ALASKA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Relief et régions naturelles

L'Alaska, d'une superficie de 1 518 769 km2 (presque trois fois celle de la France), est entouré d'eau de trois côtés : au nord, la mer de Beaufort et l'océan Arctique ; à l'ouest, la mer des Tchouktches et la mer de Béring ; au sud, le golfe d'Alaska et l'océan Pacifique. Îles et fjords compris, la longueur des côtes atteint 54 000 km, soit plus d'une fois et demie le littoral du reste des États-Unis. À l'est, la frontière avec le Canada s'étend sur 2 470 km, dont environ 1 050 km en ligne droite vers le nord à partir du mont Saint Elias. La cordillère qui traverse tout le continent américain décrit un vaste arc de cercle dans le sud de l'Alaska ; elle est prolongée par la chaîne des Aléoutiennes. Au nord du cercle polaire, la chaîne de Brooks sépare les régions centrales des plaines arctiques. Le relief prononcé détermine des régions naturelles et des zones climatiques fort diverses.

Sud-Est

Au sud-est, la bande de terre, large de 40 à 80 km, longue de 900 km environ, est très montagneuse. De hauts sommets séparent cette région appelée le Panhandle du Canada. La côte est découpée de profonds fjords. Les précipitations abondantes sont responsables, avec les gigantesques glaciers, d'une forte érosion. Le mont Saint Elias, point le plus élevé de la région, s'élève, tout près de la mer, à 5 489 m. Serré contre la côte s'étend un archipel d'un millier d'îles, dont certaines atteignent une taille considérable.

Avalanche glaciaire

Photographie : Avalanche glaciaire

Les glaciers du Wrangell-St. Elias National Park terminent leur parcours dans l'océan Pacifique, en Alaska, États-Unis. 

Crédits : Tom Bean/ Getty Images

Afficher

Plus de 70 p. 100 du Sud-Est est recouvert de forêts de conifères et d'un sous-bois dense qui abrite des cerfs, des ours et de nombreux petits mammifères.

Centre-Sud

La région du Centre-Sud est circonscrite par l'arc que forme la chaîne d'Alaska, qui relie les montagnes du Sud-Est à la chaîne des Aléoutiennes. C'est vers le milieu de cet arc que s'élève le mont McKinley que les Alaskiens préfèrent désigner par son nom indien, Denali, point culminant de l'Amérique du Nord, à 6 194 m. Le golfe d'Alaska est bordé par les monts Chugach et Kenai, qui sont recouverts de glaciers. Les bassins encadrés par ces reliefs jouissent d'un climat relativement tempéré ; une grande partie de la population de l'Alaska s'y concentre. L'île Kodiak, au sud du golfe de Cook, est la plus grande de l'Alaska (9 300 km2). Les paysages du Centre-Sud sont variés ; le climat passe d'une humidité extrême en bord de mer à une relative sécheresse dès qu'on s'éloigne des côtes.

Mont McKinley

Photographie : Mont McKinley

La chaîne de Brooks et le mont McKinley, point culminant de l'Amérique du Nord (6194 m), en Alaska, États-Unis. 

Crédits : Brett Baunton/ Stone/ Getty Images

Afficher

La faune reflète cette variété : ours, cerfs, caribous, élans, chèvres de montagne, loups et quantité de petits mammifères à fourrure parcourent cette région. Les aigles et d'autres rapaces sont communs, ainsi que beaucoup d'espèces d'oiseaux aquatiques. Les eaux du golfe sont très riches en crustacés, saumons, truites, harengs, cabillauds. On y trouve aussi des baleines.

Caribous

Photographie : Caribous

Caribous en Alaska. 

Crédits : Daniel J. Cox/ Getty Images

Afficher

Saumons

Photographie : Saumons

Saumons sauvages remontant un torrent en Alaska, États-Unis. 

Crédits : Johnny Johnson/ The Image Bank/ Getty Images

Afficher

Chaîne et îles Aléoutiennes

Dans le prolongement de la chaîne d'Alaska, la très longue chaîne des Aléoutiennes est de nature essentiellement volcanique. Elle forme d'abord la péninsule d'Alaska, puis s'engloutit dans l'océan. Les îles Aléoutiennes, qui séparent l'océan Pacifique de la mer de Béring, en sont les sommets émergés. Sur son versant sud, le chapelet d'îles, long de plus de 2 000 km, est bordé par une profonde fosse sous-marine. Ainsi, le volcan Shishaldin, sur l'île Unimak, culmine à 2 857 m, mais il s'élève de 9 900 m depuis le fond de l'océan. Les éruptions volcaniques et tremblements de terre, ainsi que les glissements de terrain et raz-de-marée qu'ils occasionnent sont fréquents.

Les mammifères qui habitent actuellement les îles y ont été introduits par l'homme. On dénombre, en outre, près de deux cents espèces d'oiseaux, et vingt-trois espèces de mammifères marins, dont treize de baleines.

