ADLER ALFRED (1870-1937)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les origines de la pensée d'Adler

Alfred Adler, né à Vienne en 1870, commença sa carrière en Autriche. Docteur en médecine en 1895, il fut élève de Freud, reconnaissant la haute valeur d'investigation psychique de la psychanalyse.

Le point de départ de l'œuvre originale d'Adler, dans sa première étude publiée à Vienne en 1907, est constitué par ses observations sur les infériorités des organes et leur compensation psychique. Le processus vital s'exprime par un perpétuel effort du corps pour s'adapter aux exigences extérieures et maintenir son équilibre par des phénomènes de défense, de compensation et de suppléance au niveau de l'organe. Le processus psychique, agissant en corrélation avec le corps, est constamment orienté également vers un but de supériorité, de sécurité et de perfection.

L'être humain, dans son insécurité, éprouve un sentiment d'infériorité qui appelle constamment une compensation. La tension psychique qui en résulte retentit sur l'organisme. Celui-ci, par les voies du système nerveux végétatif et des modifications endocriniennes, subit des altérations qui, normales comme manifestations éphémères, entraînent des troubles fonctionnels quand elles persistent.

Inversement, l'état organique agit sur le processus psychique. Dans le cas d'infériorité organique héréditaire, les exigences extérieures sont ressenties comme hostiles, ce qui provoque dans le psychisme une tension aggravant le sentiment d'infériorité et pouvant conduire à des échecs. Mais, parfois, l'entraînement psychique résultant de cette tension a pu mener à de grandes réussites : les hommes les plus remarquables sont souvent défavorisés physiquement ; en surmontant leurs infériorités organiques, ils développent des aptitudes inhabituelles.

À partir de ces constatations, premiers fondements de sa théorie, la pensée d'Adler s'orienta vers une observation sur l'origine et la finalité de la conduite. Cette double question caractérise la méthode de travail de la psychologie adlérienne.

En 1910, il [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages



Écrit par :

Classification


Autres références

«  ADLER ALFRED (1870-1937)  » est également traité dans :

COMPLEXE, psychanalyse et psychologie

  • Écrit par 
  • Sylvie METAIS
  •  • 1 097 mots
  •  • 1 média

Le terme « complexe » appartient au vocabulaire de la psychologie des profondeurs et de la psychanalyse. C'est le psychiatre suisse Carl Gustav Jung qui, en 1902-1903, dénomme ainsi les phénomènes qu'il découvre lorsqu'il réalise son expérience des associations de mots. En effet, Jung, soucieux d'établir les théories de la psychologie à partir de méthodes expérimentales, élabore la situation d'ex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/complexe-psychanalyse-et-psychologie/#i_1990

FREUDO-MARXISME

  • Écrit par 
  • Jacquy CHEMOUNI
  •  • 1 739 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les freudo-marxismes »  : […] Chaque freudo-marxisme puise différemment dans l'œuvre de Freud, mais aussi, dans une moindre mesure, dans celle de Marx, de sorte qu'il existe presque autant de freudo-marxismes que de freudo-marxistes. Ce mouvement fut essentiellement une préoccupation de psychanalystes, parmi lesquels Alfred Adler, Siegfried Bernfeld, Carl Furmüller, Wilhelm Reich – son représentant le plus éminent –, Otto Feni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/freudo-marxisme/#i_1990

INFÉRIORITÉ SENTIMENT D'

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 883 mots
  •  • 1 média

Expression qui fut surtout employée par Alfred Adler ( Minderwertigkeitsgefühl ) et qu'on pourrait rapprocher de celle de « sentiments d'incomplétude » de Pierre Janet. Pour Adler, le sentiment d'infériorité est fondé sur la réalité : la personne qui l'éprouve est effectivement dans une situation d'infériorité organique ou fonctionnelle. Dans le sentiment ou complexe d'infér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sentiment-d-inferiorite/#i_1990

LIBIDO

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 11 318 mots

Dans le chapitre « Vers une typologie des variations individuelles »  : […] À mesure que s'étend le domaine de la libido paraît cependant se restreindre son contenu. Prenant pour thème initial l'expérience commune de l'appétit sexuel, nous avons en effet assisté à la construction de ce concept par vagues successives, chacun des temps de son élaboration traduisant un renforcement de la dépendance de la libido vis-à-vis de la pulsion. En un premier temps, sous la perspectiv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/libido/#i_1990

PERSÉCUTION

  • Écrit par 
  • Georges TORRIS
  •  • 4 143 mots

Dans le chapitre « Les motivations de la persécution »  : […] La persécution est à l'agressivité furieuse (à l' hybris ) ce que la combustion lente est à la déflagration ; de même que le chimiste a découvert la combustion dans la fermentation, le psychologue a décelé la violence et la colère dans les conduites de persécution, mais sous un masque ; elles y sont contenues et répétées. C'est la différence entre la conduite motivée par l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/persecution/#i_1990

SPERBER MANÈS (1905-1984)

  • Écrit par 
  • René WINTZEN
  •  • 1 113 mots

Manès Sperber est né en 1905 à Lablotow (Galicie). Lorsque la guerre éclate, sa famille se réfugie à Vienne. Là, il va découvrir la psychanalyse auprès d'Alfred Adler et l'engagement communiste. À partir de 1927, il vit à Berlin, tandis que se précise la menace nazie. Arrêté lorsque Hitler prend le pouvoir, il se réfugie en Yougoslavie, puis à Paris en 1934. Il prend la direction de l'Institut int […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manes-sperber/#i_1990

SUICIDE

  • Écrit par 
  • René ARLABOSSE, 
  • Jean-Pierre BLANADET, 
  • Baldine SAINT GIRONS
  • , Universalis
  •  • 7 381 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le problème psychopathologique »  : […] C'est à travers l'analyse d'Anna O. ( Études sur l'hystérie ) que Freud entreprit d'abord l'étude du problème du suicide ; il y mettait déjà en évidence la culpabilité que provoquent des pulsions agressives dirigées contre les parents. Dans l'analyse de Dora ( Cinq Psychanalyses ), le suicide prend un éventail de sens, qui ne se développeront que plus ta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suicide/#i_1990

Voir aussi

Pour citer l’article

Alfred MEYER, « ADLER ALFRED - (1870-1937) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-adler/