ALMOHADES

Médias de l’article

1100 à 1200. Croisades et Khwarazm

1100 à 1200. Croisades et Khwarazm
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Giralda de Séville, 1

Giralda de Séville, 1
Crédits : Shaun Egan/ Getty Images

photographie


L'ascension

Le fondateur, né vers 1080, en fut Muḥammad ibn ‘Abdallāh Ibn Tūmart, de la tribu Harġa du groupe des Masmuda. Étudiant en Orient, il subit l'influence des idées théologiques aš ‘arites, du grand docteur G̣azālī et aussi du shī‘isme. De retour au Maghreb vers 1110-1120, il attaqua les mœurs jugées contraires à la loi musulmane et aussi les fuqahā' (« clergé » des spécialistes en sciences religieuses) mālikites, qui formaient l'armature idéologique du régime almoravide. Il leur reprochait l'abandon de l'étude du Coran et de la tradition, leur juridisme sec et borné, leur conception anthropomorphiste de Dieu et de ses attributs qu'il assimilait au polythéisme. Il devenait licite de les combattre comme des impies.

Rabroué par la foule et pourchassé par le souverain almoravide, il se réfugia dans le Haut Atlas, à Tīnmallal (ou Tīnmāl) vers 1125. Suivant l'exemple du Prophète, il se fit chef d'une communauté qu'il organisa pour l'action politique et militaire au service de ses idées. Il se déclare mahdī et rallie les Harga et une grande partie des Masmūda, tirant parti de l'hostilité de ces paysans montagnards envers les nomades sahariens du groupe Sanhāǧa, soutien des Almoravides. La communauté est soumise à une discipline implacable avec des épurations sanglantes. Elle est dirigée par le mahdī assisté de deux conseils (conseil des Dix et conseil des Cinquante) et administrée par des fonctionnaires. Les membres payent des impôts et doivent le service militaire.

Vers 1122, le mahdī passe à l'attaque et menace Marrakech, capitale des Almoravides. À sa mort en 1130, son disciple ‘Abd al-Mu'min ibn ‘Alī, Berbère arabisé de l'Oranie, lui succède et continue son action. Fès tombe en 1146 et Marrakech en 1147. Après le Maroc, ‘Abd al-Mu'min conquiert tout le Maghreb central et oriental de 1151 à 1160. Appelé dès 1145 en Espagne, il installe son pouvoir en Andalousie occidentale. Son fils Abu Ya‘qūb Yūsuf (1163-1184) vaincra le condottiere Ibn Mardanīš qui tenait le reste de l'Espagne musulmane.

Abū Yūsuf Ya‘qūb, dit al-Mansūr (le Victorieux ; 1184-1199), fils de Yūsuf, réussit [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification


Autres références

«  ALMOHADES  » est également traité dans :

‘ABD AL-MU'MIN (entre 1094 et 1106-1163)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 716 mots

Propagateur d'un mouvement qui provoquera une révolution sans précédent dans l'histoire de l'Occident de l'islam, créateur d'un empire et d'une dynastie, revendiqué comme héros national par l'Algérie nouvelle, ‘Abd al-Mu'min est une des plus grandes figures de l'Occident musulman, figure encore mal connue, malgré les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abd-al-mu-min/#i_12344

AFRIQUE (Histoire) - De l'entrée dans l'histoire à la période contemporaine

  • Écrit par 
  • Hubert DESCHAMPS, 
  • Jean DEVISSE, 
  • Henri MÉDARD
  •  • 9 666 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'Afrique septentrionale »  : […] xiie siècle, ils sont remplacés, au Maroc, puis en Espagne et en Ifriqiya, par les Almohades, autre dynastie berbère née des Masmuda de l'Atlas ; sous les Almohades, les dernières traces du christianisme ancien disparaissent. Un siècle plus tard, contestés à leur tour, les Almohades sont remplacés par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-histoire-de-l-entree-dans-l-histoire-a-la-periode-contemporaine/#i_12344

AL-ANDALUS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 277 mots

1147 Les Almohades s'emparent de Marrakech, la capitale de l'empire almoravide. Ils soumettent progressivement al-Andalus ; Séville devient capitale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/al-andalus-reperes-chronologiques/#i_12344

ALARCOS BATAILLE D' (18 juill. 1195)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 259 mots

