ALLEMAGNE, histoire, de 1806 à 1945(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

1806 Création de la Confédération du Rhin, sous influence française. Fin du Saint Empire romain germanique.

1815 Congrès de Vienne : création de la Confédération germanique.

1828-1834 Formation d'un Zollverein allemand (union douanière) excluant l'Autriche, par conclusions de traités entre la Prusse et d'autres États.

1848 Insurrections révolutionnaires. Réunion à Francfort d'un Parlement élu, chargé d'élaborer une Constitution.

1849 Refus du roi de Prusse Frédéric-Guillaume IV de devenir empereur d'Allemagne. Création de l'Union restreinte entre la Prusse et les petits États allemands.

1850 Convention d'Olmütz obtenue par l'Autriche, dissolvant l'Union restreinte et rétablissant la Confédération germanique.

1853 Renouvellement du Zollverein.

1862 Bismarck, Premier ministre du roi de Prusse.

1866 Victoire prussienne sur l'Autriche à Sadowa.

1867 Création de la Confédération de l'Allemagne du Nord.

1871 Victoire sur la France. Création du IIe Reich allemand.

—  Sylvain VENAYRE

Écrit par :

  • : professeur d'histoire contemporaine à l'université de Grenoble-II

Classification


Autres références

«  ALLEMAGNE, histoire, de 1806 à 1945  » est également traité dans :

HYPERINFLATION ALLEMANDE

  • Écrit par 
  • Francis DEMIER
  •  • 281 mots

L'Allemagne a connu, pendant la Première Guerre mondiale, une forte hausse des prix liée à l'excès d'émission monétaire, aux pénuries, à une offre peu élastique. Mais, à cause d'une grave crise sociale et politique, les prix augmentent beaucoup plus vite à partir de 1919. Pour un indice 100 en 1913, on passe à 218 en 1918, mais à 1 561 en 1920 contre 327 en Gra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hyperinflation-allemande/#i_88022

ACCESSION D'HITLER AU POUVOIR

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 207 mots
  •  • 1 média

Le 30 janvier 1933, Adolf Hitler est nommé chancelier, dans la légalité républicaine définie par la Constitution de Weimar. À ce moment-là, son parti, le Parti ouvrier allemand national-socialiste (N.S.D.A.P.) ou Parti « nazi » qui veut tenter, après Mussolini, une synthèse du nationalisme et du socialisme dans le cadre d'un État raciste à construire, est le plus important d'Allemagne depuis les é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accession-d-hitler-au-pouvoir/#i_88022

ACCORDS DE MUNICH

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 213 mots
  •  • 1 média

Fidèle à son pangermanisme proclamé, Adolf Hitler réclame avec plus d'insistance que jamais, en septembre 1938, la cession au III e  Reich du territoire tchécoslovaque sur lequel vit la minorité germanophone des Sudètes. L'Allemagne est prête à la guerre pour obtenir gain de cause. Le 28 septembre, Benito Mussolini, poussé en ce sens par le Premier ministre britannique Art […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accords-de-munich/#i_88022

ALLEMAGNE (Géographie) - Géographie économique et régionale

  • Écrit par 
  • Guillaume LACQUEMENT
  •  • 12 047 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Une unification politique tardive »  : […] Depuis la réunification de l'Allemagne, le 3 octobre 1990, le pays s'étend sur environ 357 000 kilomètres carrés, du Rhin à l'Oder, et de la Frise du Nord aux Alpes de l'Allgäu. Pourvu d'une double façade maritime, sur la mer du Nord et la mer Baltique, il partage 3 790 kilomètres de frontières terrestres avec neuf autres États de l'Europe occidentale et centrale. L'Allemagne appartient ainsi à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-geographie-geographie-economique-et-regionale/#i_88022

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne moderne et contemporaine

  • Écrit par 
  • Michel EUDE, 
  • Alfred GROSSER
  •  • 26 839 mots
  •  • 39 médias

Dans le chapitre « L'époque des confédérations (1806-1871) »  : […] 1806-1871 : ces deux tiers de siècle ont-ils, dans l'histoire de l'Allemagne, une unité ? Du point de vue du droit public, ils représentent un Zwischenreich , entre la dissolution du Saint Empire romain germanique et la fondation de l'Empire bismarckien. Mais les trois confédérations qui s'y sont succédé ont à la fois des traits communs et des différences. La Confédération g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-histoire-allemagne-moderne-et-contemporaine/#i_88022

ALSACE-LORRAINE QUESTION D'

  • Écrit par 
  • Françoise LÉVY-COBLENTZ
  • , Universalis
  •  • 2 675 mots
  •  • 1 média

La question d'Alsace-Lorraine a hypothéqué les rapports entre la France et l' Allemagne de 1879 à 1918. Elle a pesé également sur la vie politique intérieure des deux pays, exaltant chez l'un le nationalisme, chez l'autre le pangermanisme. En 1914, deux cent cinquante mille Alsaciens et Lorrains sont mobilisés dans l'armée allemande, dix-sept mille volontaires passent la frontière pour rejoindre l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/question-d-alsace-lorraine/#i_88022

ANGLETERRE BATAILLE D' (1940)

  • Écrit par 
  • Paul VILLATOUX
  •  • 230 mots
  •  • 1 média

Premier engagement purement aérien de l'histoire, la bataille d'Angleterre débute le 10 juillet 1940. Après la « bataille de la Manche », achevée le 7 août, la Luftwaffe lance le 13 août, « jour de l'Aigle », un plan d'attaque destiné à clouer au sol la chasse britannique puis à désorganiser l'économie du pays par des bombardements intensifs, préalables indispensables à une opération d'invasion pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-d-angleterre/#i_88022

ANSCHLUSS (1938)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 223 mots
  •  • 1 média

Parvenu au pouvoir en Allemagne en janvier 1933, Hitler, au nom du pangermanisme, souhaite le rattachement ( Anschluss ) de l'Autriche au III e  Reich. En juillet 1934, il soutient ainsi une tentative de coup d'État menée par les nazis autrichiens. Le chancelier autrichien Dollfuss est assassiné, mais le coup d'État échoue, notamment grâce à l'action […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anschluss/#i_88022

ANTISÉMITISME

  • Écrit par 
  • Esther BENBASSA
  •  • 12 221 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'ère nazie : 1933-1945 »  : […] La crise économique et politique qui secoue l'Europe après le krach de 1929 va encore aggraver la xénophobie et l'antisémitisme. L'année 1933 marque l'arrivée de Hitler au pouvoir et la mainmise de l'idéologie raciste nazie sur l'Allemagne . L'Europe de l'Est est secouée par l'essor de mouvements antisémites qu'on retrouvera collaborant activement à l'élimination physique des juifs pendant les ann […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antisemitisme/#i_88022

ARNDT ERNST MORITZ (1769-1860)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 484 mots

Le nom d'Ernst Moritz Arndt est lié à l'histoire de la guerre de libération (1813). Chez Arndt, en effet, la vie et l'œuvre sont fortement tributaires des événements politiques qui agitèrent l'Allemagne du xix e siècle : pendant près de cinquante ans, il jouera un rôle non négligeable dans l'histoire de ce conglomérat de principautés. À l'époque, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-moritz-arndt/#i_88022

AUSCHWITZ

  • Écrit par 
  • Michael BERENBAUM
  •  • 1 219 mots
  •  • 3 médias

Auschwitz, également appelé Auschwitz-Birkenau, fut le plus grand des camps de concentration et d'extermination construits par l'Allemagne nazie . Situé près de la ville industrielle d'Oswiecim, dans le sud de la Pologne, Auschwitz était à la fois un camp de concentration, un camp d'extermination et un camp de travail forcé. Parce qu'il fut le camp d'extermination nazi où le plus de victimes s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auschwitz/#i_88022

AUTRICHE

  • Écrit par 
  • Roger BAUER, 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Annie DELOBEZ, 
  • Christophe GAUCHON, 
  • Félix KREISSLER, 
  • Paul PASTEUR
  •  • 34 054 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « La Ière République, 1918-1934 »  : […] Dans les quelques semaines qui suivent la fin de la Première Guerre mondiale, les principaux peuples de l'empire des Habsbourg ayant créé des États successeurs sur des bases prétendument nationales, il ne restait plus aux Allemands d'Autriche qu'à se déterminer eux-mêmes. Les décisions prises par l'Assemblée nationale provisoire, le 30 octobre 1918, autorisent la constitution de ce nouvel État ; n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autriche/#i_88022

BABI YAR

  • Écrit par 
  • Michael BERENBAUM
  •  • 856 mots
  •  • 1 média

Le grand ravin de Babi Yar, situé à la limite septentrionale de la ville de Kiev, en Ukraine, servit de charnier pour des victimes principalement juives que des groupes de S.S. allemands tuèrent entre 1941 et 1943. Après un premier massacre de Juifs à Babi Yar, le lieu continua de servir pour l'exécution de prisonniers de guerre soviétiques et de Roms, ainsi que de Juifs. Les Soviétiques parlère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/babi-yar/#i_88022

BADE

  • Écrit par 
  • François REITEL
  •  • 674 mots

Région historique située sur le haut Rhin faisant partie du land de Bade-Wurtemberg, le Bade comprend la partie du fossé rhénan de Bâle à Mannheim, ainsi que la plus grande partie de la Forêt-Noire. Historiquement le territoire a varié d'étendue, en fonction des remodelages politiques. Le titre de margrave de Bade apparaît au début du xii e siècl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bade/#i_88022

BAVIÈRE

  • Écrit par 
  • Michel EUDE
  • , Universalis
  •  • 3 152 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La dignité électorale »  : […] La guerre de Trente Ans marque une étape majeure dans les progrès de l'État bavarois. Après son équipée malheureuse en Bohême, le Palatin Frédéric V se voit dépouillé par l'empereur Ferdinand II à la fois de la dignité électorale et de ses possessions territoriales, qui sont attribuées à Maximilien de Bavière (1623). Lors du règlement de 1648, le fils de Frédéric V recouvre le titre d'Électeur et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baviere/#i_88022

BEBEL AUGUST (1840-1913)

  • Écrit par 
  • François IGERSHEIM
  •  • 779 mots

Fils d'un sous-officier prussien, orphelin de bonne heure, August Bebel est formé au métier de tourneur. Il entreprend un tour d'Allemagne en 1858. Il s'établit par la suite à Leipzig en 1861 où il adhère à la Société d'éducation ouvrière dont il devient vite un des principaux animateurs. Il est membre du comité permanent de l'Union des associations ouvrières allemandes en 1864. En 1865, Wilhelm L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/august-bebel/#i_88022

BECHER JOHANNES ROBERT (1891-1958)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MATHIEU
  •  • 702 mots

« Ce jeune fils de bourgeois criant sa révolte dans un expressionnisme débridé », comme le décrit A. Abusch, ce militant acharné de la paix, engagé dans l'action communiste, après la Première Guerre mondiale, devient, après 1945, l'un des fondateurs de la politique culturelle de la République démocratique allemande. Né à Munich de père juriste, il fait des études de lettres et de médecine à Berlin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johannes-robert-becher/#i_88022

BELZEC

  • Écrit par 
  • Michael BERENBAUM, 
  • Universalis
  •  • 438 mots

Le complexe de Belzec comprenait à la fois des camps de concentration et d'extermination. Il était installé autour du village du même nom, sur la ligne de chemin de fer Lublin-Lviv, dans la province de Lublin, alors en Pologne occupée par l'Allemagne. Dans le camp d'extermination, l'un des plus sinistres, les nazis massacrèrent au moins 600 000 juifs. Les nazis établirent le premier camp de tra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belzec/#i_88022

BERGEN-BELSEN

  • Écrit par 
  • Michael BERENBAUM, 
  • Universalis
  •  • 466 mots

Le camp de concentration nazi situé près des villages de Bergen et Belsen, à environ 16 kilomètres au nord-ouest de Celle, en Allemagne, fut construit en 1943 sur une partie d'un camp de prisonniers de guerre. Il devait servir à l'origine de camp de détention pour les juifs destinés à être échangés contre des Allemands détenus en territoire allié. Bergen-Belsen était constitué en réalité de cin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bergen-belsen/#i_88022

BERLIN

  • Écrit par 
  • Guillaume LACQUEMENT, 
  • François REITEL
  •  • 5 909 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Naissance et développement de Berlin »  : […] Le site de Berlin a été déterminé par trois éléments : le plateau de Barnim (altitudes 40-90 m) au nord, comportant des restes morainiques ; le Urstromtal de Varsovie-Berlin occupé par la Spree (altitudes 3 045 m) ; le plateau de Teltow, recouvert par des moraines de fond, au sud (altitudes 35-70 m ; Schäferberg exceptionnellement 103 m). Avant le xiii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berlin/#i_88022

BERLIN (foyer culturel)

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 4 402 mots
  •  • 4 médias

L’ originalité culturelle de Berlin s’ébauche à la fin du xix e siècle. Elle s’affirme dans les années 1920, après la formation du Grand Berlin résultant de l’annexion d’une partie de la banlieue. La capitale de la République de Weimar (1919-1933) s’impose alors comme un des pôles artistiques de l’Europe. S’y développent (avec l’agonie de l’expre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berlin-foyer-culturel/#i_88022

BERLIN (JEUX OLYMPIQUES DE) [1936] - Contexte, organisation, bilan

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 2 863 mots
  •  • 2 médias

Du 25 au 30 mai 1930, le C.I.O. tient à Berlin le neuvième congrès de son histoire ; celui-ci est consacré aux règlements olympiques, les débats portant sur la sacro-sainte question de l'amateurisme, notamment en ce qui concerne les footballeurs. L'assemblée en profite pour enregistrer les candidatures de plusieurs cités qui souhaitent organiser les Jeux de 1936 : treize villes – Alexandrie, Barc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berlin-jeux-olympiques-de-1936-contexte-organisation-bilan/#i_88022

BERLIN (JEUX OLYMPIQUES DE) [1936] - Les nazis et l'olympisme

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 3 127 mots
  •  • 2 médias

« Avec ces Jeux, on a mis entre nos mains un instrument de propagande inestimable », peut-on lire dans la presse officielle nazie en 1935. « Nous allons nous mesurer aux nations de la terre et leur montrer quelles forces l'idée de la communauté nationale est à elle seule capable de mettre en œuvre », écrit Joseph Goebbels. Ces deux phrases résument parfaitement et cyniquement les desseins olympiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berlin-jeux-olympiques-de-1936-les-nazis-et-l-olympisme/#i_88022

