSSET
  •  • 6 125 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Séparations analytiques par développement par élution »  : […] Des milliers de séparations analytiques ont été décrites tant en chimie minérale qu'en chimie organique ou biologique : séparation des métaux, des aminoacides, des sucres, etc. On peut même dire que la biochimie a été révolutionnée par la mise au point de la méthode de séparation à l'aide des résines des aminoacides provenant des hydrolysats de protéines. Il existe des appareils automatiques enr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/echangeurs-d-ions/#i_6883

LIAISONS CHIMIQUES - Liaisons biochimiques faibles

  • Écrit par 
  • Antoine DANCHIN
  •  • 5 907 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Morphogenèse des macromolécules et de leurs associations »  : […] Les macromolécules biologiques sont des polymères à la structure originale. Deux classes particulièrement importantes sont les acides nucléiques , dont la structure est associée à leur rôle de matrice du patrimoine héréditaire, et les protéines , qui sont les objets de l'expression de ce patrimoine et les effecteurs de la vie cellulaire. Les protéines s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liaisons-chimiques-liaisons-biochimiques-faibles/#i_6883

MACROMOLÉCULES

  • Écrit par 
  • Michel FONTANILLE, 
  • Yves GNANOU, 
  • Marc LENG
  •  • 13 783 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les protéines »  : […] Les protéines constituent une classe de macromolécules d'une grande complexité. Elles résultent de l'enchaînement linéaire d'acides aminés assemblés séquentiellement au niveau des ribosomes du cytoplasme cellulaire conformément au modèle que constitue l'ARN messager, c'est-à-dire conformément au code génétique qui procède d'une séquence originellement définie au niveau de l'ADN. Vingt sortes d'ac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macromolecules/#i_6883

MALADIES MOLÉCULAIRES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DREYFUS, 
  • Fanny SCHAPIRA
  •  • 6 771 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La localisation des anomalies biochimiques »  : […] La lésion peut se situer à tous les niveaux au cours de l'opération intracellulaire qu'est la biosynthèse des protéines. Le niveau de l'ADN est probablement le plus fréquemment en cause. Il est également le plus facile à comprendre ; on peut observer : – une délétion du gène, complète ou non ; si le gène n'est pas présent, aucune protéine ne peut être synthétisée ; – une anomalie autre qu'une délé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-moleculaires/#i_6883

MERRIFIELD ROBERT BRUCE (1921-2006)

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 942 mots

Les grands scientifiques inventent ou découvrent. Le chimiste américain Robert Bruce Merrifield, né à Fort Worth (Texas) le 15 juillet 1921, fut un inventeur. Ses études universitaires se déroulèrent à l'université de Californie, à Los Angeles, où il obtint son Ph.D. en 1949. Puis il reçut immédiatement un engagement dans le laboratoire du Dr. D. W. Woolley à l'Institut Rockefeller de recherches […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-bruce-merrifield/#i_6883

MÉTABOLISME

  • Écrit par 
  • Paul DI COSTANZO, 
  • Charles KAYSER, 
  • Jo NORDMANN
  •  • 8 425 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Acides aminés »  : […] Sans entrer dans les détails, on mentionnera ici l'origine métabolique de quelques acides aminés. L'arginine est un intermédiaire du cycle de l'urée. Le glutamate est issu de l'amination réductrice de l'α-cétoglutarate. La sérine, l'alanine et l'aspartate résultent de la transamination de l'acide hydroxypyruvique. La sérine peut être interconvertie, soit en glycocolle et en une unité à un carbone […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metabolisme/#i_6883

MITOCHONDRIES

  • Écrit par 
  • Roger DURAND
  •  • 10 941 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Le catabolisme des acides aminés »  : […] La part du catabolisme des acides aminés dans la synthèse d'ATP mitochondriale est relativement limitée. En revanche, les mitochondries de foie catalysent les étapes essentielles du cycle de l' uréogenèse. Par le jeu des réactions catalysées par les transaminases cytoplasmiques, l' ammoniac provenant des acides aminés se retrouve sous forme de glutamate qui diffuse dans les mitochondries. Dans l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mitochondries/#i_6883

