SEN AMARTYA KUMAR (1933- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Développer la théorie du choix social

Sen part du théorème d'Arrow qui énonce que, sous certaines hypothèses, il est impossible de trouver une procédure de choix collective et rationnelle qui agrège les préférences individuelles. Parmi ces hypothèses, trois sont particulièrement importantes : l'ordinalité (on ne fait que classer des préférences sans mesurer leur intensité) ; l'universalité des préférences (toutes les préférences sont possibles) ; le refus des comparaisons interpersonnelles d'utilité (on ne peut donc pas compenser une baisse d'utilité d'un individu par la hausse d'utilité d'un autre).

En premier lieu, Sen étudie les conditions qui permettraient de transformer ce résultat négatif en un résultat positif. La première stratégie consiste à n'étudier que des classements « impurs » (c'est-à-dire partiels, incomplets) d'états sociaux. En ne raisonnant que sur certains types de préférences (c'est-à-dire en levant l'hypothèse d'universalité des préférences), il est possible de construire des règles de décisions collectives qui échappent au théorème d'Arrow. La deuxième stratégie consiste à accepter les comparaisons d'utilité entre les individus. Passer d'un état social à un autre peut être légitime, tant que les pertes des uns sont compensées par les gains des autres. La troisième stratégie en est le complément : dès lors qu'on accepte les comparaisons, il faut savoir quoi comparer. Elle consiste donc à modifier la « base informationnelle », c'est-à-dire l'ensemble des informations considérées comme pertinentes pour effectuer le choix social. Alors que, pour Arrow, seul comptait le classement des préférences (ordinalité), Sen considère qu'il est possible de s'intéresser à l'intensité des préférences (cardinalité) pour construire la fonction de décision sociale. Le théorème d'impossibilité n'est plus qu'un cas particulier qui associe ordinalité et incomparabilité. Trois autres cas sont à étudier : ordinalité et comparabilité, cardinalité avec et sans comparabilité.

En second lieu, Sen utilise la méthode axiomatique pour démontrer de nouveaux résultats. Le résult [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages





Écrit par :

Classification


Autres références

«  SEN AMARTYA KUMAR (1933- )  » est également traité dans :

CHOIX COLLECTIF ET BIEN-ÊTRE SOCIAL, Amartya Kumar Sen - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Samuel FEREY
  •  • 1 131 mots

Kenneth Arrow, à l'occasion de la remise du prix Nobel d'économie de 1998 à Amartya Kumar Sen, soulignait la « très grande cohérence de sa pensée ». Cette cohérence est d'autant plus remarquable que ses champs d'analyses sont pourtant nombreux : économie du développement (mesure des inégalités, […] Lire la suite

INÉGALITÉS ÉCONOMIQUES (NOTION D')

  • Écrit par 
  • Denis CLERC
  •  • 1 589 mots

Dans le chapitre « Le souhaitable et le possible »  : […] Cependant, avance Amartya Sen, Prix Nobel d'économie en 1998, l'évolution du P.I.B. par tête, utilisé pour ces mesures d'inégalités, ne dit rien de la façon dont est affectée la capacité de chaque être humain à mieux (ou moins bien) réaliser ses « capacités » physiques, humaines, intellectuelles, affectives... Même avec des revenus plus élevés, nombre d'hommes vivront moins bien dans un environne […] Lire la suite

INTERVENTION DE L'ÉTAT, économie

  • Écrit par 
  • Dominique HENRIET, 
  • André PIETTRE
  •  • 10 782 mots

Dans le chapitre « Instruments »  : […] Les instruments à la disposition de l'État varient en fonction des objectifs poursuivis, et de l'information disponible. Lorsqu'il est question d'efficacité, il pourra prendre en charge directement, ou déléguer, la production et la distribution de certains biens ; il pourra en encadrer les prix ou imposer certaines taxes spécifiques. Si l'État se préoccupe des inefficacités de la concurrence impa […] Lire la suite

MICROÉCONOMIE - Économie du bien-être

  • Écrit par 
  • Emmanuelle BÉNICOURT
  •  • 4 768 mots

Dans le chapitre « Les droits naturels »  : […] Certains penseurs contestent le fait que le critère du bien-être (ou du bonheur) de la collectivité soit le bon critère pour décider des mesures à mettre en œuvre. Ils pensent qu'il existe un critère supérieur, celui de certains droits, considérés comme naturels ou inaliénables − droit à la vie, droit de propriété, par exemple − dont le respect passe avant le bien-être collectif, dans le cas où […] Lire la suite

MONDIALISATION - Pour une régulation économique internationale

  • Écrit par 
  • Michel AGLIETTA
  •  • 8 103 mots

Dans le chapitre « Institutionnaliser la coopération intergouvernementale dans le cadre des Nations unies »  : […] Pour contenir la tendance d'institutions internationales dotées de pouvoirs et de moyens d'action à outrepasser leur indépendance opérationnelle, celles-ci doivent être gouvernées par les États qui les ont créées. Dans le registre de la responsabilité politique, la coopération intergouvernementale est indépassable à vue humaine. Elle concerne à la fois le réexamen des missions, le contrôle des opé […] Lire la suite

NUSSBAUM MARTHA (1947- )

  • Écrit par 
  • Marie GARRAU
  •  • 1 094 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La question de la vie bonne »  : […] Le livre qui fait connaître Nussbaum paraît en 1986. The Fragility of Goodness (1986 ; trad. fr. 2016) pose la question de la possibilité de la vie bonne pour des êtres vulnérables, en proie au besoin et exposés à la fortune. Nussbaum y examine la manière dont les Grecs ont répondu à ce problème en se concentrant sur les approches des poètes tragiques, de Platon et d’Aristote, et soutient que seu […] Lire la suite

REVENU NATIONAL

  • Écrit par 
  • Véronique PAREL, 
  • Francisco VERGARA
  •  • 5 800 mots

Dans le chapitre « Le débat sur les prix »  : […] Jusqu'ici, l'exposé a essentiellement porté sur ce que l'on inclut et ce que l'on n'inclut pas dans le revenu national. Mais, si l'on veut disposer d'une évaluation chiffrée de celui-ci, alors on doit faire appel à un système de prix. Cela pose un problème complexe car il n'y a pas un système de prix unique pour faire une telle évaluation. Prenons un exemple : la comparaison du revenu national d' […] Lire la suite

RICHESSE DÉFINITIONS ET MESURES DE LA

  • Écrit par 
  • Jean GADREY
  •  • 4 757 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les initiatives les plus récentes »  : […] La fin des années 2000 et le début des années 2010 ont été marqués par un foisonnement d’initiatives, du local à l’international. Parmi celles qui ont eu le plus d’écho, on retiendra les travaux de la « commission Stiglitz-Sen » en 2008-2009 et ses prolongements, ceux de l’O.C.D.E. (l’indicateur du « vivre mieux »), ainsi qu’un intérêt croissant porté aux indicateurs dits subjectifs. […] Lire la suite

SANTÉ - Économie de la santé

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MOATTI
  •  • 9 632 mots

Dans le chapitre « Soins de santé et justice sociale »  : […] L'objectif utilitariste de « maximiser le résultat sanitaire global », indépendamment de sa distribution entre les individus et les groupes, ne reflète pas forcément les préférences d'une société. La collectivité peut ne pas accorder la même valeur au gain d'une année de vie selon les circonstances et les groupes concernés. Elle peut aussi souhaiter accorder une priorité à la réduction du risque p […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Samuel FEREY, Françoise PICHON-MAMÈRE, « SEN AMARTYA KUMAR (1933- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/amartya-kumar-sen/