BERNSTEIN EDUARD (1850-1932)

  • Écrit par 
  • Frédéric BON
  •  • 1 146 mots

Le révisionnisme est né de la situation paradoxale de la social-démocratie allemande au début du xx e  siècle. Un parti puissant, dans un pays prospère, continue de professer une idéologie révolutionnaire, alors qu'il tire sa force du jeu démocratique. La permanence de ce paradoxe dans le mouvement ouvrier occidental explique la pérennité du révi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eduard-bernstein/#i_88022

BETHMANN-HOLLWEG THEOBALD VON (1856-1921)

  • Écrit par 
  • Alfred WAHL
  •  • 322 mots
  •  • 1 média

Administrateur plus qu'homme politique, ce grand juriste sans rayonnement gravit tous les échelons et devient chancelier du Reich en 1909. Bethmann-Hollweg n'est pas le meneur d'hommes ni le combattant qui s'impose en ces moments difficiles : « Il administre, mais ne gouverne pas. » S'il se rend compte du blocage des institutions de Prusse, de l'Empire et de la société, il ne peut qu'entériner son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theobald-von-bethmann-hollweg/#i_88022

BISMARCK OTTO VON (1815-1898)

  • Écrit par 
  • Michel EUDE
  •  • 4 859 mots
  •  • 3 médias

S'il est un homme à qui l'on peut sans conteste appliquer l'expression allemande Menschen, die die Geschichte machen , « les hommes qui font l'histoire », c'est bien le prince de Bismarck. Sa forte personnalité a marqué profondément l'histoire de son temps, qu'il s'agisse de l'Allemagne ou de l'Europe tout entière. En Allemagne, Bismarck fut le principal artisan de la destr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-von-bismarck/#i_88022

BLÜCHER GEBHART LEBERECHT VON (1742-1819)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 470 mots
  •  • 1 média

La carrière de Blücher, général prussien qui attacha son nom à la défaite de Napoléon à Waterloo, se déroule en deux temps. Jusqu'à la soixantaine, il mène la vie assez obscure d'un officier de cavalerie. À partir de 1805 il est l'un des chefs du parti anti-français en Prusse. Né au Mecklembourg, il s'engage à quatorze ans au service de la Suède, comme simple hussard, car il n'a aucun goût pour le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gebhart-leberecht-von-blucher/#i_88022

BONAPARTE JOSEPH (1768-1844) roi de Naples (1806-1808) puis d'Espagne (1808-1813)

  • Écrit par 
  • Jean MASSIN
  •  • 405 mots
  •  • 1 média

Boursier au collège d'Autun, avocat en Corse, candidat malheureux à la Constituante puis à la Législative, antipaoliste réfugié à Marseille (où il fait un mariage avantageux avec une fille du riche négociant Clary), Joseph apparaît déjà, avant l'irrésistible ascension de son frère, comme un garçon charmant, bien qu'un peu infatué, sur lequel on ne peut guère compter. « Aussi suffisant qu'insuffisa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-bonaparte/#i_88022

BRAUN WERNHER VON (1912-1977)

  • Écrit par 
  • Hubert CURIEN
  •  • 1 845 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Kummersdorf »  : […] C'est dans une famille de gentilshommes terriens allemands que naît, le 23 mars 1912, Wernher von Braun, à Wirsitz, en Posnanie (aujourd'hui Wyrzysk, en Pologne). Il est le deuxième des trois fils du baron Magnus von Braun, qui sera ministre de l'Agriculture dans le gouvernement de la République de Weimar, et d'Emmy von Quistorp, une femme de grande culture, versée en astronomie. Il étudie à la Te […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wernher-von-braun/#i_88022

BREST-LITOVSK PAIX DE (mars 1918)

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 570 mots
  •  • 1 média

Au lendemain de la révolution d'Octobre, le 26 octobre (8 novembre) 1917, le Congrès des soviets promulgue un décret demandant l'ouverture immédiate de pourparlers de paix avec les puissances centrales, mais les pays de l'Entente se déclarent absolument opposés à cette proposition. Le gouvernement bolchevique engage malgré tout séparément des négociations au début de décembre 1917. L'armistice ent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paix-de-brest-litovsk/#i_88022

BRIAND ARISTIDE (1862-1932)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 990 mots
  •  • 3 médias

De famille modeste, Aristide Briand devient avocat. Comme militant socialiste, puis comme journaliste, il se fait une réputation de révolutionnaire. En 1883, il quitte Nantes et vient à Paris. Secrétaire général du journal La Lanterne , il se lie alors avec Jaurès et fonde avec lui le Parti socialiste français en opposition au parti de Jules Guesde. En 1902, il est élu député […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aristide-briand/#i_88022

BRÜNING HEINRICH (1885-1970)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 365 mots

De famille paysanne, Heinrich Brüning étudie le droit, l'histoire et la philosophie ; il commande une compagnie durant la Première Guerre mondiale. Secrétaire du leader politique social-catholique, l'abbé Sonnenschein, Brüning devient l'agent d'affaires de la centrale syndicale chrétienne. Membre du Zentrum, il fait son entrée au Reichstag en 1924 et devient chef du groupe parlementaire centriste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-bruning/#i_88022

BÜLOW BERNHARDT prince de (1849-1929)

  • Écrit par 
  • François-Georges DREYFUS
  •  • 421 mots

Né dans le Schleswig-Holstein, Bernhardt von Bülow est issu d'une vieille famille danoise (son père sert successivement le Danemark et les États allemands). Il est officier de hussards, puis, après 1871, entre dans la carrière diplomatique. Très rapidement ambassadeur à Bucarest puis à Rome, il devient à son tour, comme son père, secrétaire d'État aux Affaires étrangères, puis en 1900 chancelier d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernhardt-bulow/#i_88022

BUND

  • Écrit par 
  • François IGERSHEIM
  •  • 365 mots

Mot allemand signifiant accord, contrat, et qui par extension désigne ceux qui sont liés : ligue, alliance, confédération. Le terme de Bund est au centre des controverses constitutionnelles allemandes du xix e  siècle entre partisans de la Fédération ( Bundesrat ) et de la Confédération ( Staatenbund ) o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bund/#i_88022

CAMP D'EXTERMINATION

  • Écrit par 
  • Michael BERENBAUM
  •  • 604 mots
  •  • 2 médias

Les camps d'extermination construits par les nazis ( Vernichtungslager ) étaient des camps de concentration destinés spécifiquement à l'anéantissement de masse ( Vernichtung ) des individus considérés comme indésirables dans l'espace du III e  Reich et des territoires conquis par les Allemands. Les victimes de ces camps furent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camp-d-extermination/#i_88022

CANARIS WILHELM (1887-1945)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 655 mots

Fils d'un maître de forges, Karl Canaris, de lointaine ascendance italienne, Wilhelm Canaris est le benjamin de trois enfants. Intelligent, vif d'esprit, espiègle, il fait ses études au lycée de Duisbourg, lit beaucoup, retient sans effort et apprend facilement les langues. Au début de la Première Guerre mondiale, il prend part au combat naval de Coronel, puis à celui des Falkland, désastreux pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilhelm-canaris/#i_88022

CAPORETTO BATAILLE DE (24 oct. 1917)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 199 mots
  •  • 1 média

La bataille de Caporetto est un désastre militaire italien de la Première Guerre mondiale. Les soldats italiens battirent en retraite devant une offensive austro-allemande sur le front d'Isonzo, au nord-ouest de Trieste, où les forces italiennes et autrichiennes s'affrontaient sans résultat depuis deux ans et demi. À la suite de la percée réussie des Autrichiens et des Allemands, plus de 600 000  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-caporetto/#i_88022

CAPRIVI LEO comte von (1831-1899)

  • Écrit par 
  • Alfred WAHL
  •  • 290 mots

Assumant à partir de 1890 la difficile succession de Bismarck comme président du Conseil de Prusse et chancelier d'Empire, le général Caprivi symbolise l'orientation nouvelle ( der neue Kurs ) imprimée à la politique allemande à l'intérieur et à l'extérieur ; il tente de gouverner malgré l'autoritarisme brouillon de Guillaume II. Il réussit à convaincre ce dernier de ne pas r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leo-caprivi/#i_88022

CASINOS

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 4 480 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les jeux publics en échec »  : […] Au même moment, l'Allemagne naissante mettait un terme à son tour aux Kursaal et autres « maisons de conversation ». Déjà, depuis quelques années, un fort courant antijeu s'était fait jour. En 1849, l'éphémère Diète de Francfort vota, sans suite véritable, la fin des salles de jeux. Ce coup de semonce ne fut pas oublié. La Prusse s'empressa de bannir quelques établissements trop voyants : Schwalba […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/casinos/#i_88022

CHAMBERLAIN HOUSTON STEWART (1855-1927)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 351 mots

Écrivain anglais connu essentiellement comme l'un des pères européens du racisme. Né dans une famille d'officiers supérieurs, influencé par un professeur allemand de Cheltenham, Otto Kuntze, et par ses études de sciences naturelles à Genève, il passe les années 1885-1889 en Allemagne et s'enthousiasme pour Richard Wagner, auquel il consacrera plusieurs monographies ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/houston-stewart-chamberlain/#i_88022

CLASSES SOCIALES - Classes moyennes

  • Écrit par 
  • Louis CHAUVEL
  •  • 3 626 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Retour aux origines »  : […] Pour comprendre ce phénomène d'incertitude croissante, il est utile de revenir aux sources historiques du questionnement sur les classes moyennes, qui permettent de mieux saisir les causes de l'expansion, ou de l'involution, de ses composantes. Gustav Schmoller, économiste officiel du II e  Reich et inspirateur du modèle opposés d'État-providence bismarckien, est le premi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classes-sociales-classes-moyennes/#i_88022

CLAUSEWITZ KARL VON (1780-1831)

  • Écrit par 
  • André GLUCKSMAN
  •  • 4 624 mots

Le général prussien von Clausewitz n'a remporté que des batailles intellectuelles. Certes, après la défaite de la Prusse et de ses alliés devant Napoléon (Iéna, 1806), il participe à l'édification de la nouvelle armée prussienne : ami de Gneisenau, collaborateur de Scharnhorst, il fait partie de l'équipe des « réformateurs » qui réorganise l'administration et l'armée. Cette partielle « révolution […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-von-clausewitz/#i_88022

CODE CIVIL ALLEMAND (Bürgerliches Gesetzbuch)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BARBIN
  •  • 604 mots

Le Bürgerliches Gesetzbuch (Code civil allemand), qui entra en vigueur dans l'Empire allemand en 1900, a été appliqué dans la République démocratique allemande jusqu'à l'unification. Ce Code est divisé en cinq parties. La première est générale et définit les concepts relatifs au droit du sujet et à la personnalité juridique. Les quatre autres parties traitent respectivement  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/code-civil-allemand/#i_88022

COMMUNISME - Mouvement communiste et question nationale

  • Écrit par 
  • Roland LOMME
  •  • 21 016 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Nations révolutionnaires et peuples sans histoire »  : […] Selon Marx et Engels, les peuples slaves enrégimentés dans les armées impériales ont largement contribué à l'échec de la révolution de 1848 en Europe centrale. La lutte révolutionnaire revêt donc un caractère national, la révolution incarnée par la nation allemande doit triompher de la contre-révolution incarnée par les peuples slaves : « Les Slaves – rappelons une fois encore que nous avons touj […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communisme-mouvement-communiste-et-question-nationale/#i_88022

FRANCFORT TRAITÉ DE (1871)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 209 mots
  •  • 1 média

Le 10 mai 1871, le traité de Francfort met fin à la guerre franco-prussienne. La Confédération de l'Allemagne du Nord, qui s'était formée en 1867, sous l'influence prussienne, à la suite de la victoire de Sadowa sur l'Autriche, en sort considérablement renforcée. Premier ministre du roi de Prusse depuis 1862, Otto von Bismarck est le principal artisan de cette victoire politique. Contre l'influenc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-de-francfort/#i_88022

DAHLMANN FRIEDRICH CHRISTOPH (1785-1860)

  • Écrit par 
  • Léon STRAUSS
  •  • 258 mots

Historien et homme politique allemand. Professeur à Kiel en 1812, Dahlmann défend les privilèges de la noblesse et l'autonomie du Schleswig-Holstein contre les empiétements de l'absolutisme danois. Appelé en 1829 à l'université de Göttingen, il participe à la rédaction d'un projet de Constitution libérale pour le Hanovre, mais est expulsé, en même temps que six de ses collègues, par le roi Ernest- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-christoph-dahlmann/#i_88022

DAWES PLAN (1924)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 505 mots

Entré en vigueur le 1 er  septembre 1924, le plan Dawes demeurera en application jusqu'au 31 août 1929. Il est proposé par un comité d'experts sous l'autorité de l'intendant général américain Charles Dawes (1865-1951), nommé par la Commission des réparations et chargé de mener à bien les négociations qui suivent la politique de force de la France qui a occupé la Ruhr. Ce p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plan-dawes/#i_88022

DE L'ALLEMAGNE, Madame de Staël - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Anouchka VASAK
  •  • 966 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une « région de l'âme » »  : […] L'Allemagne n'existe pas comme nation en 1810. Sans doute le titre suppose-t-il une unité qui ne manquera pas de se faire sur les ruines de l'Empire. Mais ce morcellement, cette instabilité génèrent repli sur soi, étude, indépendance : « En Allemagne, il n'y a de goût fixe sur rien, tout est indépendant, tout est individuel. L'on juge d'un ouvrage par l'impression qu'on en reçoit, et jamais par de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/de-l-allemagne/#i_88022

DE L'ALLEMAGNE (exposition)

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 1 129 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une identité problématique »  : […] Le directeur du Louvre, Henri Loyrette, a demandé à l’artiste allemand Anselm Kiefer une œuvre appelée à figurer au seuil de cette exposition. Pourquoi Kiefer ? En 2008, il a reçu, avec Christian Boltanski, le prix Charles de Gaulle-Konrad Adenauer, destiné à récompenser des personnalités ayant contribué à une meilleure compréhension réciproque entre la France et l’Allemagne. Voici donc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/de-l-allemagne-exposition/#i_88022

DELBRÜCK MARTIN RUDOLF VON (1817-1903)

  • Écrit par 
  • Alfred WAHL
  •  • 245 mots

Éminent juriste, Delbrück mène une carrière exemplaire de grand commis au service du roi de Prusse ; il est le véritable réalisateur de la politique du Zollverein. Auteur du traité avec le Hanovre en 1851, lors de la crise du Zollverein (1850-1853), il réussit à maintenir l'hégémonie de la Prusse, malgré la reculade d'Olmütz et contre le projet autrichien d'une union douanière de la Grande Allemag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-rudolf-von-delbruck/#i_88022

DÉMOCRATIE CHRÉTIENNE

  • Écrit par 
  • Pierre LETAMENDIA
  • , Universalis
  •  • 6 251 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les premiers partis catholiques »  : […] Les premiers partis catholiques naissent dans des pays où un conflit religieux devient un enjeu politique. Le Zentrum (le Centre) allemand a pour ancêtre un « groupe catholique » qui se constitue à la diète prussienne en 1852. Créé en 1870, il adhère sans réserve au libéralisme politique, obtenant 18,6 p. 100 des suffrages et cinquante-sept sièges aux premières élections suivant l'unité allemande […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/democratie-chretienne/#i_88022

DRESDE

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  • , Universalis
  •  • 1 157 mots
  •  • 3 médias

Quatrième ville d'Allemagne par sa superficie, Dresde (536 300 hab. en 2014) est la capitale du Land de Saxe. Située sur l'Elbe, à 106 mètres d'altitude, dans une dépression, Dresde (en allemand Dresden) jouit d'un climat réputé pour sa douceur. Le nom vient du slave et aurait désigné une région marécageuse et boisée. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dresde/#i_88022

DRESDE (BOMBARDEMENT DE)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 618 mots

Le bombardement de Dresde par les Alliés, du 13 au 15 février 1945, détruisit la quasi-totalité de la ville. Cette attaque aérienne devint un symbole de la campagne de pilonnage de l’Allemagne, une des opérations les plus controversées des Alliés durant la Seconde Guerre mondiale. Tout au long du conflit, le Premier ministre britannique Winston Churchill avait demandé l’augmentation des raids aéri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dresde-bombardement-de/#i_88022

DÜHRING KARL EUGEN (1833-1921)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 807 mots

Fils d'un petit fonctionnaire prussien, Karl Dühring mène de front des études de droit et de mathématiques à l'université de Berlin. Il envisage une carrière dans la magistrature, mais devient aveugle et doit renoncer (1861). Il se dirige alors vers l'enseignement et est chargé de cours ( Privat-Dozent ) de philosophie et d'économie à l'université de Berlin. Très influencé pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-eugen-duhring/#i_88022

DUPLICE ou DOUBLE ALLIANCE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUSSON-LESTANG
  •  • 396 mots

Alliance défensive, la Duplice a été conclue le 7 octobre 1879 à Vienne par l'Allemagne et l'Autriche-Hongrie. Ce traité constituait la première étape de la reconstruction par Bismarck d'un système d'alliance organisé autour de Berlin dans le but essentiel d'assurer l'isolement de la France. En effet l'Entente des trois empereurs de 1873 avait été remise en question à la suite de la crise balkaniq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/duplice-double-alliance/#i_88022

EBERT FRIEDRICH (1871-1925)

  • Écrit par 
  • Pierre GOBERT
  •  • 438 mots
  •  • 1 média

Bourrelier de son état, Ebert milite de bonne heure dans les rangs des syndicats et du Parti social-démocrate (S.P.D.), collabore au journal socialiste de Brême puis devient secrétaire du S.P.D. dans cette ville. En 1905, Ebert appartient à la direction nationale du S.P.D., où il est particulièrement chargé de la jeunesse socialiste. En 1912, il est élu député au Reichstag. En 1913, à la mort de B […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-ebert/#i_88022

EISNER KURT (1867-1919)

  • Écrit par 
  • Léon STRAUSS
  •  • 252 mots

Homme politique et journaliste allemand. Kurt Eisner entre au journal Vorwärts en 1898. Mais il est exclu de l'organe central du Parti social-démocrate à cause de ses tendances « révisionnistes » (1905). Publiciste et critique dramatique à Munich (1910), pacifiste et humaniste plus que marxiste, il participe cependant en 1917 à la scission de la fraction de gauche du parti e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kurt-eisner/#i_88022

EMPIRE SECOND (1852-1870)

  • Écrit par 
  • Marc BASCOU, 
  • Adrien DANSETTE, 
  • Universalis
  •  • 21 002 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Échec de la diplomatie française »  : […] La prépondérance française en Europe, qui n'a cessé de s'affirmer de la guerre de Crimée à la guerre d'Italie, s'est dès lors effritée progressivement. Le coup fatal lui est porté par Bismarck qui, après avoir arraché à l' Autriche sa place à la tête de la Confédération germanique, à entrepris de réaliser l'unité allemande sous l'égide de la Prusse. En 1864, il a entraîné l'Autriche dans une guer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/second-empire/#i_88022

EMS DÉPÊCHE D' (1870)

  • Écrit par 
  • Louis DUPEUX
  •  • 310 mots

La dépêche d'Ems est l'occasion de la guerre franco-allemande de 1870-1871. Le gouvernement provisoire espagnol du général Prim avait offert la couronne d'Espagne à Léopold de Hohenzollern-Sigmaringen, petit-cousin du roi de Prusse. Léopold, longtemps hésitant, accepte, sur les instances de Bismarck, et obtient l'accord du roi Guillaume I er , chef de la famille. Le 3 juil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/depeche-d-ems/#i_88022

ERFURT

  • Écrit par 
  • Christophe QUÉVA
  •  • 795 mots
  •  • 1 média

Erfurt est la capitale de l’État libre de Thuringe , en Allemagne . Elle comptait 212 000 habitants en 2017, ce qui en fait la ville la plus peuplée du Land, devant Iéna et Gera. Située au cœur de ce territoire, elle a tissé des liens importants avec les villes voisines de Gotha, Weimar et, plus loin, Iéna, ce qui contribue à renforcer sa centralité. La première mention d’Erfurt remonte au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erfurt/#i_88022

ERFURT CONGRÈS D' (1891)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 841 mots

Trois ans après son congrès de fondation à Gotha (1875), le Parti social-démocrate allemand se voit interdire toute activité. L'unification s'était faite sur un programme d'inspiration lassallienne, violemment critiqué par Karl Marx. La clandestinité empêche la social-démocratie allemande de tenir un véritable congrès, et le programme de Gotha reste le seul texte de référence. En 1890, les lois d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/congres-d-erfurt/#i_88022

ERZBERGER MATTHIAS (1875-1921)

  • Écrit par 
  • Léon STRAUSS
  •  • 319 mots
  •  • 3 médias

Député du Reichstag (1903), Matthias Erzberger y devient le chef du parti du centre catholique. Opposé à la politique coloniale de von Bülow, il approuve, en revanche, la politique d'armement de Bethmann-Hollweg. Membre du conseil d'administration du groupe sidérurgique Thyssen, il soutient, au début de la guerre, les projets d'annexion du bassin de Briey. Chargé des services de propagande, il or […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matthias-erzberger/#i_88022

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Des pionniers à la fin de la guerre froide

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 14 608 mots
  •  • 43 médias

Dans le chapitre « La clairvoyance des militaires allemands »  : […] Le 2 février 1931, l'Autrichien Fritz Schmiedl teste une fusée postale à poudre en faisant parvenir 102 lettres à quelques kilomètres du point de lancement, expérience qui sera cependant sans lendemain. Le 21 février 1931, l'Allemand Johannes Winkler voit sa propre fusée à ergols liquides atteindre l'altitude de 3 mètres et, le 10 mai suivant, la fusée Mirak III ( Minimumrakete […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-conquete-de-l-des-pionniers-a-la-fin-de-la-guerre-froide/#i_88022

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Succès et désillusions

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 9 876 mots
  •  • 32 médias

Dans le chapitre « La première fusée moderne »  : […] De 1937 au début de 1945, une intense activité de recherches militaires sur les fusées va se développer en Allemagne, à Peenemünde. D'un côté, la Luftwaffe y entreprend la construction de divers types de missiles air-air, air-sol, sol-air et sol-sol, de l'autre, la Wehrmacht s'engage notamment dans la voie des missiles balistiques sol-sol à longue portée. En 1945, de l'ordre de 12 000 ingénieurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-conquete-de-l-succes-et-desillusions/#i_88022

EXPRESSIONNISME

  • Écrit par 
  • Jérôme BINDÉ, 
  • Lotte H. EISNER, 
  • Lionel RICHARD
  •  • 12 593 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Une génération en révolte »  : […] Pourquoi la contestation des valeurs établies prend-elle pareille ampleur ? Depuis l'avènement de Guillaume II, en 1888, à la tête de l'empire, aucun pays n'a connu un semblable essor économique. Cette transformation extrêmement rapide s'est accompagnée d'une forte poussée démographique. La population allemande a presque triplé en un siècle, passant d'une quarantaine de millions en 1871 à une cin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/expressionnisme/#i_88022

EXTRÊME DROITE

  • Écrit par 
  • Jean-Yves CAMUS
  •  • 9 736 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Fascismes étrangers : des spécificités nationales fortes »  : […] À l'époque de la Contre-Révolution, alors que, finalement, élites nobiliaires et intellectuelles sont largement globalisées en Europe et que l'État-nation n'est que peu constitué, le camp libéral et celui des contre-révolutionnaires transcende les frontières. Ainsi existe en Espagne, à partir du début de la guerre d'Indépendance (1808), un groupe absolutiste à forte composante aristocratique et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/extreme-droite/#i_88022

FALKENHAYN ERIC VON (1861-1922)

  • Écrit par 
  • Louis DUPEUX
  •  • 260 mots

Instructeur de l'armée chinoise, il combat contre les Boxers en 1900. Devenu général, puis ministre prussien de la Guerre en 1913, il remplace Moltke à la tête du grand état-major général après la bataille de la Marne, tout en restant ministre jusqu'en 1915. Inspirateur de la stratégie de l'état-major, il tente de concilier le plan Schlieffen, fondé sur la recherche d'une victoire par anéantisseme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eric-von-falkenhayn/#i_88022

FRANÇOIS II (1768-1835) empereur germanique (1792-1806) puis FRANÇOIS Ier empereur d'Autriche (1804-1835)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 631 mots

Né à Florence, où son père, le futur Léopold II, gouvernait le grand-duché de Toscane (devenu depuis 1738 bien patrimonial des Habsbourg-Lorraine), François II est le dernier empereur germanique, puisque le Saint Empire est dissous en 1806, et le premier empereur héréditaire d'Autriche (1804) sous le nom de François I er . Cette simple affaire de protocole annonce le retra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-ii-francois-ier/#i_88022

FRANÇOIS-JOSEPH Ier (1830-1916) empereur d'Autriche (1848-1916)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 945 mots
  •  • 1 média

Les soixante-huit années du long règne de François-Joseph coïncident avec la période la plus féconde et la plus brillante, sinon de l'histoire politique, du moins de la civilisation et du mode de vie d'une Autriche enfin dégagée des implications de l'ancien Saint Empire et cherchant ses voies originales. C'est pourquoi, pour beaucoup de ses anciens sujets, son souvenir est assimilé à celui de la « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-joseph-ier/#i_88022

FRANÇOIS-PONCET ANDRÉ (1887-1978)

  • Écrit par 
  • Armand BÉRARD
  •  • 1 110 mots
  •  • 1 média

La personnalité d'André François-Poncet, germaniste, journaliste, député, ambassadeur, académicien, est tout aussi marquante que le caractère dramatique des événements auxquels il fut mêlé. Jeune lycéen, il avait été envoyé par son père magistrat étudier outre-Rhin. Normalien, il avait passé brillamment l'agrégation d'allemand. Journaliste, il fut le fondateur du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-francois-poncet/#i_88022

FRÉDÉRIC-GUILLAUME IV (1795-1861) roi de Prusse (1840-1861)

  • Écrit par 
  • Alfred WAHL
  •  • 172 mots

Fils aîné de la reine Louise de Prusse et de Frédéric-Guillaume III, Frédéric-Guillaume IV incarne la haine de la Révolution et est inspiré par l'idéal romantique d'une monarchie fondée sur l'orthodoxie chrétienne et un piétisme fervent. Roi en 1840, il s'oppose bientôt à toute évolution institutionnelle. Cependant, en mars 1848, il doit céder devant l'insurrection berlinoise et se pose en chef co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-guillaume-iv/#i_88022

GARMISCH-PARTENKIRCHEN (JEUX OLYMPIQUES DE) [1936] - Contexte, organisation, bilan

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 533 mots

Le 7 juin 1933, le C.I.O., réuni pour sa trente et unième session à Vienne, désigne Garmisch-Partenkirchen ville d'accueil des IV es  jeux Olympiques d'hiver. L'assemblée ne vote pas : Berlin ayant été élue en 1931 ville organisatrice des Jeux d'été de 1936, Garmisch-Partenkirchen fait valoir son droit de préemption – Jeux d'été et Jeux d'hiver sont censés se dérouler dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/garmisch-partenkirchen-jeux-olympiques-de-1936-contexte-organisation-bilan/#i_88022

GASTEIN CONVENTION DE (1865)

  • Écrit par 
  • Georges-Henri SOUTOU
  •  • 186 mots

Signée le 14 août 1865, la convention de Gastein devait régler le statut des duchés de Lauenburg, de Schleswig et du Holstein, enlevés au Danemark à la suite de la guerre de 1864 menée par la Prusse et l'Autriche au nom de la Confédération germanique. Le rattachement de ces duchés à la Confédération constituait une revendication du mouvement national allemand depuis 1848. Le règlement de Gastein ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/convention-de-gastein/#i_88022

GDAŃSK, anc. DANTZIG

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 1 251 mots
  •  • 3 médias

En allemand Danzig, francisé en Dantzig. Citée pour la première fois en 957, dans l' Histoire de la Mission d'Adalbert de Prague, qui introduisit le christianisme dans la région, Dantzig a, en 1254, un statut de ville. La population est formée surtout d'immigrants allemands : marchands, paysans, moines. C'est un des points d'appui du Drang nach Osten g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gdansk-dantzig/#i_88022

GÉOPOLITIQUE

  • Écrit par 
  • Philippe MOREAU DEFARGES
  •  • 6 208 mots

Dans le chapitre « L'Allemagne, terre d'élection de la géopolitique »  : […] L'Allemagne, unifiée en 1871 par la Prusse de Bismarck, est convaincue d'arriver trop tard dans un monde déjà partagé. En pleine croissance démographique et économique, elle étouffe dans ses frontières. Cette Allemagne est riche d'universités, de professeurs, dont certains se veulent bâtisseurs de disciplines scientifiques et aspirent en même temps à devenir des conseillers du pouvoir. Friedrich R […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geopolitique/#i_88022

