ALCOOLISME

Médias de l’article

Couplage dans le métabolisme de l'alcool éthylique

Couplage dans le métabolisme de l'alcool éthylique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Alcoolisme : évolution depuis 1960

Alcoolisme : évolution depuis 1960
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau


Aspects cliniques

Effets neuro-psychiques

Généralement consommé comme un stimulant, l'alcool en réalité se rapproche plutôt des anesthésiques. Il fut le premier anesthésique connu en chirurgie générale. Dans la classification actuelle des substances qui agissent sur le système nerveux, il se rapproche des tranquillisants dont l'effet électif est l'apaisement de l'angoisse.

L'intoxication alcoolique aiguë a été très étudiée sur l'animal et chez l'homme, et l'intérêt actuel porte sur les intoxications mineures : le sujet ne présente aucun signe clinique, son alcoolémie est modérée, son comportement parfaitement normal, mais il semble bien que les tests psychomoteurs les plus fins soient déjà perturbés. Cette période fait actuellement l'objet des discussions les plus importantes. Il ne fait aucun doute que se trouvent dans cet état des sujets qui ont pris des doses d'alcool modérées et qu'on ne saurait en aucun cas taxer d'ivresse. Mais il reste que ces sujets présentent probablement un risque social, par exemple dans la conduite d'un véhicule, dont la vitesse est telle qu'un léger retard des réflexes peut être cause d'accidents graves. Cette pointe de bonne humeur sans autre aspect anormal qu'une moindre autocritique, le fait que le sujet soit euphorique et par conséquent ne prenne aucune précaution, est la phase la plus dangereuse sur le plan des accidents de la route ou des accidents du travail. À ce stade, l'intoxication alcoolique aiguë peut être démontrée par dosage chimique révélant des alcoolémies au voisinage de 0,50 g/l), valeur au niveau de laquelle il n'est plus licite, en France, de conduire une automobile. Elle correspond à deux « verres » (consommation « bistro ») standard.

À dose plus forte, les signes cliniques apparaissent. Entre 1 et 2 g/l, ils peuvent être peu évocateurs chez des sujets dont les troubles psychologiques sont déjà importants. L'absence d'autocritique, la levée des inhibitions et, notamment, des inh[...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : professeur honoraire à la faculté de médecine de Paris, médecin honoraire des hôpitaux de Paris
  • : ancien professeur au Conservatoire national des arts et métiers, ancien directeur du laboratoire de nutrition humaine
  • : directeur de recherche
  • : docteur en médecine, qualifié en psychiatrie, psychiatre des hôpitaux, chef de service de l'intersection d'alcoologie Reims (E.P.S.D. Marne), président de l'Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (A.N.P.A.A.)
  • : docteur en médecine, psychiatre, médecin délégué de l'Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (A.N.P.A.A.)

Classification


Autres références

«  ALCOOLISME  » est également traité dans :

ADAPTATION - Adaptation psychologique

  • Écrit par 
  • Albert JAKUBOWICZ
  •  • 5 009 mots

Dans le chapitre « L'inadaptation »  : […] L'utilisation de l'alcool intervient pour une part dans cette recherche d'adaptation, d'apaisement des tensions. L'alcool enlève momentanément le souvenir des tensions musculaires provoquées par les situations du pouvoir. L'alcool, en tranquillisant, agit au début comme un moyen artificiel d'endormissement psychologique pour mieux apaiser, pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adaptation-adaptation-psychologique/#i_4508

ADDICTION

  • Écrit par 
  • Bernard Pierre ROQUES, 
  • Eduardo VERA OCAMPO
  •  • 7 783 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Usage, abus et dépendance »  : […] consommation était tenue pour moins dangereuse. Or cette classification ne convient pas. Ainsi la dangerosité du tabac et de l'alcool est très importante, non seulement en termes de risques individuels (en France environ 60 000 morts par an sont liées au tabac et près de 40 000 morts sont causées par l'abus de boissons alcoolisées), mais également […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/addiction/#i_4508