Intérieur

Entre la chaîne de Brooks au nord et celle d'Alaska au sud s'étend une vaste zone de plaines et de massifs tabulaires recouverts par la forêt boréale. Elle est traversée d'est en ouest par le Yukon, fleuve puissant qui prend sa source au Canada et reçoit les eaux de nombreux affluents. Les rivières de l'intérieur serpentent et s'étalent dans de larges plaines marécageuses appelées flats.

La faune est abondante et variée, c [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

États-Unis : carte physique

États-Unis : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Avalanche glaciaire

Avalanche glaciaire
Crédits : Tom Bean/ Getty Images

photographie

Mont McKinley

Mont McKinley
Crédits : Brett Baunton/ Stone/ Getty Images

photographie

Caribous

Caribous
Crédits : Daniel J. Cox/ Getty Images

photographie

Afficher les 9 médias de l'article

Écrit par :

  • : docteur en anthropologie, ethnologie, préhistoire de l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne, chercheur associé à l'Alaska Quatrenary Center, University of Alaska, Fairbanks (États-Unis) et consultante en archéologie arctique et analyse des bois archéologiques
  • : docteur en anthropologie, chef de projet de recherche, université de Neuchâtel

Classification

Autres références

«  ALASKA  » est également traité dans :

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Danièle LAVALLÉE, 
  • Catherine LEFORT
  •  • 18 056 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L'environnement arctique au Pléistocène. Les voies de migration »  : […] Dans la mesure où la plupart des préhistoriens s'accordent aujourd'hui pour faire venir du nord-ouest, c'est-à-dire de Sibérie, les premiers occupants de l'Amérique, il est alors essentiel de pouvoir reconstituer l'environnement nordique américain et de connaître l'importance et le moment des transformations ayant, depuis une centaine de milliers d'années, affecté la région. C'est en effet de cet […] Lire la suite

ARCTIQUE (géopolitique)

  • Écrit par 
  • François CARRÉ
  •  • 6 916 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les pays de l'Arctique et l'éveil des peuples autochtones »  : […] La méditerranée Arctique ne compte que cinq pays riverains, en excluant l'Islande. Ainsi l'immense façade de l'Eurasie, de la presqu'île de Kola en Europe au détroit de Béring, sur plus de 5 000 kilomètres, relève d'un seul pays, la Russie. En Amérique du Nord, le Canada exerce sa souveraineté sur l'ensemble de l'archipel arctique qui termine le continent, et l'Alaska appartient aux États-Unis qu […] Lire la suite

BÉRING MER DE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  • , Universalis
  •  • 1 608 mots
  •  • 2 médias

Découverte par le Danois Vitus Béring en 1728, et traversée par lui en 1741, la mer de Béring sépare l'Asie de l'Amérique et fait communiquer l'océan Pacifique, dont elle est l'une des mers bordières, avec l'océan Arctique. La partie nord-est de cette mer, la moins profonde, a été exondée à plusieurs reprises au cours de l'ère quaternaire, et c'est à la faveur de ce pont continental que des migrat […] Lire la suite

BÉRINGIEN (VIEUX)

  • Écrit par 
  • Patrick PLUMET
  •  • 74 mots

Cette expression (en anglais Old Bering Sea ) désigne un complexe de cultures paléoesquimaudes qui se sont développées de part et d'autre du détroit de Béring du v e  siècle avant au v e  siècle après le début de notre ère environ, mais également l'une de ces cultures en particulier. La culture d'Okvik et parfois celle d'Ipiutak sont rattachées au complexe de cultures du Vieux Béringien. […] Lire la suite

BÉRINGIENNE (TRADITION)

  • Écrit par 
  • Patrick PLUMET
  •  • 118 mots

Terme proposé et utilisé par H. West pour regrouper différentes formations archéologiques alaskiennes et sibériennes, issues du Paléolithique supérieur sibérien, retrouvées sur le territoire de l'ancienne Béringie. Elles sont chronologiquement situées entre le milieu de la glaciation würmienne (wisconsinienne en Amérique) et le début de l'Holocène, soit de 33 000 à 6 000 ou 7 000 avant J.-C., selo […] Lire la suite

CANADA - Cadre naturel

  • Écrit par 
  • Pierre DANSEREAU, 
  • Henri ROUGIER
  •  • 5 725 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Primauté du Nord dans la géographie canadienne »  : […] S'il est une question qu'il faut bien se garder de poser, c'est de savoir où commence le Nord au Canada... Au poète québécois Pierre Morency, qui écrit à propos de sa province : « Le Nord n'est pas dans la boussole, il est ici », répond en écho le géographe Louis-Edmond Hamelin, qui pense que « le Nord est un état mental ». En fait, qu'elle soit idéalisée ou trop pessimiste, la vision que l'on a […] Lire la suite