GNEISENAU AUGUST comte NEIDHARDT VON (1760-1831)

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 412 mots

Originaire d'Allemagne méridionale, August von Gneisenau se met au service de l'Angleterre et débarque en Amérique, trop tard pour combattre les insurgés. À son retour, il sert dans l'armée prussienne et y végète pendant vingt ans (1785-1806). Capitaine, il combat à Iéna, parvient à échapper à la poursuite des troupes napoléoniennes et s'illustre au commandement de la place de Kolberg, qu'il défen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gneisenau-august-comte-neidhardt-von/#i_88022

GÖRRES JOHANN JOSEPH (1776-1848)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 236 mots

La vie de Görres, Rhénan né à Coblence, suit les fluctuations variées de la politique de son époque : journaliste à La Feuille rouge ( Das rote Blatt , 1797), Görres adhère aux idées de la Révolution française et, à la tête d'une délégation allemande, vient réclamer à Paris l'annexion de la rive gauche du Rhin par la France. L'occupation française, la p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-joseph-gorres/#i_88022

GOTHA CONGRÈS DE (1875)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 608 mots

Le mouvement socialiste allemand a deux composantes lorsque s'ouvre le congrès de Gotha, le 22 mai 1875 : d'une part, l'Association générale des travailleurs allemands, fondée par Ferdinand Lassalle en 1863 ; d'autre part, le Parti ouvrier social-démocrate allemand, fondé en 1869 à Eisenach par Auguste Bebel et Wilhelm Liebknecht sur un programme d'inspiration marxiste. En 1875, le parti lassallie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/congres-de-gotha/#i_88022

GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE) - Mutineries et désobéissances collectives

  • Écrit par 
  • André LOEZ
  •  • 2 953 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L’issue et la mémoire des mutineries »  : […] Dans la grande majorité des cas, on le voit, les mutineries échouent et font l’objet d’une répression sévère, conformément au fonctionnement des justices militaires durant le conflit. Dans le cas français, sous les ordres du général en chef Philippe Pétain qui a remplacé Nivelle en mai 1917, de lourdes peines sont prononcées, puisque près de cinq cents mutins sont condamnés à mort, tandis que des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-premiere-mutineries-et-desobeissances-collectives/#i_88022

GUERRE FROIDE

  • Écrit par 
  • André FONTAINE
  •  • 10 892 mots
  •  • 30 médias

Dans le chapitre « Le problème allemand »  : […] Malgré le désaccord sur l'Europe orientale, malgré des malentendus avivés par la différence des idéologies, l'entente des vainqueurs se serait peut-être maintenue si, très vite, ils ne s'étaient pas opposés sur le sort de l'Allemagne. À Yalta, il avait été question de la démembrer, de rétablir l'indépendance de la Bavière, de la Saxe, du Hanovre, etc., mais Staline y avait soudain renoncé. À Pots […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-froide/#i_88022

GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE)

  • Écrit par 
  • Marc FERRO
  •  • 12 422 mots
  •  • 49 médias

La guerre « patriotique », ainsi pourrait-on qualifier le premier conflit mondial . Que l'on jette, en effet, un regard sur l'histoire proche ou lointaine, et il apparaît que chacune des grandes guerres que l'Occident a connues a été peu ou prou mâtinée de guerre civile : ce qui est clair pour 1939-1945 l'est également pour l'époque de la Révolution et de l'Empire, pour la guerre de Trente Ans et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-premiere/#i_88022

GUERRE MONDIALE (SECONDE)

  • Écrit par 
  • Henri MICHEL
  •  • 19 555 mots
  •  • 103 médias

La Seconde Guerre mondiale commence comme un conflit franco-allemand traditionnel, provoqué par la volonté de Hitler de supprimer les frontières que le traité de Versailles avait imposées à l'Allemagne. Les accords de Munich (sept. 1938) , puis l'occupation de la Bohême et la vassalisation par le Reich de la Slovaquie (mars 1939) ont démantelé le système d'alliances édifié par la diplomatie franç […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-seconde/#i_88022

GUILLAUME Ier (1797-1888) roi de Prusse (1861-1888) et empereur d'Allemagne (1871-1888)

  • Écrit par 
  • Léon STRAUSS
  •  • 461 mots
  •  • 1 média

Second fils de Frédéric-Guillaume III et de la reine Louise, Guillaume participe aux dernières campagnes contre Napoléon. Lors des événements de 1848, il apparaît comme l'incarnation des idées réactionnaires et absolutistes. Après les journées révolutionnaires de mars 1848, il se réfugie quelque temps en Angleterre, mais c'est lui qui commande, en 1849, les troupes de répression prussiennes en Pal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-ier/#i_88022

GUILLAUME II (1859-1941) empereur d'Allemagne (1888-1918)

  • Écrit par 
  • Léon STRAUSS
  •  • 453 mots
  •  • 1 média

Empereur d'Allemagne et roi de Prusse, Guillaume II est le petit-fils de Guillaume I er et de Victoria d'Angleterre, et le fils de Frédéric III. Après le court règne de son père, il accède à l'Empire en 1888. Très orgueilleux et jaloux de son autorité, il rêve de jouer un grand rôle et de conduire lui-même les destinées de l'Empire. Il renvoie Bismarck en 1890 et choisit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-ii/#i_88022

HILBERG RAUL (1926-2007)

  • Écrit par 
  • Annette WIEVIORKA
  •  • 1 582 mots

Dans le chapitre « L'homme d'un livre »  : […] Raul Hilberg est né à Vienne en juin 1926. En avril 1939, avec ses parents, il fuit les persécutions antisémites de l'Autriche annexée par le III e  Reich, traverse la France pour prendre, à La Rochelle, un bateau qui mène la famille à Cuba où elle passe quelques mois avant de gagner New York et de s'y installer. En 1944, Hilberg est mobilisé. Il débarque en Europe dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raul-hilberg/#i_88022

HILFERDING RUDOLF (1877-1941)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 401 mots

Considéré généralement comme l'un des représentants les plus marquants de l'école marxiste autrichienne, Hilferding opta pour le socialisme alors qu'il étudiait la médecine ; il se joignit à Otto Bauer, à Karl Kautsky et à August Bebel et, en 1906, enseigna à Berlin, à l'école du Parti social-démocrate allemand. Le premier volume de la série des Marx Studien ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolf-hilferding/#i_88022

HINDENBURG PAUL VON BENECKENDORFF et VON (1847-1934) maréchal allemand

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 878 mots
  •  • 2 médias

Descendant d'une famille noble brandebourgeoise, Hindenburg entre en 1859 à l'École des cadets, combat en 1866 et en 1870-1871 dans un régiment d'infanterie de la garde prussienne. Admis à l'Académie de guerre, il sert ensuite au grand état-major sous les ordres de Moltke et de Schlieffen, puis au ministère de la Guerre. Général de division en 1900, il commande le 4 e  cor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hindenburg-paul-von-beneckendorff-et-von-marechal-allemand/#i_88022

HITLER ADOLF (1889-1945)

  • Écrit par 
  • Philippe BURRIN
  •  • 4 747 mots
  •  • 7 médias

La trajectoire d'Adolf Hitler n'a guère d'équivalent dans l'histoire ; elle était sans précédent dans l'histoire allemande. Voilà un raté scolaire et un marginal social devenu agitateur politique qui, après avoir été condamné à la prison pour haute trahison en 1923, acquiert la nationalité allemande en 1932 et s'assied, en janvier de l'année suivante, sur le siège de Bismarck. Devenu un homme d'Ét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolf-hitler/#i_88022

HOHENLOHE CHLODWIG, prince de Hohenlohe-Schillingsfürst (1819-1901)

  • Écrit par 
  • François IGERSHEIM
  •  • 435 mots

Appartenant à une famille princière souveraine médiatisée, Hohenlohe-Schillingsfürst, après des études de droit, se destine à la carrière diplomatique au service de la Prusse. Une convention successorale avec son frère aîné lui attribue le majorat bavarois de Schillingsfürst et fait de lui un membre héréditaire de la Chambre haute bavaroise ( Reichsräte ) en 1844. Tenant d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chlodwig-hohenlohe/#i_88022

HOHENLOHE HERMANN, prince de Hohenlohe-Langenburg (1832-1913)

  • Écrit par 
  • François IGERSHEIM
  •  • 318 mots

Après des études de droit à Lausanne, Hohenlohe-Langenburg embrasse la carrière militaire et sert dans différentes armées : wurtembergeoise, autrichienne, badoise. Il finira général prussien en 1870. Membre de la Chambre des seigneurs du Wurtemberg, il œuvre, à partir de 1866, pour l'unité allemande sous direction prussienne. En 1871, il est élu député au Reichstag dont il sera un moment vice-prés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermann-hohenlohe/#i_88022

HOHENZOLLERN

  • Écrit par 
  • Michel EUDE
  •  • 3 299 mots

Dans le chapitre « Les Hohenzollern de Souabe »  : […] Frédéric III, descendant du Burcardus, tué en 1061, compte au nombre des partisans de Barberousse et de Henri VI. Son mariage avec Sophie de Raab, fille du burgrave Conrad II, lui apporte en 1191 le burgraviat de Nuremberg. Nommés par l'empereur dans différentes villes, les burgraves avaient, en Allemagne du Sud, des fonctions essentiellement militaires ; à Nuremberg, où leur commandement se limi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hohenzollern/#i_88022

JAHN FRIEDRICH LUDWIG (1778-1852)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 513 mots

Père de la gymnastique allemande, Friedrich Ludwig Jahn fonda le mouvement du Turnverein (clubs de gymnastique). Ce fervent patriote considérait que l'éducation physique, pilier de la santé et de la force de la nation, était essentielle pour endurcir le caractère et développer l'identité nationale. Né le 11 août 1778 à Lanz, ville du Brandebourg, en Prusse, Friedrich Ludwig Jahn étudie la théolog […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-ludwig-jahn/#i_88022

JUIVE QUESTION

  • Écrit par 
  • Roland GOETSCHEL
  •  • 1 383 mots
  •  • 2 médias

Expression apparue à l'époque des Lumières, en Allemagne, lorsque se posa, à la fois sur le plan idéologique et sur le plan politique, le problème de l'émancipation des Juifs d'Occident. Idéologiquement, la question juive se trouve ouverte en Allemagne à travers l'activité de C. W. Dohm, auteur du manifeste Über die Bürgliche Verbesserung der Juden (1781), ainsi que par Less […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/question-juive/#i_88022

KAUTSKY KARL (1854-1938)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 422 mots

Né à Prague, Kautsky milite tout d'abord au sein de la social-démocratie autrichienne ; exilé à Zurich, il devient marxiste sous l'influence de Bernstein avec lequel il anime Der Sozial-Demokrat (1880-1881). Pendant deux ans, il est à Londres le secrétaire d'Engels, puis il adhère au Parti social-démocrate allemand et fonde à Stuttgart Le Temps nouveau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-kautsky/#i_88022

KETTELER WILHELM EMANUEL baron von (1811-1877)

  • Écrit par 
  • François IGERSHEIM
  •  • 362 mots

Appartenant à une famille noble catholique de Westphalie, le jeune Ketteler entre tout d'abord dans la fonction publique prussienne. Comme c'est le cas pour de nombreux futurs dirigeants du catholicisme allemand, sa conversion à l'action militante coïncide avec la crise de Cologne (1837), au cours de laquelle les autorités prussiennes procèdent à l'arrestation de l'archevêque. Il démissionne de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilhelm-emanuel-ketteler/#i_88022

KIENTHAL CONFÉRENCE DE (1916)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 918 mots

La première conférence des socialistes opposés à la guerre s'était tenue à Zimmerwald, en septembre 1915. Malgré l'opposition de la direction de l'Internationale socialiste et des partis socialistes ralliés à la politique d'union sacrée, malgré la censure des gouvernements engagés dans le conflit, elle connaît un retentissement considérable ; en Allemagne, en décembre 1915, vingt députés sociaux-d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conference-de-kienthal/#i_88022

KLAIPÉDA, anc. MEMEL

  • Écrit par 
  • Roger DUFRAISSE
  •  • 760 mots
  •  • 2 médias

L'histoire de la ville et du territoire de Memel ( Memelland , Memelgebiet ) est étroitement liée à celle du flux et du reflux du germanisme dans les pays baltes. Fondée en 1252 par les chevaliers Porte-Glaive sous le nom de Neu-Dortmund, érigée en ville en 1254, Memel devient possession de l'évêque de Courlande ; en 1328, elle passe à l'ordre Teutonique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/klaipeda/#i_88022

KOURSK BATAILLE DE (5 juill.-23 août 1943)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 350 mots

Cherchant à reprendre l'offensive sur le front de l'Est où ils ne cessent de reculer depuis la bataille de Stalingrad, les Allemands choisissent de porter un grand coup aux alentours de la ville de Koursk, dans l'ouest de la Russie. Les lignes soviétiques y forment en effet un immense saillant qui s'étend sur 240 kilomètres du nord au sud et s'enfonce tel un coin de 160 kilomètres de profondeur à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-koursk/#i_88022

KRUPP LES

  • Écrit par 
  • Alfred WAHL
  •  • 632 mots
  •  • 4 médias

L'ascension de l'entreprise Krupp au début du xix e  siècle, sa toute-puissance de 1870 à 1960 et sa dislocation en 1967 constituent un parfait symbole de l'évolution de la sidérurgie à l'époque contemporaine en Allemagne, ainsi que des armements et des guerres modernes. Venue du commerce, la famille Krupp s'intéresse à la fonderie à la fin du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-krupp/#i_88022

LAND

  • Écrit par 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 1 124 mots

Le terme allemand das Land ( die Länder au pluriel) désigne un État dans son ensemble mais également, dans le cas des fédérations et confédérations, les parties constitutives de cet État. L'actuelle République fédérale autrichienne est ainsi divisée en neuf Bundesländer (États fédérés) : Basse-Autriche, Burgenland, Carinthie, Hau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/land/#i_88022

LANDTAG

  • Écrit par 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 729 mots

On appelle Landtag une assemblée réunissant des ordres (ou états) dans les collectivités territoriales allemandes à la fin du Moyen Âge. Les Landtage sont issus dans certains territoires de la volonté des princes, dans d'autres de l'initiative des ordres eux-mêmes ; leur composition, leur compétence, la procédure de leurs délibérations, calquée sur celle des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/landtag/#i_88022