NERVEUX (SYSTÈME) - Neurobiologie

  • Écrit par 
  • Jean-Marc GOAILLARD, 
  • Michel HAMON, 
  • André NIEOULLON, 
  • Henri SCHMITT
  •  • 13 735 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les constituants du système nerveux »  : […] Le tableau montre que le tissu nerveux est très riche en lipides (plus de 50 p. 100 du poids sec) et en protéines (40 p. 100), alors que les glucides ne représentent qu'une très faible partie des constituants cérébraux (environ 1 p. 100). Les lipides sont représentés essentiellement sous forme de phospholipides localisés préférentiellement au niveau des membranes et de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-neurobiologie/#i_6883

NIRENBERG MARSHALL WARREN (1927-2010)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  • , Universalis
  •  • 641 mots
  •  • 1 média

Nirenberg est un b iochimiste américain né le 10 avril 1927 à New York. Formé dans les universités de Floride (1952) et du Michigan (1957) il s'intéresse d'abord à la biochimie des sucres, puis à la biosynthèse des protéines quand il entre comme chercheur au National Institute of Health et y dirige la section de biochimie génétique à partir de 1962. Il reçoit le prix Nobel de physiologie ou médec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marshall-warren-nirenberg/#i_6883

NUCLÉAIRE MÉDECINE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BARAT, 
  • Dominique DUCASSOU, 
  • Nathalie VALLI
  •  • 5 878 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Détection des tumeurs cancéreuses »  : […] L' avènement de la tomographie par émission de positons (TEP) a modifié ces dernières années la prise en charge d'un grand nombre de cancers à plusieurs niveaux : la stadification initiale de la tumeur, c'est-à-dire le bilan d'extension de la tumeur avant la mise en place de tout traitement, l'évaluation de la réponse thérapeutique en fin de traitement, mais aussi, dès les premières cures de chimi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-nucleaire/#i_6883

NUCLÉIQUES ACIDES

  • Écrit par 
  • Jacques KRUH, 
  • Ethel MOUSTACCHI, 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE, 
  • Alain SARASIN
  •  • 13 449 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « ARN messagers »  : […] Les ARN messagers ont copié, au niveau de chaque gène, une séquence d'ADN. Chaque molécule d'ARN messager se fixera sur un ribosome. Le ribosome va glisser le long du messager en donnant naissance à la chaîne protéique. Les codons sont lus (traduction) sur un site spécifique du ribosome (fig. 13). Un aminoacyl-ARN-t se combine par son anticodon au triplet du messager . Au fur et à mesure du gliss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acides-nucleiques/#i_6883

NUTRITION

  • Écrit par 
  • René HELLER, 
  • Raymond JACQUOT, 
  • Alexis MOYSE, 
  • Marc PASCAUD
  •  • 13 665 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Carences énergétiques et carences protéiques »  : […] En pratique les besoins énergétiques des organismes sont prioritaires devant leurs besoins structuraux. Pendant la carence énergétique, tous les nutriments disponibles sont immédiatement utilisés ; les acides aminés sont oxydés de façon prématurée, ce qui provoque une carence protéique. De la même façon, un déséquilibre entre les acides aminés indispensables apportés par les aliments affecte leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nutrition/#i_6883

OPARINE ALEXANDRE IVANOVITCH (1894-1980)

  • Écrit par 
  • René BUVET
  •  • 1 186 mots

Né à Ouglitch, près de Moscou, le 18 février (2 mars, nouveau style) 1894, mort le 21 avril 1980 après plus de cinquante années au service d'une idée dont les répercussions prévisibles dépassent très largement les frontières actuelles de la science, Alexandre Ivanovitch Oparin restera dans l'histoire des connaissances humaines comme l'un de ceux qui auront contribué à redéfinir dans le vocabulair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-ivanovitch-oparine/#i_6883

