ALDÉHYDES

ALDÉHYDES ET CÉTONES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 7 354 mots
  •  • 3 médias

Le terme d'alcool déshydrogéné, dit par contraction aldéhyde, a tout d'abord été employé pour nommer un liquide très volatil et d'une odeur pénétrante provenant de l'oxydation ménagée de l'alcool éthylique et se différenciant de celui-ci par un manque de deux atomes d'hydrogène. Un peu pl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aldehydes-et-cetones/#i_27925

ACÉTALS

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 868 mots
  •  • 1 média

Les acétals sont les composés gem-dialcoxylés c'est-à-dire qui portent sur le même atome de carbone tétracoordiné de la chaîne deux fonction éther-oxyde. Ils dérivent formellement de l'élimination d'une molécule d'eau entre un dérivé carbonylé et deux molécules d'alcool (réaction 1 ). On distingue de ce fait les acétals d'aldéhydes RCH(OR′′) 2 et ceux de cétones RR′C(OR′′) 2 appelés courammen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acetals/#i_27925

ACROLÉINE

  • Écrit par 
  • Dina SURDIN
  •  • 227 mots

Aldéhyde acrylique Masse moléculaire : 56,06 g Masse spécifique : 0,841 g/cm 3 Point d'ébullition : 52,5 0 C Point de fusion : —87,7 0 C. Liquide incolore, inflammable, à odeur âcre. L'acroléine, ou propénal (prop-2-énal) possède les propriétés dues au groupement aldéhyde et à la présence de la double liaison (addition d'hy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acroleine/#i_27925

ALCANES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 3 653 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « État naturel et préparations »  : […] Le constituant principal du gaz naturel est le méthane, mais il est accompagné d'éthane, de propane et de butanes. Les pétroles sont des mélanges d'un grand nombre d'hydrocarbures, où les alcanes, notamment linéaires, prédominent, et de molécules fonctionnelles en petit nombre. Soumis aux opérations de raffinage, ils sont séparés par distillation fractionnée en coupes conten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcanes/#i_27925

ALCÈNES ou OLÉFINES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 3 677 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Hydroformylation »  : […] Le mélange CO + H 2 , appelé gaz de synthèse, s'additionne sur les oléfines en présence de cobalt carbonyle sous l'action de la température (100  0 C) et de la pression (150 bars), en donnant un mélange d' aldéhydes. Cette réaction, appelée réaction OXO, est utilisée industriellement pour la fabrication d'aldéhydes et des alcools primaires résultant de leur réduction : La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcenes-olefines/#i_27925

ALCOOLS

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 5 863 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Réactions de déshydrogénation et d'oxydation »  : […] Le méthanol, les alcools primaires et secondaires subissent une déshydrogénation sous l'action de catalyseurs comme le nickel, le platine, le cuivre réduits. Cette réaction, réalisée en phase gazeuse, est réversible. On peut la rendre totale en la combinant à une oxydation ménagée par l'air. Il se forme un dérivé carbonylé : le méthanal dans le cas du méthanol, un aldéhyde dans le cas d'un alco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcools/#i_27925

ALDOLS & CÉTOLS

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 1 407 mots
  •  • 1 média

Aldols et cétols sont les composés dont la chaîne hydrocarbonée porte à la fois une fonction alcool et une fonction carbonyle, aldéhyde ou cétone. C'est Charles Adolphe Wurtz qui a donné le nom d' aldol (de ald éhyde-alco ol ) au composé résultant de la dimérisation de l'acétaldéhyde : Ce nom est devenu générique pour désigner le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aldols-et-cetols/#i_27925

AMINES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 3 247 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Addition »  : […] Les amines primaires et secondaires interviennent dans de nombreuses réactions d'addition nucléophile, l'atome d'azote se fixant sur le site électrophile et l'hydrogène sur le site nucléophile. Addition sur les aldéhydes et les cétones  : les amines primaires forment un hémiaminal qui se déshydrate facilement en donnant une aldim […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amines/#i_27925

CARBONYLATION

  • Écrit par 
  • Dina SURDIN
  •  • 24 mots

Réaction par laquelle on fait apparaître un groupement carbonyle c'est-à-dire une fonction cétone ou aldéhyde dans une molécule. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carbonylation/#i_27925

ÉTHANAL ou ACÉTALDÉHYDE ou ALDÉHYDE ACÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Dina SURDIN
  •  • 454 mots

Appelé parfois improprement acétaldéhyde, aldéhyde acétique ou aldéhyde éthylique CH 3 —CHO Masse moléculaire : 44,05 g Point d'ébullition : + 21  0 C Liquide incolore, inflammable, à odeur caractéristique, infiniment soluble dans l'eau, l'éthanol, l'éther, le benzène. L'éthanal, composé type de la série des aldéhydes, est un réducteur, comme tous les aldéhydes ; cette pro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethanal-acetaldehyde-aldehyde-acetique/#i_27925