LASSALLE FERDINAND (1825-1864)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 511 mots

Né dans une famille de riches négociants juifs de Breslau, Ferdinand Lassalle suit les cours de l'université de sa ville natale, puis de celle de Berlin. Influencé par Fichte et par Hegel ainsi que par l'économiste List, il est favorable à une sorte de socialisme d'État : c'est à l'État qu'il appartient de faire régner la justice sociale. Agitateur et homme d'action plus que théoricien, il devient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-lassalle/#i_88022

LIEBKNECHT KARL (1871-1919)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 856 mots

Né à Leipzig, Karl Liebknecht est le fils d'un des fondateurs du Parti social-démocrate allemand, Wilhelm Liebknecht. Bachelier à dix-neuf ans, docteur en droit et en sciences politiques en 1897, il ouvre un cabinet d'avocat à Berlin avec son frère Theodor. C'est à cette époque qu'il commence à militer dans le parti socialiste. Élu au conseil municipal de Berlin en 1901, Liebknecht se fait surtout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-liebknecht/#i_88022

LIEBKNECHT WILHELM (1826-1900)

  • Écrit par 
  • François IGERSHEIM
  •  • 649 mots

D'une famille de fonctionnaires, Wilhelm Liebknecht fait des études de théologie, de philologie et de philosophie aux universités de Giessen, de Berlin, de Marburg. Il se rend à Paris dès le déclenchement de la révolution de février 1848, puis participe aux soulèvements républicains du pays de Bade en 1848-1849. Se réfugiant à Genève, il y rencontre Friedrich Engels. Secrétaire de l'Association ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilhelm-liebknecht/#i_88022

LIMAN VON SANDERS OTTO (1855-1929)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUSSON-LESTANG
  •  • 156 mots

Général de cavalerie appelé à la tête de la mission militaire allemande chargée de réorganiser l'armée turque, à la suite de l'accord germano-turc du 27 novembre 1913. Liman von Sanders fut nommé inspecteur général de l'armée du sultan et reçut, de plus, le commandement du 1 er  corps d'armée à Constantinople, qu'il dut bientôt abandonner devant les protestations russes. E […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-liman-von-sanders/#i_88022

LOCARNO ACCORDS DE (1925)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 315 mots
  •  • 2 médias

À l'issue d'une conférence internationale qui réunissait les représentants de la France (Briand), de l'Allemagne (Stresemann), de la Belgique (Vandervelde), de la Grande-Bretagne, de la Tchécoslovaquie et de la Pologne, une série d'accords étaient signés à Locarno en Suisse, les 15 et 16 octobre 1925. Le plus important de ces traités établissait le maintien du statu quo en ce qui concernait les fr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accords-de-locarno/#i_88022

LORRAINE

  • Écrit par 
  • André HUMBERT, 
  • René TAVENEAUX
  •  • 7 575 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La Lorraine dans le monde contemporain »  : […] Officiellement province du royaume depuis la mort de Stanislas en 1766, la Lorraine paracheva sous la Révolution son intégration dans l'unité française. Ses habitants surent éviter les excès les plus graves et faire la preuve de leur traditionnelle modération. Cependant, les paysans, qui depuis longtemps souffraient de l'exiguïté de la propriété terrienne, se félicitaient de la disparition des red […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lorraine/#i_88022

LUDENDORFF ERICH (1865-1937)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 420 mots
  •  • 1 média

Militaire de carrière, Erich Ludendorff est nommé général de brigade en 1914, à l'âge de quarante-neuf ans. Au début de la Première Guerre mondiale, il s'illustre par des méthodes toutes personnelles qui lui permettent de s'emparer de la citadelle de Liège. Nommé le 22 août 1914 chef d'état-major du général von Hindenburg en Prusse, il va se révéler un extraordinaire stratège de l'offensive et dev […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erich-ludendorff/#i_88022

LUEGER KARL (1844-1910)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 284 mots

Juriste de formation, avocat établi à Vienne, Karl Lueger s'impose dans la dernière décennie du xix e siècle comme le chef du Parti chrétien-social, devenu le grand parti catholique des Allemands d'Autriche après la déconfiture de Schönerer qui voulait le rattachement des provinces de langue allemande à la couronne prussienne. Il sait attirer à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-lueger/#i_88022

LUXEMBURG ROSA (1870-1919)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude KLEIN
  •  • 1 164 mots
  •  • 1 média

Née près de Lublin, en Pologne sous domination russe, Rosa Luxemburg est issue d'une famille de commerçants juifs de tradition libérale. Après des études au lycée de Varsovie, elle entre dès 1887 en relation avec des militants socialistes polonais. Obligée de passer à l'étranger à cause de son activité politique, elle s'installe à Zurich, où elle étudie l'économie politique et devient marxiste. Av […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rosa-luxemburg/#i_88022

MANTEUFFEL OTTO baron von (1805-1882)

  • Écrit par 
  • François IGERSHEIM
  •  • 375 mots

Après des études de droit et d'administration, Otto von Manteuffel entre dans la fonction publique prussienne en 1829. Landrath de 1833 à 1841, directeur de section à la régence de Königsberg, puis au ministère de l'Intérieur en 1845, il se voit confier le 1 er  novembre 1848 le portefeuille de l'Intérieur dans le gouvernement du comte Brandenburg. Il agit avec énergie et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-manteuffel/#i_88022

MARCHLEWSKI JULIAN (1866-1925)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 344 mots

Né d'un père polonais et d'une mère allemande, Julian Marchlewski suit des études secondaires, puis, frappé par la misère des masses polonaises, décide d'aller au peuple et se fait ouvrier teinturier. Après l'échec de son expérience populiste, il reprend des études de philosophie et il adhère au marxisme. Militant clandestin, il participe avec Rosa Luxemburg à la fondation du Parti social-démocrat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julian-marchlewski/#i_88022

MARNE PREMIÈRE BATAILLE DE LA (6-12 sept. 1914)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 407 mots

Offensive conjuguée, du 6 au 12 septembre 1914, de l'armée française et du corps expéditionnaire britannique, la première bataille de la Marne arrête la progression des Allemands qui ont envahi la Belgique et le nord-est de la France et se trouvent alors à moins de 50 kilomètres de Paris. Cette victoire ruine les plans allemands qui prévoyaient une victoire rapide et totale sur le front de l'Ouest […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiere-bataille-de-la-marne/#i_88022

MARNE SECONDE BATAILLE DE LA (15-18 juill. 1918)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 260 mots
  •  • 1 média

C'est la dernière grande offensive allemande de la Première Guerre mondiale. Fort du succès des quatre vastes offensives qu'il a menées en France de mars à juin 1918, le chef du commandement suprême allemand, le général Ludendorff, en lance une nouvelle, mais cette fois destinée à faire diversion, afin d'éloigner les troupes françaises du front des Flandres où il veut pouvoir porter l'attaque déci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seconde-bataille-de-la-marne/#i_88022

MEHRING FRANZ (1846-1919)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 290 mots

Né dans un milieu bourgeois, Franz Mehring est un écrivain et un journaliste libéral qui évolue vers le socialisme entre 1870 et 1880. Se consacrant à l'histoire et à la critique littéraire, il adhère au Parti social-démocrate allemand dont il devient un publiciste renommé. En 1897, il fait paraître L'Histoire de la social-démocratie . Marxiste convaincu, il se lie avec Karl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-mehring/#i_88022

MEINECKE FRIEDRICH (1862-1954)

  • Écrit par 
  • Christoph BRÜLL
  •  • 1 109 mots
  •  • 1 média

Friedrich Meinecke est un historien allemand de la première moitié du xx e  siècle, qui est considéré comme l’un des pères de l’histoire des idées et de la méthode critique pour comprendre les réalités politiques. En 1945, il apparaît comme une autorité morale qui ne s’est pas compromise durant le régime nazi . Friedrich Meinecke est né le 30 octo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-meinecke/#i_88022

MÉMOIRES ALLEMANDES (dir. É. François et H. Schulze) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 1 147 mots

Avec leur trilogie sur Les Lieux de mémoire , parue de 1984 à 1992, Pierre Nora et son équipe n'avaient pas en vue seulement l'inventaire des monuments, des personnalités ou des endroits qui, au fil des siècles, hantent les esprits des Français. Événements, institutions, slogans et objets symboliques, à condition d'avoir été les catalyseurs d'émotions largement communautaires […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/memoires-allemandes/#i_88022

MITTELEUROPA

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER
  •  • 8 386 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La Pologne, un pays écartelé »  : […] Pour la majorité des Polonais, le souvenir de la Mitteleuropa évoque surtout les partages successifs de la Pologne entre trois empires. La Pologne de l'entre-deux-guerres n'aura cure de restaurer une fédération centre-européenne et puisera dans ses propres références historiques nationales l'inspiration d'une politique de grande puissance régionale, contestant bien sûr les enclaves allemandes mai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mitteleuropa/#i_88022

MOLTKE HELMUTH comte von (1800-1891)

  • Écrit par 
  • Louis DUPEUX
  •  • 374 mots

Feld-maréchal et théoricien militaire prussien, Moltke a été l'un des principaux artisans de l'unité allemande. Après avoir été instructeur dans l'armée turque, il fait une carrière d'officier d'état-major prussien et devient le chef de cet état-major en 1857. Disciple de Clausewitz, il a pour objectif la destruction totale de l'armée ennemie, l'occupation du territoire adverse et la « paix dictée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/helmuth-moltke/#i_88022

MOSSE GEORGE (1918-1999)

  • Écrit par 
  • Stéphane AUDOIN-ROUZEAU
  •  • 608 mots

La vie de George Mosse est étroitement liée à la catastrophe allemande du premier xx e   siècle. Issu d'une famille de la grande bourgeoisie juive berlinoise, il n'a d'autre choix que l'exil à l'arrivée de Hitler au pouvoir, le 30 janvier 1933. Le jeune homme vit d'abord en Suisse, puis à Paris, avant d'être accueilli com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-mosse/#i_88022

MÜLLER HERMANN (1876-1931)

  • Écrit par 
  • Alfred WAHL
  •  • 295 mots

Personnage influent du Parti social-démocrate (S.P.D.) ; dès 1906, où il entre au comité directeur, Hermann Müller est mêlé aux moments cruciaux de l'histoire allemande jusqu'après la crise de 1929. Il collabore en 1912 à la mise au point du manifeste pacifiste du Congrès de Bâle de l'Internationale. En 1914, il se rallie au Burgfrieden et œuvre dans ce sens dans le Vorwärts, organe du S.P.D. Dépu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermann-muller/#i_88022

MUNICH

  • Écrit par 
  • Antoine LAPORTE
  •  • 993 mots
  •  • 3 médias

Munich (München en allemand) est la troisième ville d'Allemagne par sa population, estimée à 1,47 million d'habitants en 2017, ainsi que la capitale du Land de Bavière . La ville se situe dans le sud de l'Allemagne, à une soixantaine de kilomètres au nord du massif des Alpes, à environ 500 mètres d'altitude. Elle est traversée par l'Isar, affluent secondaire du Danube. Elle a connu une première v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/munich/#i_88022

NAURU

  • Écrit par 
  • Robert C. KISTE
  •  • 1 785 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Histoire »  : […] La date et l'origine du premier peuplement de Nauru sont inconnues. Une période d'isolement relativement longue expliquerait le caractère unique de la langue locale. Le capitaine d'un baleinier anglais aperçoit l'île en 1798, mais le premier contact prolongé avec les Européens ne se fait que dans les années 1830, lorsque l'industrie baleinière gagne la Micronésie orientale. Nauru devient alors une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nauru/#i_88022

NAZISME

  • Écrit par 
  • Johann CHAPOUTOT
  •  • 4 758 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Idéologie anti-Lumières »  : […] C’est d’abord une idéologie, une « vision du monde » (en allemand Weltanschauung ) qui est mise en œuvre par le régime politique instauré en Allemagne à partir du 30 janvier 1933, puis dans une Europe envahie à partir de 1939. Pour la qualifier simplement, cette idéologie est une réaction contre la Révolution française et son héritage, un rejet de tout ce qui est perçu comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nazisme/#i_88022

NOLTE ERNST (1923-2016)

  • Écrit par 
  • Christoph BRÜLL
  •  • 1 261 mots

Ernst Nolte est un historien et philosophe allemand, ancien professeur à l’université de Marburg et professeur émérite de l’Université libre de Berlin. Ses travaux sur la genèse des totalitarismes (fascisme, nazisme et communisme) sont à l’origine de nombreux débats sur le passé allemand et sur les idéologies du xx e  siècle. La controverse la plu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-nolte/#i_88022

NOUVELLE OBJECTIVITÉ

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 2 142 mots

Avec l'écrasement des tentatives révolutionnaires qui visaient à transformer radicalement les structures de la société impériale de Guillaume II, en 1918-1919, s'effondrent en Allemagne les aspirations humanistes sur lesquelles s'articulait le mouvement appelé « expressionniste ». Malgré les troubles politiques et l'inflation qui durent jusqu'en 1923, les corps administratifs de la nouvelle Répub […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouvelle-objectivite/#i_88022

NUIT DE CRISTAL (9-10 nov. 1938)

  • Écrit par 
  • Michael BERENBAUM
  •  • 617 mots

Nuit du 9 au 10 novembre 1938, pendant laquelle les nazis allemands agressèrent les Juifs et s'en prirent à leurs biens. L'appellation Kristallnacht (« Nuit de cristal ») évoque ironiquement le verre brisé qui joncha les rues après ces pogroms. La violence continua de régner pendant la journée du 10 novembre, et par endroits pendant plusieurs jours encore. Ces pogroms eure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nuit-de-cristal/#i_88022

NUREMBERG (LOIS DE)

  • Écrit par 
  • Michael BERENBAUM
  •  • 707 mots

Conçues par Adolf Hitler, approuvées à l’unanimité par le Reichstag le 15 septembre 1935 et proclamées à l’occasion du septième congrès du N.S.D.A.P. à Nuremberg, les lois de Nuremberg sont les premières normes juridiques à instaurer une discrimination raciale dans le III e  Reich en privant les Juifs allemands de leurs droits civiques. Lois d’exclusion, elles incarnent un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nuremberg-lois-de/#i_88022