ESQUIMAUX ou ESKIMO

  • Écrit par 
  • Joëlle ROBERT-LAMBLIN
  •  • 5 022 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Préhistoire »  : […] Il est aujourd'hui à peu près admis par l'ensemble de la communauté scientifique que les Eskimo sont des mongoloïdes dont les ancêtres sont venus de Sibérie, par le détroit de Béring, peupler d'ouest en est l'Arctique américain et le littoral groenlandais. D'autres hypothèses donnant aux Eskimo soit une origine amérindienne, soit une provenance asiatique et un peuplement d'est en ouest par la voi […] Lire la suite

EXXON VALDEZ MARÉE NOIRE DE L' (24 mars 1989)

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 459 mots
  •  • 1 média

Par suite d'une inexplicable erreur, le 24 mars 1989, le tanker américain Exxon Valdez s'échouait sur un récif dans la baie du Prince-Guillaume (Alaska) et déversait 40 000 tonnes de pétrole brut qui polluèrent des centaines de kilomètres de côtes . Cette marée noire, la plus importante des États-Unis, s'est produite dans une zone sensible, peuplée d'orques, d'otaries, de loutres et d'aigles, fra […] Lire la suite

FRONTIÈRE

  • Écrit par 
  • Guillaume LACQUEMENT
  •  • 6 356 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les causes des conflits frontaliers »  : […] Les conflits frontaliers demeurent nombreux et concernent, au début du xxi e  siècle, environ 20 p. 100 des dyades sur tous les continents. Leurs causes tiennent souvent à des contestations territoriales, mais les formes de conflictualité ont changé, et les litiges contemporains portent davantage sur des questions de positionnement et de gestion de flux migratoires ou de ressources naturelles. Le […] Lire la suite

GLACIERS

  • Écrit par 
  • François ARBEY, 
  • Louis LLIBOUTRY
  •  • 13 001 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Effets morphologiques »  : […] C'est lorsqu'un glacier avance sur un terrain meuble (sédiments, ancienne moraine en nappe ou roche fracturée par les alternances de gel et dégel) qu'il a la plus grande action géomorphologique. Le bourrelet qu'il peut pousser devant lui, à la façon d'un bulldozer, est rarement important, mais des débris rocheux s'incorporent aux couches basales (probablement grâce au processus de fonte et regel […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

17-24 mars 2021 États-Unis – Chine – Russie. Tensions diplomatiques entre l'Occident, la Chine et la Russie au sujet des droits de l'homme.

Le 18, des délégations américaine et chinoise se rencontrent pour la première fois depuis la prise de fonction de Joe Biden, à Anchorage (Alaska). Le secrétaire d’État américain Antony Blinken évoque « ses profondes inquiétudes au sujet des actes de la Chine s’agissant du Xinjiang, de Hong Kong, de Taïwan, des cyberattaques contre les États-Unis et de la coercition économique contre [ses] alliés ». […] Lire la suite

6-28 novembre 2018 États-Unis. Élections de mi-mandat.

Les républicains perdent 7 États et n’en conquièrent qu’un (Alaska), conservant 28 sièges de gouverneur (27 États et 1 territoire). Le 28, le groupe parlementaire démocrate désigne la représentante de Californie Nancy Pelosi comme candidate à la présidence de la Chambre de représentants. Celle-ci a déjà assuré cette fonction entre 2007 et 2011. […] Lire la suite

4 janvier 2018 États-Unis. Relance de l'exploitation d'hydrocarbures en mer.

Cette mesure s’accompagne de l’autorisation des forages dans l’Arctic National Wildlife Refuge, en Alaska, et de l’assouplissement des régulations techniques sur le forage en mer, qui avaient été introduites à la suite de l’explosion de la plateforme Deepwater Horizon dans le golfe du Mexique, en avril 2010. […] Lire la suite

1er-4 septembre 2008 États-Unis. Convention républicaine en vue de l'élection présidentielle

Le 3, John McCain est officiellement désigné comme candidat de son parti à l'élection présidentielle, avec comme colistière Sarah Palin, gouverneur de l'Alaska. Le 4, John McCain, dans son discours d'acceptation, se présente comme le candidat du changement: «Je tendrai la main, dit-il, à quiconque m'aidera à faire bouger ce pays de nouveau.» Les jours suivants, la remontée du candidat républicain dans les sondages d'opinion est attribuée à la popularité de Sarah Palin. […] Lire la suite

23-29 août 2008 États-Unis. Convention démocrate en vue de l'élection présidentielle

Le 29, le candidat du Parti républicain à l'élection présidentielle, John McCain, annonce que Sarah Palin, quarante-quatre ans, gouverneur de l'Alaska depuis 2006, sera sa colistière.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Claire ALIX, Yvon CSONKA, « ALASKA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/alaska/