NAVALNY ALEXEÏ (1976- )

ÉCONOMIE MONDIALE 2020 : l'effondrement économique, sombre corollaire de la crise sanitaire

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre FAUGÈRE
  •  • 5 397 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La Russie, victime de sa dépendance aux hydrocarbures  »  : […] La Russie est très affectée par la baisse de plus de 10 p. 100 de la demande mondiale de gaz, dont elle est le premier producteur (20 p. 100 de la production mondiale), et de pétrole (troisième derrière les États-Unis et l’Arabie Saoudite), pour lequel la baisse des prix se conjugue avec une baisse des volumes. Le budget fédéral, dont les prélèvements sur les hydrocarbures représentent 40 p. 100 […] […] Lire la suite

FRANCE L'année politique 2020

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 6 759 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Devant les turbulences du monde »  : […] Particulièrement engagé depuis le début de son mandat dans l’action européenne et internationale, Emmanuel Macron est plongé au cours de l’année 2020 dans de nouvelles turbulences. Le couple franco-allemand est à l’origine d’un plan de relance exceptionnel. Porté par l’Union européenne, celui-ci est destiné à faire face à la crise pandémique et à limiter l’effondrement des économies européennes. […] […] Lire la suite

NEMTSOV BORIS (1959-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 448 mots
  •  • 1 média

Le physicien et homme politique russe Boris Nemtsov incarnait, dans la Russie post-soviétique, la génération des jeunes réformateurs partisans de la mise en place d’une économie de marché. Devenu une figure de proue de l’opposition, il était un des critiques les plus féroces du président russe Vladimir Poutine. Né le 9 octobre 1959 à Sotchi, en Russie (U.R.S.S.), Boris Nemtsov grandit à Gorki (auj […] […] Lire la suite

RUSSIE (Le territoire et les hommes) La Fédération de Russie

  • Écrit par 
  • Myriam DÉSERT, 
  • Universalis
  •  • 14 468 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le sursaut de la société civile »  : […] Dmitri Medvedev, qui accède à la présidence en 2008, affiche une volonté de normalisation de la vie politique et économique russe. Il semble répondre aux attentes des Russes et entendre le mécontentement suscité par la confiscation de la démocratie par une élite fermée, nouvelle nomenklatura réfugiée dans le « parti du pouvoir », Russie unie, comparé de plus en plus souvent à un nouveau Parti comm […] […] Lire la suite