ODER-NEISSE LIGNE

  • Écrit par 
  • Georges-Henri SOUTOU
  •  • 536 mots
  •  • 4 médias

Les Britanniques, les Américains et les Soviétiques s'étaient mis d'accord, à la Conférence de Téhéran du 28 novembre au 1 er  décembre 1943, sur le principe d'un déplacement vers l'ouest de la Pologne après la guerre, ce pays obtenant aux dépens de l'Allemagne des compensations aux territoires cédés d'autre part à la Russie. On ne définit pas officiellement les nouvelles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ligne-oder-neisse/#i_88022

ŒUVRES POLITIQUES, Max Weber - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Catherine COLLIOT-THÉLÈNE
  •  • 954 mots

Les textes du sociologue allemand Max Weber (1864-1920) réunis, dans leur traduction en français, sous le titre Œuvres politiques (1895-1919) sont consacrés aux problèmes constitutionnels et, plus généralement, aux questions de politique intérieure qui se posaient à l'Allemagne à la fin de la Première Guerre mondiale ou auxquels s'affrontaient les libéraux en Russie en 190 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvres-politiques/#i_88022

OLMÜTZ RECULADE D' (1850)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 302 mots

La dissolution du Saint Empire romain germanique par Napoléon en 1806 fut suivie d'une réorganisation issue du Congrès de Vienne en vue de limiter la puissance prussienne. Dans l'atmosphère agitée des mouvements révolutionnaires de 1848-1849, deux conceptions s'affrontèrent : celle d'une Petite-Allemagne dirigée par la Prusse et celle d'une Grande-Allemagne regroupant un plus grand nombre d'États […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reculade-d-olmutz/#i_88022

ORIENT QUESTION D'

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 6 468 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les Jeunes-Turcs et les guerres balkaniques »  : […] C'est dans cette ambiance de crise qu'éclate l'insurrection des Jeunes-Turcs (24 juillet 1908) qui rassemblent au sein des comités « Union et Progrès » officiers et intellectuels libéraux et nationalistes. Abdul-Hamid II doit rétablir la Constitution de 1876 ; puis, ayant échoué dans une tentative de restauration de l'absolutisme, il abdique et laisse le terrain libre aux Jeunes-Turcs. Ceux-ci, c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/question-d-orient/#i_88022

PANGERMANISME

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 737 mots

À l'origine, le pangermanisme traduit le désir de réaliser l'unité politique et culturelle de l'Allemagne et de faire saisir aux Allemands dispersés entre plusieurs États (avant 1848 la Prusse, l'Autriche et les nombreux membres de la Confédération germanique) qu'ils doivent collaborer à cette unification. Avant la création du II e Reich en 1871, le pangermanisme était sy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pangermanisme/#i_88022

PETERS KARL (1856-1918)

  • Écrit par 
  • Alfred FIERRO
  •  • 255 mots

Lors d'un séjour à Londres, entre 1881 et 1883, Karl Peters conçoit l'idée de créer un empire colonial allemand à l'image de celui de l'Angleterre. Dès son retour à Berlin, il fonde, en mars 1884, la Gesellschaft für deutsche Kolonisation (Société pour la colonisation allemande). En 1884, il établit le protectorat allemand dans la région de l'actuel Tanganyika. Il est nommé Reichskommissar (commis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-peters/#i_88022

POTSDAM ACCORDS DE (juill.-août 1945)

  • Écrit par 
  • Georges-Henri SOUTOU
  •  • 434 mots
  •  • 1 média

La Conférence de Potsdam du 17 juillet au 2 août 1945 réunit pour la dernière fois avant 1955 les chefs de gouvernement des États-Unis (Truman), de l'U.R.S.S. (Staline) et de la Grande-Bretagne (Churchill, puis Attlee après la victoire des travaillistes) . Les principaux problèmes évoqués furent la procédure de préparation des traités de paix avec les satellites de l'Allemagne ; les problèmes alle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accords-de-potsdam/#i_88022

POZNANIE

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 344 mots

Province polonaise, l'un des piliers de la Pologne historique, la Poznanie, qui constitue la majeure partie de la Grande-Pologne, est l'une des principautés qui constituèrent au xiv e  siècle le royaume unifié. Sa capitale, Gniezno, siège du primat catholique, sera supplantée par Poznań. Lors du premier partage de la Pologne, en 1772, les district […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poznanie/#i_88022

PREMIÈRE GUERRE MONDIALE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 216 mots

28 juin 1914 À Sarajevo, assassinat de l'archiduc d'Autriche François-Ferdinand par Gavrilo Princip. 3 août 1914 L'Allemagne déclare la guerre à la France ; les troupes allemandes entrent en Belgique. 6-13 septembre 1914 Bataille de la Marne ; les Allemands sont stoppés à quelques kilomètres de Paris. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiere-guerre-mondiale-reperes-chronologiques/#i_88022

PREMIÈRE GUERRE MONDIALE, en bref

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 207 mots
  •  • 1 média

En 1914, les tensions sont extrêmes en Europe. Elles tiennent essentiellement à l'inadéquation entre les frontières des États et les vœux formulés par les différentes nations. L'assassinat, le 28 juin 1914, de l'archiduc héritier d'Autriche-Hongrie par un Bosniaque désireux que sa nation soit rattachée à l'État serbe est le déclencheur de la guerre, un complexe jeu d'alliances faisant entrer dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiere-guerre-mondiale-en-bref/#i_88022

PREMIER MISSILE BALISTIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 336 mots
  •  • 1 média

Le 3 octobre 1942, un missile allemand A4 est lancé avec succès depuis la base de Peenemünde, au bord de la mer Baltique. Dès la fin des années 1920, l'Allemagne avait entrepris de considérables efforts de recherche dans le domaine des fusées : le traité de Versailles imposait en effet à l'Allemagne des contraintes strictes en matière d'armement, mais aucune de ses clauses n'interdisait les fusées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premier-missile-balistique/#i_88022

PRINTEMPS DES PEUPLES, en bref

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 223 mots
  •  • 1 média

Le Congrès de Vienne qui, en 1815, avait sanctionné l'échec du premier Empire français, avait remodelé la carte de l'Europe au profit d'une Sainte-Alliance des monarchies autoritaires de Prusse, d'Autriche et de Russie. Alors que la Révolution française avait accéléré le mouvement de constitution des identités nationales amorcé au xviii e  siècle, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/printemps-des-peuples-en-bref/#i_88022

PRINTEMPS DES PEUPLES

  • Écrit par 
  • Pierre MILZA
  •  • 1 102 mots
  •  • 2 médias

Quinze ans après la flambée d'agitation libérale et nationale qui avait ébranlé l'ordre restauré par les vainqueurs de Napoléon lors du congrès de Vienne (1814-1815), l'Europe connaît, en 1848, une nouvelle poussée de fièvre qui, gagnant de proche en proche toute une partie du continent, s'étend cette fois jusqu'au cœur du système politico-diplomatique dont l'Autriche du chancelier Metternich cons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/printemps-des-peuples/#i_88022

PROCÈS DE NUREMBERG ET DE TOKYO

  • Écrit par 
  • Wanda MASTOR
  •  • 232 mots
  •  • 1 média

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, des tribunaux internationaux ad hoc furent chargés de juger les grands criminels de guerre. Pour la première fois, une sanction judiciaire internationale des crimes contre la paix, des crimes de guerre et de la nouvelle catégorie des crimes contre l'humanité est expressément prévue et organisée par les vainqueurs. L'Accord de Londres du 8 août 1945 et la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proces-de-nuremberg-et-de-tokyo/#i_88022

PROTECTION SOCIALE

  • Écrit par 
  • Vincent VIET
  •  • 4 319 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Naissances des États-providence »  : […] Une chose est sûre : toutes les formes et techniques de protection, aujourd'hui identifiées, étaient connues et pratiquées en Europe occidentale dès avant 1914. Mais leur coexistence dans un pays donné ne permet pas de conclure à la réalité d'un État-providence où, pour bénéficier du droit aux prestations ou aux allocations, il suffit de relever de catégories prédéfinies (malade, invalide, retrait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protection-sociale/#i_88022

PRUSSE

  • Écrit par 
  • Michel EUDE
  •  • 8 224 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La lutte avec la France »  : […] Frédéric-Guillaume II (1786-1797) est le neveu de Frédéric II. Personnage médiocre intellectuellement et moralement, effrayé par les événements révolutionnaires de France, il laisse ses ministres (Wöllner en particulier) pratiquer à l'intérieur une politique d'intolérance à l'égard de la presse, et plus généralement de la vie intellectuelle et religieuse. La tradition frédéricienne est abandonnée, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prusse/#i_88022

RAIFFEISEN FRIEDRICH WILHELM (1818-1888)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul ROCQUET
  •  • 490 mots

Petit-fils de pasteur, issu d'une famille très modeste, profondément croyant, inspiré par le christianisme social de la seconde moitié du xix e  siècle, Friedrich Wilhelm Raiffeisen est le fondateur de la mutualité de crédit. Fonctionnaire civil du gouvernement royal prussien à Coblence, il est nommé, à vingt-sept ans, en 1845, bourgmestre du dist […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-wilhelm-raiffeisen/#i_88022

RANKE LEOPOLD VON (1795-1886)

  • Écrit par 
  • Karl HAMMER
  •  • 827 mots

Un des classiques de l'historiographie germanique, Leopold von Ranke a exercé une grande influence sur la pensée historico-politique en Allemagne au xix e siècle, notamment en introduisant dans ce domaine la méthode critique de l'exploitation des sources. Né en Saxe, Ranke fut marqué, dans son milieu familial, par un christianisme d'inspiration l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leopold-von-ranke/#i_88022

RAPALLO ACCORD DE (1922)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 448 mots
  •  • 1 média

Accord germano-soviétique décidant la reprise des relations diplomatiques et commerciales entre l'U.R.S.S. et l'Allemagne de Weimar, signé le 16 avril 1922 à Rapallo, petite ville de la Riviera génoise. Depuis la fin de la Première Guerre mondiale, les soviets se heurtent à la politique du « cordon sanitaire » suggérée par Foch et pratiquée par les gouvernements de Paris et de Londres pour faire é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accord-de-rapallo/#i_88022

RATHENAU WALTHER (1867-1922)

  • Écrit par 
  • François-Georges DREYFUS
  •  • 472 mots

Homme d'affaires et homme d'État allemand. Séduisant par son ambiguïté, Walther Rathenau fut d'abord un magnat de l'industrie où il succéda à son père, fondateur du konzern Allgemeine Elektrizitäts Gesellschaft (A.E.G.). D'abord ingénieur, il joue un rôle non négligeable dans l'expansion technique de la firme ; puis, après quatre ans passés à la direction d'une société commerciale, il prend en 190 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walther-rathenau/#i_88022

RECHERCHE SCIENTIFIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre PAPON
  •  • 9 161 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les origines de la recherche organisée : l'institutionnalisation de la science »  : […] La science moderne est le produit d'une longue mutation accomplie, en Europe, sur environ quatre siècles à partir de l'époque de Galilée. Elle a apporté à nos sociétés à la fois une méthode pour étudier la nature et une vision nouvelle du rapport de l'homme à l'Univers et à la matière que l'on qualifie souvent de « modernité ». L'explication des phénomènes naturels en termes mécaniques ou physico […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/recherche-scientifique/#i_88022

REICHSTAG

  • Écrit par 
  • François IGERSHEIM
  •  • 894 mots

La Diète d'Empire, ou Reichstag, est la continuation de la tradition franque des assemblées populaires auxquelles participaient les hommes libres de la tribu pour régler tous les problèmes importants. Le roi était acclamé au cours d'assemblées de ce type. Elles se sont transformées à l'époque carolingienne en assemblées de nobles et d'ecclésiastiques de haut rang, qui venaient sur ordre de l'emper […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reichstag/#i_88022

REICHSWEHR

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 1 071 mots

Armée de métier de la République de Weimar, la Reichswehr est née de la Constitution de 1919. Les rapports du chef de l'État avec l'armée devinrent alors très différents de ceux qui avaient existé au temps du Kaiser. À la suite des réformes constitutionnelles d'octobre 1918, l'armée était, en principe, soumise au contrôle parlementaire. Le président de la République avait le titre de commandant en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reichswehr/#i_88022

REISNER LARISSA MIKHAÏLOVNA (1895-1926)

  • Écrit par 
  • Claudie WEILL
  •  • 277 mots

« Pallas de la révolution », selon Trotski, née dans une famille d'intellectuels, à Lublin, Larissa Reisner passa son enfance en Allemagne et à Paris. Pendant la Première Guerre mondiale, son père publia une revue antimilitariste, Roudine , à laquelle elle collabora étroitement. Les contacts qu'elle établit avec les marins de Cronstadt en 1917 allaient déterminer son activité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/larissa-mikhailovna-reisner/#i_88022

RETRAITE

  • Écrit par 
  • Lucy apRoberts, 
  • Anne-Marie GUILLEMARD
  •  • 9 844 mots

Dans le chapitre « Les régimes publics, socles des systèmes »  : […] Chaque pays industrialisé possède plusieurs sortes de régimes de prestations de retraite. Pris ensemble, ces régimes forment un système national de retraite. Leurs caractéristiques et leur agencement diffèrent considérablement d'un pays à l’autre. Il est habituel de distinguer deux catégories de systèmes de retraite publics : les « bismarckiens » et les « beveridgiens ». Ces termes se réfèrent à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/retraite/#i_88022

RHÉNANIE

  • Écrit par 
  • François REITEL
  •  • 651 mots

Géographiquement, la Rhénanie est une région complexe comprenant : le fossé du haut Rhin (Bade-Alsace - bassin de Mayence), la traversée du massif schisteux rhénan et les pays du bas Rhin (baie géologique de Cologne, plaine bas-rhénane). Le fossé du haut Rhin est d'origine tectonique, d'âge oligo-miocène. Il se décompose à son tour en différents éléments : collines des avant-pays montagneux (colli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhenanie/#i_88022

RODBERTUS JOHANN KARL (1805-1875)

  • Écrit par 
  • François BURDEAU
  •  • 313 mots

Économiste et homme politique allemand. D'abord magistrat, Rodbertus s'établit sur son grand domaine de Poméranie où, passionné par l'« agriculture savante », il se voue aux études économiques et aux affaires locales. En 1848 et 1849, il prend une part très active à la politique générale de son pays ; il est député au Parlement prussien et, pendant un mois, ministre du Culte et de l'Instruction pu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-karl-rodbertus/#i_88022