ORIGINE DE LA VIE

  • Écrit par 
  • André BRACK
  •  • 11 454 mots

Dans le chapitre « Les enzymes »  : […] Dans une cellule contemporaine, la copie de l'information contenue dans l'ADN est assurée par des protéines chimiquement actives, les enzymes. Celles-ci peuvent être comparées à des mots constitués à partir de vingt lettres différentes, les acides aminés. Les « mots » des enzymes contiennent en moyenne près de deux cents lettres. Les vingt acides α-aminés utilisés par les enzymes, de type NH 2 -CH […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/origine-de-la-vie/#i_6883

PHOTOSYNTHÈSE

  • Écrit par 
  • Jean LAVOREL, 
  • Paul MAZLIAK, 
  • Alexis MOYSE
  •  • 10 334 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre «  Les réactions sombres : la réduction du dioxyde de carbone »  : […] Les réactions sombres de la photosynthèse (ou réactions thermiques, en raison de leur sensibilité à la température) sont maintenant bien connues grâce à la conjonction de méthodes et de techniques développées pendant et après la Seconde Guerre mondiale : utilisation d'isotopes traceurs, en particulier du radiocarbone 14 découvert en 1940, et analyse chimique par chromatographie. Après avoir offert […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photosynthese/#i_6883

PHYTOPATHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Marie-Thérèse ESQUERRÉ-TUGAYÉ
  •  • 5 860 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Virulence des agents pathogènes »  : […] L’infection des plantes par les parasites requiert la mise en jeu du pouvoir pathogène de ces derniers. Dans le cas des microorganismes, ce pouvoir pathogène s’exerce par l’intermédiaire de différentes molécules appelées effecteurs (protéines enzymatiques, toxines et autres déterminants), qui sont codées par de nombreux gènes dont l’expression est induite au contact de l’hôte. Les enzymes hydroly […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phytopathologie/#i_6883

PLANÉTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Thérèse ENCRENAZ
  •  • 1 516 mots

Dans le chapitre « L’ouverture vers l’exobiologie et les exoplanètes  »  : […] Le succès de la planétologie repose largement sur la collaboration de chercheurs issus d’horizons différents : astronomie, physique du globe, chimie, mécanique céleste. Cet aspect interdisciplinaire s’est encore renforcé avec l’émergence de l’exobiologie en tant que discipline propre. Celle-ci s’est imposée à la fin des années 1970 à la suite de plusieurs découvertes – présence d’une chimie prébi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/planetologie/#i_6883

PRIX NOBEL DE CHIMIE 2016

  • Écrit par 
  • Jacques MADDALUNO
  •  • 1 115 mots
  •  • 3 médias

Le prix Nobel de chimie 2016 a été attribué au Français Jean-Pierre Sauvage, au Britannique James Fraser Stoddart et au Néerlandais Bernard Lucas Feringa pour leurs travaux sur la conception et la synthèse de machines moléculaires. Les machines moléculaires répondent à une question fondamentale : l’homme est-il capable de fabriquer des machines qui soient de la taille d’une molécule, c’est-à-dir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-chimie-2016/#i_6883

PROTÉINES

  • Écrit par 
  • Yves BRIAND, 
  • Philippe BRION, 
  • René LAFONT, 
  • Jean-Claude MEUNIER, 
  • Pierre VIGNAIS
  •  • 20 685 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Valeur alimentaire »  : […] L' azote apporté par les aliments est ensuite incorporé dans des protéines et dans d'autres substances azotés indispensables. On estime à environ 56 grammes par jour le besoin de protéines pour un homme de 70 kilos, soit environ 0,8 g par kilo et par jour (0,73 pour une femme). Pour un nourrisson, l'apport indispensable (dit de sécurité) monte à plus de 2,5 g par kilo et par jour. Pour un enfant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proteines/#i_6883

