ALAWIDES, ALAWITES ou ALAOUITES, dynastie marocaine

CHÉRIFAT

  • Écrit par 
  • Georges BOHAS
  •  • 256 mots

De l'arabe sharīf  : titre donné à celui qui se distingue par l'honneur, la gloire, la noblesse de sa personne et de son lignage. Le sharīf occupant un haut rang social, on comprend donc que ce titre ait été revendiqué en propre par une famille illustre entre toutes, celle du Prophète, les Banū Hāshim. (Jusqu'à ce jour, les Hāshimites portent le titre de sharīf.) Les deux principaux chérifats (ou […] Lire la suite

HASSAN Ier (1836-1894), sultan du Maroc (1873-1894)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 1 101 mots

Dernier grand sultan du Maroc pré-colonial, Moulay Hassan (Moūlāy Ḥasan) occupe une place particulière dans la galerie des souverains chérifiens, par sa personnalité, riche et complexe, par son rôle dans l'ultime sauvegarde du pays face à l'impérialisme européen, par l'image populaire, enfin, qu'en a conservée le folklore national. Il avait, à son avènement, trente-sept ans. Le sultan Sidi Mohamme […] Lire la suite

MAROC

  • Écrit par 
  • Raffaele CATTEDRA, 
  • Myriam CATUSSE, 
  • Fernand JOLY, 
  • Luis MARTINEZ, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 20 326 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Les 'Alawītes »  : […] Les chérifs 'alawītes du Tafilelt n'étaient, au milieu du xvii e  siècle, qu'une modeste puissance, mais ils sont porteurs d'un grand nom, ils tiennent aussi un des axes du commerce saharien, encore important malgré sa relative décadence ; ils sont, enfin, portés par l'ambition et entraînés par les qualités de guerriers et d'organisateurs de leurs chefs, Mūlāy Maḥammad puis Mūlāy al-Rashīd (1664-1 […] Lire la suite

MARRAKECH

  • Écrit par 
  • Daniel NOIN, 
  • Henri TERRASSE
  • , Universalis
  •  • 2 117 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une brève renaissance »  : […] Au xvi e  siècle, une famille de chérifs du Sud marocain, les Saadiens, réussit à ranger peu à peu le Maroc sous son autorité . Marrakech redevint la capitale du pays. Les Saadiens la dotèrent de nouvelles et grandes mosquées inspirées des sanctuaires almohades et y élevèrent une médersa qui reprenait l'ordonnance des collèges mérinides de Fès. Au palais du Bali, qui n'est plus qu'une ruine, et da […] Lire la suite