ROM

  • Écrit par 
  • Marcel COURTHIADE
  •  • 6 984 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la persécution au génocide »  : […] Le début du xx e  siècle correspond à un durcissement général des autorités face aux « Bohémiens ». Les autorités françaises dénombrent « 20 000 nomades en bandes voyageant en roulottes », dans un rapport en date de 1897. Le durcissement se manifeste par diverses interpellations à l'Assemblée sur les « bandes de Romanichels qui infestent le terri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rom/#i_88022

RUGE ARNOLD (1802-1880)

  • Écrit par 
  • François BURDEAU
  •  • 634 mots

Penseur politique allemand. Né à Bergen, Arnold Ruge s'affilie aux mouvements étudiants libéraux ( Burchenschaften ), est emprisonné pour ses idées de 1824 à 1830, et fonde en 1938, à Halle, avec Echtermayer, les Annales de Halle pour la science et l'art allemands ( Hallische Jahrbücher für deutsche Wissenschaft und Kunst , 1838-18 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arnold-ruge/#i_88022

SADOWA (BATAILLE DE)

  • Écrit par 
  • Pascal LE PAUTREMAT
  •  • 254 mots

Le 3 juillet 1866 à Sadowa, près de l'Elbe, en Bohême, 221 000 Prussiens commandés par von Moltke écrasent les 215 000 Autrichiens et Saxons conduits par Ludwig August von Benedek (1804-1881). Les Prussiens, alors en pleine expansion sous l'impulsion du chancelier Otto von Bismarck, bénéficient de la supériorité de leur armement, à savoir les canons Krupp en acier, les fusils Dreyse à chargement p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sadowa-bataille-de/#i_88022

SAMOA

  • Écrit par 
  • Sophie FOSTER
  • , Universalis
  •  • 2 590 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Influence européenne »  : […] Les navigateurs européens qui débarquent pour la première fois dans les Samoa en 1722 sont d'abord bien accueillis en raison des technologies et des biens qu'ils apportent. John Williams, membre de la Société missionnaire de Londres, parvient à établir une mission chrétienne en 1830. La population commence cependant à résister face aux implantations de colons, venus des États-Unis, du Royaume-Uni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/samoa/#i_88022

SARRE

  • Écrit par 
  • Pierre RIQUET
  •  • 861 mots
  •  • 2 médias

Land de la république fédérale d'Allemagne, la Sarre (en allemand Saarland) doit son nom à une petite rivière de 230 kilomètres, la Sarre (Saar) : celle-ci descend du Donon dans les Vosges, quitte la France du côté de Sarreguemines et rejoint la Moselle peu avant Trèves. Mis à part les villes – États de Brême, de Hambourg et de Berlin –, la Sarre est, avec ses 2 569 kilomètres carrés, le plus peti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sarre/#i_88022

SAVIGNY FRIEDRICH KARL VON (1779-1861)

  • Écrit par 
  • François BURDEAU
  •  • 370 mots
  •  • 1 média

Enseignant le droit romain à l'université de Marburg, Savigny s'impose par ses qualités de juriste dès la publication de son ouvrage Le Droit de la possession ( Das Recht des Besitzes , 1803). En 1808, il est nommé professeur à l'université de Landshut et, en 1810, il est appelé à inaugurer la chaire de droit romain à l'université de Berlin où il enseig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-karl-von-savigny/#i_88022

SAXE (histoire)

  • Écrit par 
  • Klaus STOCK
  •  • 2 660 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La Saxe électorale (XVe-XVIIe s.) »  : […] Bien que le margraviat de Meissen ait beaucoup souffert des guerres contre les hussites au temps de Frédéric le Querelleur (1381-1428), ces guerres entraînèrent un changement décisif. En 1423, pour remercier Frédéric de l'avoir soutenu contre les hussites, l'empereur l'investit de la dignité électorale en lui inféodant le duché de Saxe-Wittenberg, détenteur de celle-ci. Ce duché était redevenu fi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saxe-histoire/#i_88022

SCHAUBÜHNE DIE, puis WELTBÜHNE DIE

  • Écrit par 
  • Pierre GIRAUD
  •  • 1 620 mots

Revue littéraire hebdomadaire, Die Schaubühne ( La Scène théâtrale ) fut fondée par un jeune critique passionné de théâtre, Siegfried Jacobsohn (1881-1926). Partisan enthousiaste du metteur en scène Max Reinhardt, il voue sa revue presque exclusivement à la critique dramatique. Mais, à partir de 1915, la prolongation de la guerre et l'incertitude de son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/schaubuhne-weltbuhne/#i_88022

SCHIRACH BALDUR VON (1907-1974)

  • Écrit par 
  • Adrien SALMIERI
  •  • 1 208 mots
  •  • 1 média

Le nom de Baldur von Schirach est intimement lié à la mainmise et à la restructuration de la jeunesse allemande au cours des années 1930. Baldur von Schirach, d'extraction germano-américaine (sa propre mère est américaine ; son grand-père, officier unioniste, perdit une jambe à la bataille de Bull Run ; deux de ses ancêtres ont signé la Déclaration d'indépendance), est fils d'un officier d'active […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baldur-von-schirach/#i_88022

SCHLIEFFEN ALFRED comte von (1833-1913)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 558 mots

Fils d'un général prussien, Schlieffen fait des études de droit, puis entre dans l'armée et devient officier de cavalerie. À trente-quatre ans il est attaché militaire à Paris où il reste deux ans. Il participe comme officier d'état-major à la guerre de 1866 contre l'Autriche et fait la campagne de 1870-1871 à l'état-major du grand-duc de Mecklembourg. Passionné d'histoire militaire, Schlieffen de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-schlieffen/#i_88022

SCHMITT CARL (1888-1985)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis SCHLEGEL
  •  • 2 510 mots

Dans le chapitre « Une biographie contestée »  : […] La biographie de Carl Schmitt n'est pas étrangère à ces préoccupations. Né à Plettenberg (Westphalie) en 1888, il étudie à l'université de Strasbourg alors allemande, où il passe sa thèse de doctorat, puis à celles de Bonn et à Berlin. Ses premiers travaux sont de nature plutôt juridique. Ceux qui suivront, au cours des années 1920 et au début des années 1930, marquent un net infléchissement vers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-schmitt/#i_88022

SCHNÆBELÉ AFFAIRE (1887)

  • Écrit par 
  • Alfred WAHL
  •  • 571 mots

Banale affaire d'espionnage, l'affaire Schnæbelé a, en raison de la tension des rapports franco-allemands, failli déboucher sur une guerre, puis a donné le coup d'envoi à la crise boulangiste en France. L'Alsacien Guillaume Schnæbelé, ex-instituteur devenu commissaire de police, opte pour la France en 1871 ; il est affecté à la gare de Pagny-sur-Moselle comme commissaire spécial. À cet important n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/affaire-schnaebele/#i_88022

SCHUMACHER KURT (1895-1952)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 358 mots

Homme politique allemand, né le 13 octobre 1895 à Kulm (Westphalie), mort le 20 août 1952 à Bonn (République fédérale d'Allemagne). Fils d'un commerçant, Kurt Schumacher fait ses études aux universités de Halle, Berlin et Münster. Engagé volontaire durant la Première Guerre mondiale, il est grièvement blessé au cours des combats et perd son bras droit. En 1920, il devient rédacteur du journal soci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kurt-schumacher/#i_88022

SECONDE GUERRE MONDIALE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 478 mots

7-8 juillet 1937 Incident au pont Marco-Polo, près de Pékin, entre Chinois et Japonais. Dans les jours qui suivent, les Japonais entament la conquête de la Chine. 1 er  septembre 1939 L'armée allemande entre en Pologne. Français et Britanniques mobilisent le lendemain et déclarent la guerre à l'Allemagne le 3. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seconde-guerre-mondiale-reperes-chronologiques/#i_88022

SEDAN BATAILLE DE (1er sept. 1870)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 396 mots
  •  • 1 média

Défaite française majeure lors de la guerre de 1870, la bataille de Sedan entraîna la chute du second Empire . Elle opposa 120 000 soldats français sous les ordres du maréchal de Mac-Mahon à plus de 200 000 soldats allemands sous les ordres du général Helmuth von Moltke, autour de la place forte de Sedan, située au fond d'une cuvette traversée par la Meuse, non loin de la frontière belge. Plutôt q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-sedan/#i_88022

SEECKT HANS VON (1866-1936)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 409 mots

D'une vieille famille noble de Poméranie, Hans von Seeckt devient, à dix-neuf ans, officier subalterne dans le 1 er régiment de gardes à pied et gravit rapidement les échelons hiérarchiques, grâce à son savoir-faire avec les hommes et à ses dons d'officier d'état-major. Il voyagea en Afrique, aux Indes et à travers l'Europe. Lors de la Première Guerre mondiale, attaché au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-von-seeckt/#i_88022

SIONISME

  • Écrit par 
  • Alain DIECKHOFF
  •  • 9 987 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les précurseurs du sionisme »  : […] Deux périodes coupées par la ligne de fracture des années 1880 séparent le protosionisme du présionisme. Dans les années 1850-1860, une dizaine de personnes (essentiellement des rabbins) vont commencer à se faire les avocats du retour à Sion par l'action personnelle et volontaire des juifs. Ces initiateurs du mouvement national juif, représentés de façon éminente par les rabbins Yehouda Alkalaï ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sionisme/#i_88022

SOCIALISME - Histoire des mouvements socialistes (1870-1914)

  • Écrit par 
  • Daniel LIGOU
  •  • 8 056 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La social-démocratie allemande »  : […] La social-démocratie allemande fut le premier parti socialiste constitué après la débâcle de la I re  Internationale. Ce fut aussi le plus puissant, le parti modèle que bien d'autres cherchèrent à imiter. Mais le système politique allemand, constitutionnel, mais non parlementaire, limita son influence et son action. Le 28 septembre 1863 fut créée par Ferdinand Lassalle l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-des-mouvements-socialistes-socialisme/#i_88022

SOCIALISME - Social-démocratie

  • Écrit par 
  • Philippe MARLIÈRE
  •  • 10 049 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Du mot à la réalité »  : […] D'obédience sociale-démocrate, la I re  Internationale (1864-1876), première organisation politique du mouvement ouvrier, revendique la conquête du pouvoir politique. La classe ouvrière se dote pour la première fois de structures de masse nationales, révolutionnaires car fortement influencées par le marxisme. Elle devient ainsi un acteur politique à part entière. L'enfanc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/socialisme-social-democratie/#i_88022

SOMME PREMIÈRE BATAILLE DE LA (1er juill.-13 nov. 1916)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 257 mots
  •  • 1 média

La première bataille de la Somme se solda par une offensive coûteuse et sans grand succès sur le front ouest, pendant la Première Guerre mondiale. Les Allemands occupaient des zones de tranchées abritées, situées à des points stratégiques, lorsque les Français et les Britanniques lancèrent leur attaque sur un front de 34 kilomètres au nord de la Somme. Des bombardements d'artillerie d'une semaine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiere-bataille-de-la-somme/#i_88022

SOMME SECONDE BATAILLE DE LA (21 mars-5 avril 1918)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 319 mots
  •  • 1 média

Également connue sous le nom de bataille de Saint-Quentin, la seconde bataille de la Somme est une offensive allemande en partie réussie, lancée contre les forces alliées du front Ouest à la fin de la Première Guerre mondiale . Le commandant en chef allemand, le général Erich Ludendorff, pensait qu'il était vital pour l'Allemagne d'utiliser les soldats que l'effondrement de la Russie avait libérés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seconde-bataille-de-la-somme/#i_88022

SPARTAKISME

  • Écrit par 
  • Gilbert BADIA
  •  • 1 430 mots
  •  • 2 médias

On désigne communément par « spartakisme » un mouvement politique issu de la gauche de la social-démocratie allemande et qui a fixé peu à peu son orientation politique après le 4 août 1914 en s'opposant violemment à la tactique de « l'union sacrée » préconisée et pratiquée par la direction majoritaire du Parti social-démocrate. Ce mouvement a pris une part active à la révolution allemande de nove […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spartakisme/#i_88022

STEIN KARL baron von (1757-1831)

  • Écrit par 
  • François-Georges DREYFUS
  •  • 426 mots

Né à Nassau dans une vieille famille hessoise, Karl von Stein, après de solides études à Göttingen, est assesseur au tribunal d'Empire de Wetzlar, puis entre, en 1780, au service du roi de Prusse. Pendant près de vingt-cinq ans, il va attacher son nom au développement économique et industriel de la petite Prusse rhénane d'alors. Il apparaît dès le début comme un adversaire impitoyable de la Révolu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-stein/#i_88022

STÖCKER ADOLF (1835-1909)

  • Écrit par 
  • Abraham TSITRONE
  •  • 285 mots

Pasteur luthérien, Adolf Stöcker fonda en Allemagne, en 1878, avec l'appui discret de la Cour, le Parti social-chrétien dont le but déclaré était de lutter contre le Parti libéral et le Parti socio-démocrate et de promouvoir le progrès social « dans le sens de la doctrine évangélique ». En réalité, ce parti devint la première organisation antisémite du pays et de toute l'Europe. Dans les années 18 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolf-stocker/#i_88022

STRASSER GREGOR (1892-1934)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 314 mots
  •  • 1 média

Membre du parti nazi (Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterpartei, Parti ouvrier allemand national-socialiste) dès 1920, Gregor Strasser en est le leader à Berlin. Il participe au putsch de Munich des 8 et 9 novembre 1923 et se retrouve en prison pour un an. En 1924, il est élu député en Bavière puis au Reichstag à Berlin. Dans la capitale, il fait un travail politique considérable, et il y str […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregor-strasser/#i_88022

STRESEMANN GUSTAV (1878-1929)

  • Écrit par 
  • François-Georges DREYFUS
  •  • 377 mots
  •  • 2 médias

Homme d'État allemand. Après des études juridiques, Gustav Stresemann a commencé sa carrière comme syndic de l'Union des industriels saxons en 1902. Député en 1907, Stresemann va rapidement devenir l'une des têtes de file du Parti national-libéral et fera preuve d'un nationalisme dont il ne se départira jamais. Élu à la Constituante de Weimar, il fonde le Parti populiste et défend une politique qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustav-stresemann/#i_88022

TANNENBERG BATAILLE DE (26-30 août 1914)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 265 mots