PYRIDOXINE & PYRIDOXAL

  • Écrit par 
  • Geneviève DI COSTANZO
  •  • 612 mots

Ester phosphorique du pyridoxal (aldéhyde dérivé de la pyridine), qui constitue, avec le phosphate de pyridoxamine (forme amine) et la pyridoxine (forme alcool), la vitamine B 6 . Le pyridoxal phosphate, dont le rôle biologique est très étendu, est la coenzyme de nombreuses enzymes intervenant dans le métabolisme des acides aminés : transaminases, décarboxylases, racémases, désulfhydrases des acid […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pyridoxine-et-pyridoxal/#i_6883

RÉSERVES PHYSIOLOGIQUES - Réserves végétales

  • Écrit par 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 8 610 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Protéines des Légumineuses »  : […] Les Légumineuses déposent leurs réserves dans les cotylédons. L'albumen, d'abord liquide puis cellulaire, est vite consommé par l'embryon. Son absorption toutefois n'est pas totale chez le caroubier, le fenugrec et quelques autres espèces. La mise en place des réserves débute avec la phase d'élongation cellulaire et se poursuit jusqu'à maturation de la graine. Les graines de Légumineuses contienne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reserves-physiologiques-reserves-vegetales/#i_6883

RÉSERVES PHYSIOLOGIQUES - Réserves animales

  • Écrit par 
  • Marc PASCAUD, 
  • Jean-Marie VERNIER
  •  • 7 466 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Corps gras »  : […] Quand les réserves de glycogène sont épuisées, l'organisme fait appel d'une part au glucose néoformé, à partir notamment des acides aminés ( néoglucogenèse), d'autre part aux réserves énergétiques lipidiques considérablement plus importantes : 10 000 kJ (2 000 kcal) dans le muscle, 400 000 kJ (80 000 kcal) dans le tissu adipeux, et au potentiel énergétique des protéines elles-mêmes, bien qu'elles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reserves-physiologiques-reserves-animales/#i_6883

RIBOSOMES

  • Écrit par 
  • Carlo COCITO
  •  • 4 715 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Fonctions du ribosome »  : […] La synthèse protéique se fait en trois étapes : l'initiation, l'élongation et la terminaison . Elle est liée à la dissociation périodique du ribosome 70 S dans ses sous-unités lors de la terminaison et à leur réassociation lors de l'initiation, étapes caractérisant le cycle ribosomal . L' initiation démarre avec la fixation de l'ARNm à la sous-unité 30 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ribosomes/#i_6883

ROSETTA, sonde spatiale

  • Écrit par 
  • Philippe HENAREJOS
  •  • 2 581 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Une difficile quête des origines »  : […] Enfin, Rosetta avait pour objectif de déceler, parmi les composants de la comète, certaines des briques élémentaires du vivant – acides aminés et protéines. Grâce à l’instrumentation ROSINA (Rosetta Orbiter Spectrometer for Ion and Neutral Analysis), la sonde a pu détecter de la glycine au niveau de la chevelure de la comète. Cet acide aminé avait déjà été mis en évidence dans les grains de la co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rosetta-sonde-spatiale/#i_6883

SÉQUENCE, biochimie

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 150 mots

Les acides nucléiques et les protéines sont des molécules organiques comparables à des chaînes dont les maillons, ou sous-unités, sont respectivement des nucléotides et des acides aminés. L'existence de plusieurs types de nucléotides et de nombreuses espèces d'aminoacides détermine au long des chaînes qu'ils constituent une hétérogénéité structurale, dite séquentielle. Elle est comparable à celle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sequence-biochimie/#i_6883