BACLOFÈNE

  • Écrit par 
  • Corinne TUTIN
  •  • 782 mots
  •  • 1 média

du médicament et des produits de santé (A.N.S.M.) a, en effet, accordé une recommandation temporaire d’utilisation (R.T.U.), qui au vu « d’un rapport bénéfice/risque présumé favorable » permet de proposer le baclofène aux patients dépendant de l’alcool en vue de la réduction de la consommation d’alcool et du maintien de l’abstinence après sevrage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baclofene/#i_4508

BATESON GREGORY (1904-1980)

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET
  •  • 3 288 mots

Dans le chapitre « Les propositions théoriques sur l'alcoolisme et la schizophrénie »  : […] Comment interpréter les succès d'une association telle que celle des Alcooliques anonymes dans le traitement des malades dont elle s'occupe ? La raison en est double : tout d'abord, l'alcoolique en état de sobriété provisoire agit suivant une épistémologie à la fois conventionnelle et fausse ; ensuite, la « théologie des Alcooliques anonymes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregory-bateson/#i_4508

CANCER - Cancer et santé publique

  • Écrit par 
  • Maurice TUBIANA
  •  • 14 712 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Facteurs de risques »  : […] l'alcool est à l'origine d'environ 10 p. 100 des cancers chez l'homme et d'environ 5 p. 100 chez la femme (essentiellement les cancers du sein dont l'incidence est augmentée à partir de deux verres de vin par jour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cancer-cancer-et-sante-publique/#i_4508

CŒUR - Maladies cardio-vasculaires

  • Écrit par 
  • Jean-Yves ARTIGOU, 
  • Yves GROSGOGEAT, 
  • Paul PUECH
  •  • 16 126 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Cardiomyopathies dilatées »  : […] Surtout, l'éthylisme est souvent retrouvé comme seul facteur susceptible d'expliquer la cardiomyopathie dilatée. Le sevrage absolu et définitif est indispensable. À ce prix, il a été observé une stabilisation, voire des guérisons tout à fait spectaculaires. L'hypothèse d'une toxicité de l'alcool vis-à-vis du myocarde est généralement admise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coeur-maladies-cardio-vasculaires/#i_4508

CRIMINOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jacques LÉAUTÉ
  •  • 8 832 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Alcool et stupéfiants »  : […] L'intoxication par l'alcool et par les stupéfiants provoque les réactions criminelles de certains individus. Au cours de crises de delirium tremens, des alcooliques chroniques commettent des infractions en état de démence, au sens de l'article 64 du Code pénal français. Dans les phases moins avancées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/criminologie/#i_4508

DELIRIUM TREMENS

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 177 mots

Une des complications majeures de l'alcoolisme chronique. Le delirium tremens survient notamment lors du sevrage brutal et accidentel consécutif à un accident, à une maladie aiguë, à une intervention chirurgicale. Il réalise ici le « syndrome de manque » de la toxicomanie qu'est l'alcoolisme. Il s'installe en deux ou trois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/delirium-tremens/#i_4508

DISULFIRAME ou ANTABUSE

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 234 mots

Le disulfirame (Antabuse) est le disulfure de tétraéthyl-thiocarbamoyle : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/disulfirame-antabuse/#i_4508

DROGUE

  • Écrit par 
  • Alain EHRENBERG, 
  • Olivier JUILLIARD, 
  • Alain LABROUSSE
  • , Universalis
  •  • 12 112 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Dépendance et escalade »  : […] ou éloigner une sensation de malaise ». On notera que, à strictement appliquer cette définition, tabagisme et alcoolisme seraient les deux toxicomanies majeures de ce temps ! Mais ces définitions n'ont pas la clarté qu'on voudrait leur supposer : à quelles modifications biochimiques et métaboliques est donc due la crise de sevrage ? Si les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/drogue/#i_4508

FOIE

  • Écrit par 
  • Jean ANDRE, 
  • Jacques CAROLI, 
  • Yves HECHT
  •  • 15 673 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le foie cirrhotique »  : […] en compromet toute la physiologie. Le tableau donne une liste, volontairement très limitée, des causes de cirrhose. La France, on le sait, a le triste privilège de battre tous les records du monde en matière de cirrhose alcoolique ; sur dix cirrhoses hospitalisées, sept sont dues à l'alcoolisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/foie/#i_4508

