BADIOU ALAIN (1937- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un « geste platonicien »

Abordée selon son orientation la plus générale, la pensée d'Alain Badiou répond à un problème d'origine politique : comment un sujet inventif de l'action politique est-il possible ? Comment concevoir l'être d'une situation, pour qu'un tel sujet – collectif par vocation – puisse marquer une rupture avec des structures (économiques, sociales, étatiques, idéologiques) et des formes d'identification qui, en toute rigueur, devraient le rendre impossible ?

Un « geste platonicien » soutient cette entreprise militante en formulant deux refus et deux exigences : contre le relativisme et le thème de la finitude, il s'agit de proposer une nouvelle doctrine de la vérité ; contre les diverses formes de la transcendance, d'élaborer une pensée du multiple pur comme régime général de la présentation. La première exigence est la plus apparente dans les textes exotériques de Badiou, bien que la seconde en constitue le préalable métaphysique. L'Être et l'événement (1988) expose une doctrine de la vérité qui soit compatible avec la thèse ontologique de l'irréductible multiplicité de l'être en tant qu'être (« multiple pur », non totalisable). Logiques des mondes (2006) en prolonge le projet, à travers une logique de l'apparaître dont l'enjeu principal est de produire une théorie de la consistance des mondes compatible avec l'inconsistance foncière du multiple. Car la vérité doit non seulement apparaître, mais aussi prendre corps. L'originalité et la difficulté de ce diptyque tiennent à ce que la réflexion philosophique s'y nourrit d'un commentaire minutieux des mathématiques contemporaines (théorie des ensembles, théorie des catégories), sans relever pour autant de l'épistémologie des mathématiques. Réfléchies par la philosophie, les mathématiques produisent ici un formalisme des situations quelconques : elles s'identifient en ce sens avec l'ontologie.

La méta [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : agrégé de philosophie, professeur dans le secondaire et à l'École nationale des beaux-arts de Lyon, membre du Centre international d'étude de la philosophie française contemporaine, École nationale supérieure, Paris

Classification


Autres références

«  BADIOU ALAIN (1937- )  » est également traité dans :

ÉVÉNEMENT, philosophie

  • Écrit par 
  • Jean GREISCH
  •  • 1 927 mots

Dans le chapitre « L'événement contre la métaphysique »  : […] Dans cette redécouverte de la notion d'événement, la phénoménologie contemporaine n'est pas en reste. Ce qui retient l'attention des phénoménologues, ce ne sont pas les événements anonymes de la nature ou de l'histoire, attestant que quelque chose s'est passé. Certains événements rendent possible une scansion du temps chronologique. Tout n'est pas également mémorable. C'est en référence à des évé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evenement-philosophie/#i_42571

Voir aussi

Pour citer l’article

Elie DURING, « BADIOU ALAIN (1937- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-badiou/