Livrée dans le nord-est de l'actuelle Pologne, au tout début de la Première Guerre mondiale, la bataille de Tannenberg , qui opposait l'Allemagne et la Russie, fut une sévère défaite pour cette dernière, qui perdit pratiquement une armée entière, 400 canons et de nombreux équipements militaires. Prématurée, l'invasion de la Prusse orientale empêcha cependant les Allemands de jeter tous leurs moyen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-tannenberg/#i_88022

TERRORISME

  • Écrit par 
  • Gérard CHALIAND, 
  • Pierre DABEZIES, 
  • Sylvia PREUSS-LAUSSINOTTE, 
  • Jean SERVIER
  •  • 13 238 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Terrorisme et idéologie »  : […] Le xix e siècle, pour ne parler que de l'époque moderne, a été marqué dans sa première partie par l'affrontement de la France et de l'Angleterre – conséquence d'anciennes rivalités. Nous comprenons ainsi le soutien donné par Hoche, en 1796, aux patriotes irlandais. La seconde moitié du xix e  siè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terrorisme/#i_88022

THÄLMANN ERNST (1886-1944)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 377 mots
  •  • 1 média

D'origine ouvrière, l'Allemand Ernst Thälmann adhère dès 1903 à la social-démocratie. Après la Première Guerre mondiale, il fait partie des socialistes indépendants et rallie le Parti communiste allemand en 1920. Militant politique et syndical à Hambourg, il monte rapidement dans l'appareil local du parti. Il s'allie avec la gauche berlinoise, conduite par Ruth Fischer, pour combattre Brandler et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-thalmann/#i_88022

THYSSEN LES

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 232 mots

Famille de grands industriels allemands dont le fondateur de l'usine métallurgique de Duisburg en 1867 était August (1842-1926). Celui-ci constitue en 1871 la Thyssen and Co. K.G., à Mülheim dans la Ruhr, point de départ d'un puissant konzern, la August Thyssen-Hütte A.G., intégrée à la mort d'August Thyssen (1926) dans le groupe des Vereinigte Stahlwerk A.G. (Aciéries réunies). Fritz, né à Mülhei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-thyssen/#i_88022

TIRPITZ ALFRED VON (1849-1930)

  • Écrit par 
  • Louis DUPEUX
  •  • 302 mots

Créateur de la marine de guerre allemande, Alfred von Tirpitz était entré en 1865 à l'école des cadets de la flotte. De cette flotte, insignifiante lors de sa nomination au poste de chef d'état-major de la marine, en 1892, il fera la deuxième du monde dès 1909. Ministre de la Marine en 1898, il jouit de la confiance de Guillaume II dont il sert la Weltpolitik . Il fait voter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-von-tirpitz/#i_88022

TOTALITARISME

  • Écrit par 
  • Brigitte STUDER
  •  • 1 361 mots

Dans le chapitre « Du phénomène au concept »  : […] Il faut imputer à la Première Guerre mondiale l'origine du phénomène. Les ruptures dues à la violence et au caractère « total » du conflit militaire, le génocide des Arméniens, l'irruption des masses dans la politique et la polarisation radicale qui s'ensuit déstabilisent profondément les sociétés européennes. En Russie, en Italie et en Allemagne, des partis de masse aux programmes inconciliables […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/totalitarisme/#i_88022

TRANCHÉES DE VERDUN

  • Écrit par 
  • Pascal LE PAUTREMAT
  •  • 278 mots
  •  • 1 média

La bataille de Verdun, véritable lutte d'épuisement, se déclenche le 21 février 1916, avec l'attaque allemande, et reste particulièrement intense pendant près de quatre mois. Les Allemands cherchent à s'emparer des forts et des positions stratégiques situés au nord de la Meuse. De février à mai 1916, le général Philippe Pétain réussit à contenir l'avancée de la V e armée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tranchees-de-verdun/#i_88022

TRIPLICE ou TRIPLE ALLIANCE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUSSON-LESTANG
  •  • 489 mots

Alliance conclue le 20 mai 1882 entre l'Allemagne, l'Autriche-Hongrie et l'Italie. Déjà assuré du concours autrichien depuis la Duplice de 1879, puis de la neutralité de la Russie depuis le renouvellement de l'entente des trois empereurs en juin 1881, Bismarck souhaitait faire entrer l'Italie dans son « système ». L'Allemagne, en effet, dans le cas d'un conflit avec la France, ne pouvait compter s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/triplice-triple-alliance/#i_88022

TROISIÈME REICH (1933-1945)

  • Écrit par 
  • Gilbert BADIA
  •  • 9 940 mots
  •  • 22 médias

On entend par III e Reich la période de l'histoire de l' Allemagne qui s'étend du 30 janvier 1933 au 8 mai 1945. L'expression elle-même, adoptée et imposée par les nationaux-socialistes, reprend le titre d'un ouvrage d'Arthur Moeller van den Bruck : Das Dritte Reich , paru en 1923. Pour cet auteur, le I er Reich était le Sai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/troisieme-reich/#i_88022

UKRAINE

  • Écrit par 
  • Annie DAUBENTON, 
  • Iryna DMYTRYCHYN, 
  • Lubomyr A. HAJDA, 
  • Georges LUCIANI, 
  • Yann RICHARD
  •  • 37 635 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « La Première Guerre mondiale et la lutte pour l'indépendance »  : […] Dès le déclenchement des hostilités entre la Russie et l'Autriche-Hongrie, le 1 er  août 1914, les publications et organisations culturelles ukrainiennes furent interdites dans l'Empire russe, et les personnalités en vue, arrêtées ou exilées. Quand les troupes russes entrèrent en Galicie en septembre, les Autrichiens exécutèrent au cours de leur retraite des milliers de pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ukraine/#i_88022

ULBRICHT WALTER (1893-1973)

  • Écrit par 
  • Bernard FÉRON
  •  • 841 mots
  •  • 1 média

Né à Leipzig dans une famille de condition modeste, Ulbricht est d'abord apprenti, puis ouvrier ébéniste. Tôt, il s'affilie à une association de jeunesse socialiste, et entre au S.P.D. (Parti social-démocrate) à dix-neuf ans. Au sein de ce parti, il se lie au courant spartakiste, puis participe en décembre 1918 avec celui-ci à la création du K.P.D. (Parti communiste allemand). Membre du bureau du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-ulbricht/#i_88022

UNIVERSITÉ

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY, 
  • Pascale GRUSON, 
  • René RÉMOND, 
  • Alain TOURAINE
  •  • 13 318 mots

Dans le chapitre « Les universités allemandes »  : […] L'histoire récente des universités en Allemagne a été marquée par les créations de l'université de Berlin par Fichte et Humboldt, en 1809 ; de l'université de Bonn, avec la collaboration de Schlegel, en 1818 ; des universités technologiques d'Aix-la-Chapelle, de Darmstadt, de Baden, de Munich, de Stuttgart, au cours du xix e  siècle ; de l'univers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/universite/#i_88022

VERDUN BATAILLE DE (1916)

  • Écrit par 
  • Pierre GOBERT
  •  • 561 mots
  •  • 1 média

À l'aube de l'année 1916, le commandement allemand, décidé à user complètement l'armée française en l'obligeant à s'engager à fond, choisit d'attaquer Verdun, saillant vulnérable dans la ligne de défense allemande, pivot du front fortifié et ville historique que les Français voudront défendre coûte que coûte . Le plan du Kronprinz, commandant la V e  armée allemande, est d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-verdun/#i_88022

VIENNE (CONGRÈS DE)

  • Écrit par 
  • Guillaume de BERTHIER DE SAUVIGNY
  •  • 954 mots
  •  • 1 média

Après leur victoire sur Napoléon, au printemps de 1814, les quatre principales puissances victorieuses décident de convoquer à Vienne un congrès de tous les États d'Europe . Vingt années de guerre et de bouleversements territoriaux ne permettent pas d'en revenir simplement au statut de 1789 ; un nouvel ordre européen doit être établi qui perpétuera la paix retrouvée. Dans la capitale autrichienne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vienne-congres-de/#i_88022

VISHNIAC ROMAN (1897-1990)

  • Écrit par 
  • Nicolas FEUILLIE
  •  • 1 098 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De Berlin à Cracovie »  : […] Né à Pavlovsk, près de Saint-Pétersbourg, en 1897, Roman Vishniac grandit à Moscou, où il étudie la biologie et la zoologie. Fuyant le régime soviétique, il émigre à Berlin en 1920. Là, il se passionne pour la photographie, arpentant les rues de la ville dont il saisit la vie des passants, les commerces et les petits métiers. Dans cette capitale des arts, où s'épanouissent l’expressionnisme, la n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-vishniac/#i_88022

WEHLER HANS ULRICH (1931-2014)

  • Écrit par 
  • Christoph BRÜLL
  •  • 1 084 mots

Hans-Ulrich Wehler, par ses travaux sur la société allemande des xix e et xx e  siècles, fut un des historiens les plus influents de la république fédérale d’Allemagne. Né le 11 septembre 1931 à Freudenberg (dans le Land actuel de Rhénanie-du-Nord-Westphalie), Hans-Ulrich Wehler passe sa jeunesse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wehler-hans-ulrich-1931-2014/#i_88022

WEHNER HERBERT (1906-1990)

  • Écrit par 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 889 mots

Figure marquante de la social-démocratie en république fédérale d'Allemagne, Herbert Wehner est mort à Bad Godesberg, près de Bonn, le 19 janvier 1990, à l'âge de quatre-vingt-trois ans. Cet homme politique sévère, froid, distant et redouté, qui, à cause de son passé communiste, avait suscité des réactions passionnelles, est parti respecté de tous. Fils d'un cordonnier social-démocrate, il est né […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herbert-wehner/#i_88022

WEIMAR

  • Écrit par 
  • Roger DUFRAISSE
  •  • 357 mots
  •  • 1 média

Citée pour la première fois dans les sources écrites sous le nom de Wehmar, en 975, Weimar eut le statut de ville en 1253. De 1572 à 1918, capitale du duché, puis du grand-duché de Saxe-Weimar-Eisenach, elle présentait tous les caractères d'une tranquille résidence princière dont la population ne dépassa jamais 40 000 habitants. Elle fut, aux xviii e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/weimar/#i_88022

WEITLING WILHELM (1808-1871)

  • Écrit par 
  • François BURDEAU
  •  • 665 mots

Fils naturel d'une servante et d'un officier de la Grande Armée, Weitling est mis en apprentissage chez un tailleur après des études primaires et commence à vingt ans son tour d'Allemagne. En 1830, à Leipzig, il prend part au mouvement libéral saxon et adresse à la Leipziger Zeitung des articles radicaux. Établi à Paris en 1835-1836, puis de nouveau en France de 1837 à 1841, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilhelm-weitling/#i_88022

WEIZSÄCKER RICHARD VON (1920-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 423 mots

Homme politique allemand, président de l’Allemagne de l’Ouest (1984-1990), puis premier président de l’Allemagne réunifiée (1990-1994), il était considéré comme une instance morale de l’Allemagne d’après-guerre. Né le 15 avril 1920 à Stuttgart, Richard von Weizsäcker est le fils d’un diplomate, le baron Ernst von Weizsäcker. Il passe une partie de son enfance en Suisse, au Danemark et en Norvège. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-von-weizsacker/#i_88022

WIESBADEN

  • Écrit par 
  • Antoine LAPORTE
  •  • 798 mots
  •  • 1 média

Située dans le centre-ouest de l’Allemagne, Wiesbaden est la capitale du Land de Hesse . La ville comptait 278 600 habitants en 2017. Elle se trouve sur la rive droite du Rhin, face à Mayence (elle-même capitale du Land de Rhénanie-Palatinat) et près de la confluence avec la rivière Main, à 40 kilomètres de Francfort et 570 kilomètres de Berlin. Wiesbaden est fondée dans les premières années de l’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wiesbaden/#i_88022

WINDTHORST LUDWIG (1812-1891)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MAYEUR
  •  • 642 mots

Issu d'une famille de juristes et de fonctionnaires, Ludwig Windthorst devient avocat à Osnabrück, dans le royaume de Hanovre. Il prend part au mouvement de renaissance catholique puis, à partir de 1849, se consacre à l'activité politique. Il appartient au parti gouvernemental hanovrien, dont il va devenir le chef. Favorable à un régime politique constitutionnel et à une politique grand-allemande, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ludwig-windthorst/#i_88022

WIRTH JOSEPH (1879-1956)

  • Écrit par 
  • Louis DUPEUX
  •  • 404 mots

Homme politique allemand d'origine modeste, professeur de mathématiques au lycée de Fribourg, Joseph Wirth est député au Landtag de Bade en 1913, au Reichstag de 1914 à 1933. Républicain sincère et porte-parole de la gauche social-chrétienne du parti du centre (Zentrum), il est le ministre des Finances et l'homme fort du gouvernement Fehrenbach (juin 1920-mai 1921) et le premier chancelier issu du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-wirth/#i_88022

YOUNG PLAN (1929)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 529 mots
  •  • 1 média

Préparé par une commission d'experts et destiné à remplacer le plan Dawes, l'élaboration du plan Young a commencé en février 1929. Dans l'esprit de beaucoup, il s'agissait de mettre fin à l'incertitude résultant de l'article 234 du traité de Versailles, qui permettait à l'Allemagne de demander à la commission des Réparations de réviser un état de paiement. Le président de ce comité d'experts est u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plan-young/#i_88022

ZETKIN CLARA (1857-1933)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 733 mots

Née à Wiederau dans une famille d'instituteurs polonais, Clara Eisner (devenue, après son mariage, Clara Zetkin) est élève au collège d'enseignement pour jeunes filles de Leipzig, où elle subit l'influence du féministe August Schmidt. Dès cette époque, elle établit des contacts avec le Parti social-démocrate allemand qui vient de se constituer, et elle s'y inscrit en 1881. Institutrice elle-même, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clara-zetkin/#i_88022

ZIMMERWALD CONFÉRENCE DE (1915)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 939 mots

L'Europe est en guerre depuis treize mois lorsque s'ouvre le 5 septembre 1915 à Zimmerwald, près de Berne, la première conférence socialiste internationale depuis l'effondrement de l'Internationale socialiste en août 1914. Les tentatives de renouer des liens internationaux ont été nombreuses ; elles venaient soit de partis socialistes de pays neutres ou non engagés dans le conflit (conférence ital […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conference-de-zimmerwald/#i_88022

Pour citer l’article

Sylvain VENAYRE, « ALLEMAGNE, histoire, de 1806 à 1945 - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-reperes-chronologiques/