KORSAKOFF SYNDROME DE

  • Écrit par 
  • Georges TORRIS
  •  • 237 mots

Le neuropsychiatre russe Serge Korsakoff (1854-1900) décrivit dans une série d'articles (1887-1891) un symptôme fréquemment rencontré dans l'alcoolisme chronique et consistant en une forte désorientation due au fait que le malade comble des lacunes de son idéation en confabulant. Ce syndrome comporte à la fois une amnésie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndrome-de-korsakoff/#i_4508

MÉDECINE - Médecine préventive

  • Écrit par 
  • Maurice CLOAREC
  •  • 3 415 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Perspectives »  : […] Enfin, la lutte contre l'alcoolisme permet d'agir sur certains troubles lipidiques (hypertriglycéridémie) et de réduire la fréquence de certains cancers digestifs et laryngés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-medecine-preventive/#i_4508

NAISSANCE - Néonatologie

  • Écrit par 
  • Lucien MICHON
  •  • 4 253 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les malformations à révélation secondaire »  : […] Une mention à part doit être faite du syndrome d'alcoolisme fœtal observé chez des enfants de mère ayant abusé de boissons alcooliques pendant leur grossesse. L'alcool traversant librement le placenta va entraîner un certain nombre d'anomalies […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-neonatologie/#i_4508

NEUROLOGIE

  • Écrit par 
  • Raymond HOUDART, 
  • Hubert MAMO, 
  • Jean MÉTELLUS
  • , Universalis
  •  • 30 240 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Étiologie toxique et étiologie métabolique »  : […] L'alcool, le plus important par sa fréquence de tous les toxiques aussi bien en pathologie neurologique qu'en pathologie psychiatrique, agit moins par une action directe (qui ne s'observe guère que dans l'intoxication aiguë) qu'indirectement par l'intermédiaire de lésions gastriques, hépatiques et endocriniennes entraînant un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurologie/#i_4508

PANCRÉAS

  • Écrit par 
  • Jacques MIROUZE, 
  • Éric RENARD, 
  • André RIBET
  •  • 8 620 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les pancréatites parenchymateuses »  : […] grande partie des pancréatites chroniques (80 p. 100). L'étiologie la plus rencontrée est l'éthylisme chronique, avec une répartition géographique très variable. Les pancréatites éthyliques sont répandues en France et aux États-Unis. Elles sont rares en Grande-Bretagne et en Allemagne. Il s'agit, le plus souvent, de pancréatites calcifiantes. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pancreas/#i_4508

POLYNÉVRITES

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 259 mots

Atteinte simultanée de plusieurs nerfs, frappant symétriquement leurs branches distales (périphériques) ; les symptômes ne reflètent donc aucune atteinte du tronc nerveux ou de ses racines. Les diverses catégories de fibres nerveuses (sensitives, motrices, végétatives) sont touchées avec une intensité différente suivant l'étiologie. En fait, l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polynevrites/#i_4508

PROHIBITION (1919-1933)

  • Écrit par 
  • André KASPI
  •  • 767 mots
  •  • 3 médias

Par le XVIIIe amendement à la Constitution, ratifié en janvier 1919, la prohibition est instaurée aux États-Unis. Désormais, il est interdit de fabriquer, de vendre et d'acheter sur le territoire fédéral toutes les boissons qui contiennent plus de 0,5 p. 100 d'alcool. La campagne prohibitionniste remonte au milieu du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prohibition/#i_4508

PUBLICITÉ

  • Écrit par 
  • Christine LETEINTURIER
  •  • 7 072 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Réglementation et déontologie de la publicité »  : […] le tabac sont soumis à l'application de la loi du 10 janvier 1991 (loi relative à la lutte contre le tabagisme et l'alcoolisme, dite loi Évin). La publicité en faveur des boissons dont la vente est prohibée est interdite. En vue d'assurer la protection des mineurs, elle est proscrite de certains lieux. Toute annonce publicitaire pour les alcools […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/publicite/#i_4508

Voir aussi

Pour citer l’article

Henri PÉQUIGNOT, Jean TRÉMOLIÈRES, Marie CHOQUET, Alain RIGAUD, Michel CRAPLET, « ALCOOLISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcoolisme/