AALTO ALVAR (1898-1976)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En marge du fonctionnalisme

L'enseignement reçu à l'Institut de technologie d'Helsinki influence les premières œuvres d'Aalto. La maison des ouvriers (1924-1925), la Casa Lauren (1925) de Jyväskyla et le bâtiment des Organisations patriotiques à Seinäjoki (1925) s'inscrivent dans le courant néo-classique des années vingt dont Aalto maîtrise parfaitement les composantes : l'usage du bois (premier matériau de construction en Finlande), les règles de symétrie, l'utilisation d'un vocabulaire classique et italianisant – le tympan triangulaire, la colonne dorique, l'atrium, la fenêtre palladienne. Il utilise le même registre lors de sa contribution au concours du palais de la Société des Nations (S.D.N.), à Genève (1926-1927) : son projet, inspiré du thème de l'Acropole, constitue une ultime référence à la culture classique et marque un tournant dans sa carrière comme dans l'architecture scandinave.

La polémique suscitée par les propositions de Le Corbusier pour la S.D.N. d'une part, l'ouverture de la cité expérimentale du Weissenhoff de Stuttgart (1927), d'autre part, ébranlent les convictions architecturales du jeune praticien, déjà sensibilisé à ces nouvelles tendances par le premier article finlandais consacré à Le Corbusier en 1926.

Les idées du Bauhaus, du Stjil ou de Le Corbusier, souvent relayées par la Suède, pénètrent lentement le milieu architectural finlandais encore replié sur lui-même. Aalto se fait l'écho du mouvement moderne. Il signe plusieurs articles favorables aux nouvelles idées, voyage en France, aux PaysBas et au Danemark pour se familiariser avec les réalisations fonctionnalistes. Cette influence s'affirme dans ses œuvres dès 1927, date du concours du bâtiment commercial Vaasan Kauppiaiden Oy à Vaasa, auquel il participe sans succès avec Erik Bryggman (1891-1955). Toujours en collaboration avec Bryggman, il compose le plan de l'exposition du sept centième anniversaire de Turku à l'aide d'éléments standards, modulables et blanchis.

Sa première réalisation majeure, l'i [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Médias de l’article

Opéra d'Essen (Allemagne), Alvar Aalto

Opéra d'Essen (Allemagne), Alvar Aalto
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Église de Riola di Vergato, Italie

Église de Riola di Vergato, Italie
Crédits : De Agostini/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : historien d'art, responsable du Centre d'archives d'architecture du XXe siècle de l'Institut français d'architecture

Classification

Autres références

«  AALTO ALVAR (1898-1976)  » est également traité dans :

BIBLIOTHÈQUE DE SEINÄJOKI, Finlande (A. Aalto)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 170 mots

La bibliothèque de Seinäjoki est l'un des bâtiments phares, avec l'hôtel de ville et l'église, d'une petite ville nouvelle finlandaise dont le centre a été entièrement conçu par Alvar Aalto (1898-1976). Elle est composée d'un long parallélépipède accueillant, de part et d'autre d'un couloir, des salles de co […] Lire la suite

ARCHITECTURE : BIBLIOTHÈQUES MUNICIPALES ET UNIVERSITAIRES, XXe SIÈCLE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  • , Universalis
  •  • 963 mots

1924-1927 Bibliothèque municipale de Stockholm, Gunnar Asplund (1885-1940). Œuvre majeure de l'architecture suédoise, ce bâtiment aux formes simples exprime clairement sa composition depuis l'extérieur. Un haut volume central, englobé dans un bâtiment de plan carré, abrite la salle de la bibliothèque. 1927-1935 Bibliothèque de Viipuri (aujourd'hui Vyborg), Russie, Alvar Aalto (1898-1976). Après un […] Lire la suite

CHAISES LONGUES DU XXe SIÈCLE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 650 mots

1925 Chaise longue, Pierre Legrain (1889-1929). Grande figure de l'Art déco français, Pierre Legrain a notamment travaillé pour le couturier Jacques Doucet pour qui il réalisa de nombreuses reliures. Le châssis de sa chaise longue, d'une grande simplicité de dessin, est en hêtre laqué avec incrustations de nacre, le rembourrage est recouvert de velours zébré. 1928 Chaise longue « B306 », Le Corb […] Lire la suite

ESPACE, architecture et esthétique

  • Écrit par 
  • Françoise CHOAY, 
  • Jean GUIRAUD
  • , Universalis
  •  • 12 324 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'architecture moderne et l'espace-temps »  : […] L' architecture du mouvement moderne, qui s'est affirmée dans les années 1920, s'était donné pour tâche, par la voix de ses théoriciens, de créer un espace dont la nouveauté serait à la fois formelle et esthétique, mais aussi symbolique. La fin du néo-classicisme et l'éclectisme architectural de la seconde moitié du xix e  siècle, généralement considérés comme signes d'une crise profonde ou même d […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - L'architecture

  • Écrit par 
  • Claude MASSU
  •  • 12 008 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les contestations du style international »  : […] Le style international a représenté la forme architecturale dominante de l'après-guerre. Il n'a cependant pas régné sans partage, ni sans avoir été assez rapidement contesté. Dès 1948, l'architecte finlandais Alvar Aalto construit la résidence universitaire Baker House sur le campus du M.I.T. à Cambridge, Massachusetts. Par l'emploi de briques rouges, par les lignes ondulantes qu'il donne au plan […] Lire la suite

LOGEMENTS COLLECTIFS DE L'APRÈS-GUERRE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 811 mots

1947-1952 Unité d'habitation, Marseille, Le Corbusier (1887-1965). Grâce à l'appui du ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme, Le Corbusier peut, pour la première fois, mettre à l'épreuve son projet de « Cité radieuse » imaginé avant-guerre. Ce bâtiment, posé sur pilotis, accueille environ 400 logements de 23 types différents, desservis à chaque étage par une rue intérieure, ainsi que de […] Lire la suite

ORGANIQUE ARCHITECTURE

  • Écrit par 
  • Bruno ZEVI
  •  • 3 077 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Cinq courants »  : […] Il ne saurait être rendu compte du mouvement organique à l'aide de données rigoureuses et d'une chronologie systématique, car ses partisans se défient de toutes les formules rappelant les « ismes » dérivés du cubisme. Toutefois, comme nous l'avons indiqué plus haut, il est possible de distinguer cinq courants, qui souvent se mêlent et convergent : – L'école de Sullivan, fondée sur la philosophie […] Lire la suite

USINES DU MOUVEMENT MODERNE (PROJETS ET RÉALISATIONS) - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 651 mots

1901-1904 Cité industrielle, Tony Garnier (projet théorique). L'usine principale de la Cité industrielle, qui est aussi sa raison d'être, est une usine métallurgique, formée essentiellement de hauts-fourneaux. Elle est desservie par une gare ferroviaire et une gare d'eau, et les différents bâtiments sont séparés par des avenues plantées d'arbres en quinconce. 1909 Usine de turbines de l'Allgemei […] Lire la suite

Pour citer l’article

Gilles RAGOT, « AALTO ALVAR - (1898-1976) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/alvar-aalto/