SÉROTONINE

  • Écrit par 
  • Michel HAMON
  •  • 3 883 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Biosynthèse »  : […] La biosynthèse de la 5-HT a lieu dans le foie, le tractus gastro-intestinal, le cerveau et dans différents types cellulaires tels que les cellules entérochromaffines, les neurones, les pinéalocytes. La description suivante vaut pour le système nerveux central. Dans une première étape, l' acide aminé précurseur, le L-tryptophane, pénètre dans les cellules grâce à un système de transport actif. D […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serotonine/#i_6883

SÈVES

  • Écrit par 
  • René HELLER
  •  • 7 354 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Méthodes d'étude et caractéristiques »  : […] Contrairement à la sève brute, la sève élaborée est le courant, surtout descendant mais aussi ascendant, qui véhicule vers les lieux de mise en réserve ou d'utilisation les substances élaborées (d'où son nom) par les organes chlorophylliens responsables de la photosynthèse. La méthode des incisions pratiquées à une profondeur convenable sur le tronc des arbres est la plus ancienne pour récupérer l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seves/#i_6883

SOUFRE

  • Écrit par 
  • Fernande CHATAGNER, 
  • René LECLERCQ, 
  • Noël LOZAC'H, 
  • Serge MASSON
  •  • 6 532 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Biosynthèse des acides aminés soufrés »  : […] Les animaux supérieurs sont incapables de synthétiser la méthionine , qui est considérée de ce fait comme un acide aminé indispensable. En effet, elle est nécessaire, d'une part, à la biosynthèse de nombreuses protéines ; d'autre part, elle est la source des groupements méthyle pour les processus de transméthylations. Les animaux doivent donc trouver dans leur alimentation l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soufre/#i_6883

STÉRÉOCHIMIE - Stéréochimie organique

  • Écrit par 
  • Henri B. KAGAN, 
  • Charles PRÉVOST
  •  • 14 210 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Activités biologiques et chiralité »  : […] Les activités biologiques des molécules organiques sont extrêmement variées et sont très sensibles à leur stéréochimie. Très souvent, un énantiomère donné possède essentiellement toute l'activité biologique, le deuxième énantiomère étant inactif, ou ayant des propriétés biologiques nouvelles. Cette spécificité remarquable tient au fait que les récepteurs biologiques, si complexes soient-ils, son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stereochimie-stereochimie-organique/#i_6883

SURRÉNALES

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Paul DI COSTANZO
  •  • 9 153 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Action et mécanisme d'action du cortisol »  : […] Le mécanisme d'action du cortisol au niveau des cibles est la résultante d'effets anaboliques au niveau du foie, cataboliques au niveau des tissus périphériques (tissus lymphoïdes, musculaires, etc.). –  Action sur le métabolisme glucido-protéique au niveau du foie . L'injection de cortisol détermine une hyperglycémie qui résult […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrenales/#i_6883

VITAMINES

  • Écrit par 
  • Marc PASCAUD
  •  • 4 765 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Vitamines et métabolisme intermédiaire azoté et protéique »  : […] Le métabolisme azoté animal concerne essentiellement le métabolisme des acides aminés et des protéines. Alors que les cellules végétales autotrophes sont capables de convertir l'azote minéral en azote organique, les cellules animales opèrent seulement des transferts du groupe azoté NH 2 des acides aminés. La vitamine pyridoxine est spécifique de ces réactions. Étant donné l'intervention de la v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vitamines/#i_6883

ZIKA FIÈVRE ET VIRUS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 984 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le virus Zika et les signes cliniques de la maladie »  : […] Douze souches de virus Zika furent identifiées chez des moustiques vecteurs du genre Aedes ayant une affinité pour les singes rhésus. Le virus Zika appartient à la famille des Flaviviridae et est apparenté à d’autres virus, tels ceux de la dengue et de la fièvre jaune. Le matériel génétique du virus Zika est une molécule d’ ARN, qui code pour une longue protéine (3 419  amin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fievre-et-virus-zika/#i_6883

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre KAMOUN, « AMINOACIDES ou ACIDES AMINÉS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/amino-acides-acides-amines/