Dans les guerres entre les royaumes chrétiens d'Espagne et le califat des Almohades, la bataille d'Alarcos marque l'apogée de la puissance du califat sur al-Andalus, l'Espagne musulmane. En 1190, le calife almohade Abū Yūsuf Yaqūb avait imposé un armistice aux rois chrétiens de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-d-alarcos/#i_12344

ALGÉRIE

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON, 
  • Jean LECA, 
  • Sid-Ahmed SOUIAH, 
  • Benjamin STORA
  • , Universalis
  •  • 42 034 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Les Almoravides et les Almohades »  : […] Leurs successeurs, les Almohades, imposèrent la doctrine de leur Mahdi Ibn Toumart grâce au génie militaire d'Abd al-Moumin. Celui-ci, né dans le pays de Nédroma, conquit l'Atlas, vainquit le souverain almoravide en 1145, ainsi qu'une coalition du dernier prince hammadide et des tribus hilāliennes en 1152. Maîtres de l'Espagne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/algerie/#i_12344

ALPHONSE VII (1105 env.-1157) roi de Castille et de León (1126-1157)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 268 mots

guère à accroître le territoire. Il reperd Almería en 1157 et ne garde Cordoue que trois ans. En 1146 commence une nouvelle invasion : celle des Almohades venus d'Afrique du Nord. Dès lors, Alphonse VII s'allie avec les Almoravides et consacre le reste de sa vie à lutter contre l'expansion almohade dans le sud de l'Espagne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphonse-vii/#i_12344

ANDALOUSIE

  • Écrit par 
  • Michel DRAIN, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  •  • 10 391 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Cordoue, capitale du califat »  : […] dans l'anarchie et le pouvoir s'éparpilla entre les mains des reyes de taifas, les rois des clans, qui se partagèrent son territoire. Ces roitelets locaux eurent pour ambition de se présenter en héritiers des califes sur le plan artistique. Ainsi en fut-il des ‘Abbādides de Séville et des Zīrides de Grenade […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andalousie/#i_12344

CORDOUE

  • Écrit par 
  • Roland COURTOT, 
  • Henri TERRASSE
  •  • 1 908 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Capitale provinciale aux XIe et XIIe siècles »  : […] La domination qu'établirent sur l'Espagne musulmane deux dynasties marocaines, les Almoravides et les Almohades, qui retardèrent de plus d'un siècle la reconquête chrétienne, assura à Cordoue, pendant tout le xiie siècle, la paix dans la soumission à un pouvoir étranger. Elle restait le siège d'un des grands […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cordoue/#i_12344

GRENADE, Espagne

  • Écrit par 
  • Robert FERRAS, 
  • Henri TERRASSE
  •  • 2 548 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Capitale de l'émirat Ziride (XIe siècle) »  : […] Sous les deux dynasties marocaines, les Almoravides et les Almohades, qui, au xiie siècle, maintinrent sous leur autorité les terres musulmanes de la péninsule, Grenade resta la grande ville de l'Andalousie orientale et le siège d'un commandement militaire : les troupes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grenade-espagne/#i_12344

HAFSIDES

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 1 348 mots

Au début du xiiie siècle, le Maghreb était encore soumis à la domination unique des souverains almohades du Maroc qui déléguaient une partie de leurs pouvoirs à des gouverneurs. Celui de l'Ifrīqiyya (c'est-à-dire la Tunisie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hafsides/#i_12344

IBN TŪMART MUḤAMMAD IBN ‘ABDALLĀH (1080-1130)

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 766 mots

Le mahdī des Almohades. Né dans l'Anti-Atlas marocain, d'une famille de la tribu berbère des Maṣmūda, il va à Cordoue, puis part pour l'Orient. Il rencontre à Alexandrie Abū Bakr al-Ṭurṭūshī, qui lutte pour restaurer le sunnisme et a écrit un livre contre les innovations. À Bagdād, il se trouve avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/muhammad-ibn-abdallah-ibn-tumart/#i_12344

ISLAM (Histoire) - De Mahomet à la fin de l'Empire ottoman

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 10 447 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La nouvelle expansion musulmane, œuvre des non-Arabes »  : […] e siècle, éliminés par de nouveaux puristes musulmans, les Almohades, au rigorisme religieux beaucoup plus poussé. Almoravides et surtout Almohades ont reconstitué en Afrique du Nord l'unité des musulmans autour d'un islam sunnite rénové qui triomphe du Maroc à l'Ifrīqiya et étend momentanément sa domination sur des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-histoire-de-mahomet-a-la-fin-de-l-empire-ottoman/#i_12344

