ALBRECHT ALTDORFER. MAÎTRE DE LA RENAISSANCE ALLEMANDE (exposition)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’architecture et le paysage

Albrecht Altdorfer, né vers 1480 et mort à Ratisbonne en 1538, tient une place majeure dans l’effervescence artistique du temps, et c’est très légitimement que l’on peut parler de Renaissance à propos de ces œuvres qui inscrivent les scènes dans une perspective désormais maîtrisée, dans un rendu parfait des architectures et dans un traitement du corps humain qui a conquis l’art du modelé et des proportions. Les paysages sont dominés non plus par le fond d’or du gothique tardif, mais par des ciels profonds, vibrants et aux tons changeants, et l’ouverture à la mythologie antique, qui n’était pas inconnue au Moyen Âge, vit ici d’une autonomie nouvelle. Car aux commandes des institutions religieuses, et à celles de certains fidèles pour leurs dévotions privées, s’ajoute alors la clientèle d’amateurs humanistes qui comprennent ces récits profanes plongeant dans l’histoire et les mythes de l’Antiquité.

Altdorfer est pleinement peintre. Si le retable de l’abbaye autrichienne de Saint-Florian, de 1518 comme le paysage cosmique grandiose de la Bataille d’Alexandre, de 1529 (Alte Pinakothek, Munich) ne pouvaient voyager, des œuvres fameuses étaient présentes à Paris. Ainsi Le Christ prenant congé de sa mère, vers 1518-1520 (National Gallery, Londres), révèlent l’incroyable liberté de l’artiste, dans une association de sérénité et d’intensification de l’expression des émotions, à l’opposé du classicisme de Dürer. La disproportion et les raccourcis font vibrer le lien avec la nature qui habite l’arcade immense à travers laquelle se voit l’éclat du soleil couchant. La Sainte Famille avec un diacre, de 1507 (Kunsthistorisches Museum, Vienne), montre l’ouverture à l’art italien, tant dans la guirlande de feuilles et de fruits, que dans la reprise de plusieurs motifs présents dans des œuvres de Mantegna (1431-1506), un lien qui traverse toute l’œuvre d’Altdorfer. Mais ce regard porté sur la Renaissance au sud des Alpes e [...]

Le Christ prenant congé de sa mère, A. Altdorfer

Photographie : Le Christ prenant congé de sa mère, A. Altdorfer

Chez Altdorfer, l'expression des émotions à travers la rhétorique des gestes trouve son prolongement dans l'usage de la couleur et une évocation inédite de la nature, dont l'importance deviendra déterminante dans certaines œuvres du peintre. Albrecht Altdorfer, Le Christ prenant congé de... 

Crédits : Fine Art Images/ Heritage Images/ Getty Images

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Christian HECK, « ALBRECHT ALTDORFER. MAÎTRE DE LA RENAISSANCE ALLEMANDE (exposition) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/albrecht-altdorfer-maitre-de-la-renaissance-allemande-exposition/