ĀLVĀR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La diffusion de la mystique

Les poèmes des Āḻvār exaltent les diverses incarnations de Viṣṇu, mais surtout celles plus humaines de Kṛṣṇa et de Rāma. Ils marquent l'essor du grand mouvement de dévotion de la bhakti qu'ils passent parfois pour avoir créé. En fait, la dévotion à Kṛṣṇa évoque constamment, dans les œuvres des Āḻvār, des légendes du nord de la région de Mathūrā et des bords de la rivière Yamunā ; et la bhakti est professée par la Bhagavadgītā, antérieurement à son expansion en pays tamoul. Mais, aux lieux saints de la légende krishnaïte, la dévotion, si elle a pu être développée à l'origine, a subi une éclipse. Ce sont les œuvres des Āḻvār qui l'ont vivifiée au pays tamoul, après quoi son ardeur s'est propagée vers le reste de l'Inde et dans les diverses langues de l'Inde : à l'ouest par les pays kannaḍa, marathe, gujrāti, à l'est par l'Andhra, l'Orissa et le Bengale, pour reconquérir au xvie siècle les lieux saints. Les œuvres sanskrites de même esprit ont joué un rôle direct dans cette propagation, surtout par le Bhāgavatapurāṇa, qui fait allusion aux Āḻvār et dont les enseignements concordent avec leurs poèmes.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : membre de l'Institut, professeur honoraire au Collège de France

Classification

Autres références

«  ALVAR  » est également traité dans :

ADVAITA

  • Écrit par 
  • Jean FILLIOZAT
  •  • 1 576 mots

Dans le chapitre « Rāmānuja et la réalité du monde »  : […] La deuxième des formes majeures de l' advaita est le viśiṣṭādvaita enseigné par Rāmānuja ( xii e  siècle), populaire chez les adorateurs de Viṣṇu, particulièrement chez les Śrīvaiṣṇava. L'Être suprême sans second n'existe pas seulement à part, isolé du monde illusoire, mais encore il est présent dans les choses particularisées ( viśiṣṭa ) du monde phénoménal, et notamment dans les manifestations d […] Lire la suite

BHAKTI

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 1 449 mots

Dans le chapitre « L'épanouissement de la bhakti »  : […] Au sud de l'Inde, la bhakti s'exprimera d'une manière caractéristique, entre le vi e et le ix e  siècle, dans les hymnes des āḷvār , poètes de langue tamoule, qui célèbrent tout particulièrement l' avatāra Kṛṣṇa. Cependant, vers la même époque – et déjà antérieurement – d'autres poètes tamouls, dévots de Śiva, ont célébré leur dieu dans des hymnes eux aussi brûlants d'un ardent amour. Dans l'un […] Lire la suite

TAMOULES LANGUE & LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • François GROS
  •  • 3 326 mots

Dans le chapitre « La littérature dévotionnelle »  : […] L'opposition n'est pas absolue entre un Saṅgam « séculier » et la littérature dévotionnelle qui éclôt vers le vi e siècle. Le Paripāṭal faisait pressentir le lyrisme religieux qui va constituer du viii e au ix e siècle le second sommet de la littérature tamoule, expression poétique de la dévotion (   bhakti  ) à Śiva et Viṣṇu. Distincts des préoccupations moralisatrices bouddhistes ou jain, c […] Lire la suite

VIṢṆU ou VISHNU ET VICHNOUISME

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 8 943 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les aḷvar et les saṃhitā »  : […] En pays tamoul, un groupe de poètes mystiques, les aḷvar , qui composèrent leur hymnes entre le vi e et le ix e  siècle, ont chanté dans leur langue leur amour pour Viṣṇu sous sa forme de Kṛṣṇa. Le krishnaïsme se présente donc, une fois de plus, comme le climat dans lequel s'est épanouie le plus aisément la dévotion vichnouite. C'est aussi sur l'aire géographique où l'on parle tamoul qu'une ligné […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean FILLIOZAT, « ĀLVĀR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/alvar/