JUDAÏSME - Histoire du peuple juif

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 11 239 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'Espagne, des Wisigoths à l'âge d'or »  : […] berbères, maintient cette situation favorable ; ainsi, Samuel ibn Nagrela est vizir du roi de Grenade. En 1136, l'invasion des Almohades, qui proscrivent le judaïsme en Andalousie, met un terme à près de cinq siècles de civilisation juive en Espagne arabe et dans toute l'Afrique du Nord, Libye comprise. S'inspirant des modèles arabes, maints […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/judaisme-histoire-du-peuple-juif/#i_12344

LAS NAVAS DE TOLOSA BATAILLE DE (1212)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 187 mots

Entre les royaumes chrétiens d'Espagne et l'Empire almohade, les trêves sont périodiquement renouvelées depuis la grande victoire d'al-Mansūr sur Alphonse VIII de Castille à Alarcos (1195). Mais, en 1210, les hostilités reprennent. Le calife almohade al-Nāsir rassemble alors au Maroc une immense armée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-las-navas-de-tolosa/#i_12344

MAROC

  • Écrit par 
  • Raffaele CATTEDRA, 
  • Myriam CATUSSE, 
  • Fernand JOLY, 
  • Luis MARTINEZ, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 20 333 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Les Almohades, Berbères puritains »  : […] Ibn Tūmart, originaire du sud du Maroc, s'est retiré, après des études en Orient, près de Bougie où se confirme sa vocation de réformateur et de prédicateur. Réfugié à Tinmāl dans le Haut Atlas, au milieu des Berbères Maṣmūda, il prêche le retour au Coran et à la tradition, le puritanisme et la doctrine de l'unicité de Dieu contre les déviations et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maroc/#i_12344

MARRAKECH

  • Écrit par 
  • Daniel NOIN, 
  • Henri TERRASSE
  • , Universalis
  •  • 2 118 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La capitale des Almohades »  : […] Après une âpre lutte d'une quinzaine d'années, les Almohades, sous le commandement de 'Abd al-Mu'min, cheminant d'abord à l'abri de la montagne, firent peu à peu la conquête du Maroc, puis remportèrent devant Tlemcen une victoire décisive. Revenant alors vers le Maroc, ils s'emparèrent en 1147 de Marrakech, où ils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marrakech/#i_12344

MÉRINIDES LES (XIIIe-XVe s.)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 950 mots
  •  • 2 médias

« Les villes et les monuments tombèrent en ruine, les routes et les chemins s'effacèrent, les maisons demeurèrent désertes, les gouvernements et leurs sujets connurent l'abaissement et tout ce qui était stable fut transformé. » En termes d'apocalypse Ibn Khaldoun, qui fut commensal des Mérinides, retrace la fin d'un monde dans lequel s'effondra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merinides-les/#i_12344

ORDRES MILITAIRES (XIIe- XIVe SIÈCLES) - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 364 mots

1158 Sanche III de Castille fonde l'ordre militaire de Calatrava, soumis à la règle de Cîteaux, pour défendre la place de Calatrava contre les Almohades […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordres-militaires-xiie-xive-siecles-reperes-chronologiques/#i_12344

SÉVILLE

  • Écrit par 
  • Michel DRAIN, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Universalis
  •  • 1 707 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une ville d'art et de commerce »  : […] On comprend que l'Almohade 'Abū Ya 'qūb Yūsuf (1163-1184) en ait fait la capitale péninsulaire de son empire. Il consacra, de même que son fils, Ya 'qūb al-Mansūr, des sommes considérables à l'embellir. Alors sont mis en place quelques-uns des monuments célèbres qui caractérisent le paysage urbain sévillan : la Giralda (1184-1198) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seville/#i_12344

TUNISIE

  • Écrit par 
  • Michel CAMAU, 
  • Roger COQUE, 
  • Jean GANIAGE, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Khadija MOHSEN-FINAN
  •  • 19 914 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Arabes et Berbères »  : […] quelques années (1148-1160) la côte orientale de la Tunisie, de Sousse à Gabès. Ils furent chassés par les Almohades, dynastie berbère marocaine qui contrôlait tout le Maghreb. Les Almohades ayant dû ensuite faire face à de nombreuses révoltes des Arabes hilāliens, ils confièrent le gouvernorat de l'Ifrīqiyya à ‘Abd al-Wāhid ibn Ḥafṣ, dont le fils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tunisie/#i_12344

Voir aussi

Pour citer l’article

Maxime RODINSON, « ALMOHADES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/almohades/