FEHLING LIQUEUR DE

  • Écrit par 
  • Dina SURDIN
  •  • 132 mots

Mélange à volumes égaux des deux solutions suivantes : 34,64 g de sulfate de cuivre additionnés de quelques gouttes d'acide sulfurique dilué dans 500 millilitres d'eau, pour la première solution ; 60 grammes de soude additionnés de 173 grammes de tartrate double de sodium et de potassium (sel de Seignette) dans 500 millilitres d'eau, pour la seconde solution. Le mélange doit être fait immédiatemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liqueur-de-fehling/#i_27925

FORMIQUE ALDÉHYDE ou MÉTHANAL ou FORMALDÉHYDE

  • Écrit par 
  • Bernard BACH
  •  • 449 mots

Formule brute : H—CHO Masse moléculaire : 32,00 g Point de liquéfaction : — 21 0 C Point de fusion : — 92 0 C Gaz toxique, d'odeur piquante, très pénétrante, incolore et inflammable. Également appelé formaldéhyde, l'aldéhyde formique est le premier représentant de la classe des aldéhydes, et, comme tous les aldéhydes, c'est un corps avide d'oxygène […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/formique-methanal-formaldehyde/#i_27925

GLUCIDES

  • Écrit par 
  • Jean ASSELINEAU, 
  • Charles PRÉVOST, 
  • Fraidoun SHAFIZADEH, 
  • Melville Lawrence WOLFROM
  •  • 10 646 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Établissement de la formule chimique »  : […] L'analyse et la cryoscopie assignent au glucose la formule brute C 6 H 12 O 6 . Il est transformé en hexane normal, par chauffage en tube scellé avec de l'eau, de l'acide iodhydrique et du phosphore rouge (réduction universelle de Marcelin Berthelot), ce qui montre que les 6 carbones sont disposés linéairement. L'hydrogénation catalytique transforme les glucoses α ou β en un hexa-alcool, le sorbi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glucides/#i_27925

NITRATE D'ARGENT AMMONIACAL

  • Écrit par 
  • Dina SURDIN
  •  • 173 mots

Solution de nitrate d'argent dans l'ammoniaque diluée. On utilise généralement le réactif de Tollens : à un mélange de solutions diluées de nitrate d'argent et d'hydroxyde d'argent on ajoute la quantité d'ammoniaque diluée juste suffisante pour dissoudre le précipité d'oxyde d'argent précédemment formé. Cette solution contient l'ion (Ag(NH 3 ) 2 ) + . Le nitrate d'argent a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nitrate-d-argent-ammoniacal/#i_27925

ORIGINE DE LA VIE

  • Écrit par 
  • André BRACK
  •  • 11 454 mots

Dans le chapitre « Des molécules organiques d'origine extraterrestre ? »  : […] Les radioastronomes ont découvert que la chimie organique est particulièrement active dans les nuages denses de gaz et de poussières interstellaires bien que la température y soit très basse (environ — 260  0 C) et que les molécules y soient très diluées. Comme les molécules organiques interstellaires sont enrichies en deutérium par rapport à l'hydrogène interstellaire, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/origine-de-la-vie/#i_27925

PARFUMS

  • Écrit par 
  • Brigitte MUNIER, 
  • Paul TEISSEIRE
  •  • 5 931 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Histoire des parfums »  : […] Les étapes de la création de l'industrie des parfums ont été parcourues lentement. Les premiers à les manipuler furent les thérapeutes, qui utilisèrent les ressources immédiates des produits naturels ; puis, profitant de l'expérience ainsi recueillie, l'industrie des aromates, déjà profane, se développa et ouvrit la voie aux techniques des parfumeurs. Dans les civilisations anciennes, les parfums […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parfums/#i_27925

SOUFRE

  • Écrit par 
  • Fernande CHATAGNER, 
  • René LECLERCQ, 
  • Noël LOZAC'H, 
  • Serge MASSON
  •  • 6 532 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Dérivés sulfurés des aldéhydes et des cétones »  : […] En faisant agir des thiols sur les aldéhydes ou sur les cétones, en milieu acide, on obtient aisément des dithioacétals R′CH(SR) 2 ou R′R″C(SR) 2 . Les thioaldéhydes RCH=S et les thiocétones RR′C=S sont plus difficiles d'accès que les composés oxygénés correspondants. Ces thioaldéhydes et thiocétones sont souvent aisément polymérisables, ce qui rend leur étude délicate. Toutefois, on connaît un b […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soufre/#i_27925


Affichage 

Pulégone, camphre et verbénone

dessin

Pulégone, camphre et verbénone 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Réactions 1 et 2

dessin

Réactions 1 et 2 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Réactions 3 à 8

dessin

Réactions 3 à 8 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Réactions 9 à 13

diaporama

Réactions 9 à 13 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Pulégone, camphre et verbénone
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Réactions 1 et 2
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Réactions 3 à 8
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Réactions 9 à 13
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama