MÉDITERRANÉENNE AIRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le climat méditerranéen

Le climat régnant sur le pourtour de la Méditerranée, déterminé essentiellement par la latitude et la présence d'un volant thermique, est fortement influencé par le relief montagneux : là où celui-ci disparaît comme en Libye et dans le Sinaï, le climat subdésertique se fait sentir jusqu'à la mer.

Le climat méditerranéen établit une transition entre les climats tempérés, à hiver assez froid et été assez humide, et les climats désertiques ou tropicaux, à été humide et hiver sec : en Syrie, on passe du climat désertique au climat méditerranéen ; entre Narbonne et Toulouse ou entre Saragosse et Pampelune, on passe progressivement du méditerranéen au tempéré. La proximité des deux climats extrêmes entraîne une graduation du climat méditerranéen, subdivisé en subméditerranéen, mésoméditerranéen, thermoméditerranéen et xéroméditerranéen.

Caractères bioclimatiques

En biogéographie, les données climatiques retenues seront celles qui influent sur les organismes animaux ou végétaux et sur leurs activités, c'est-à-dire essentiellement la température et les précipitations. Ainsi, si le mistral intéresse les êtres vivants par ses conséquences, sa cause est du ressort de la climatologie et non de la bioclimatologie (cf. milieu tempéré).

Les différents bioclimats méditerranéens peuvent alors être définis par les caractères relatifs à la chaleur et à l'humidité : hiver assez clément (la moyenne mensuelle n'est jamais inférieure à 0 0C), été chaud et sec, précipitations au printemps et à l'automne, ce dont rend compte l'examen des diagrammes ombrothermiques. Les moyennes des précipitations (P en millimètres) et des températures (t en degrés Celsius) de chaque mois sont représentées avec, pour les températures, une échelle double de celle des précipitations ; à l'intersection des deux courbes, P = 2t ; quand P < 2t, il y a sécheresse. Cette définition est évidemment arbitraire, mais les cartes obtenues en distinguant le nombre de mois s [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages

Médias de l’article

Olivier (rameaux et fruits)

Olivier (rameaux et fruits)
Crédits : Bri Weldon/ Flickr ; CC-BY 2.0

photographie

Vignes et lavande

Vignes et lavande
Crédits : Hoberman Collection/ UIG/ Getty Images

photographie

Oliviers en Provence

Oliviers en Provence
Crédits : Joe Cornish/ Getty Images

photographie

Jujubier (fruits)

Jujubier (fruits)
Crédits : C. Bevilacqua/ De Agostini/ Getty Images

photographie

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

  • : membre de l'Institut
  • : professeur honoraire à la faculté des sciences de Toulouse, correspondant de l'Institut, membre de l'Académie d'agriculture
  • : professeur à la faculté de médecine de Montpellier, directeur du Jardin des Plantes

Classification

Autres références

«  MÉDITERRANÉENNE AIRE  » est également traité dans :

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER
  •  • 21 433 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Les franges méditerranéennes »  : […] Dans les franges méditerranéennes qui ourlent les extrémités nord et sud du continent, la forêt constitue le climax des parties les plus arrosées. Au Maghreb, des variantes humides (forêts de chênes-lièges et de chênes kermès) se localisent dans les massifs montagneux de Kabylie, de Kroumirie ou des Mogods. Les variantes sèches se différencient en fonction de la nature calcaire ou siliceuse des […] Lire la suite

ALBANIE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie AUTISSIER, 
  • Odile DANIEL, 
  • Christian GUT
  •  • 22 079 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le cadre géographique »  : […] Le territoire albanais (28 748 km 2 ) s'inscrit dans un cadre physique essentiellement montagneux de structure dinarique, qui forme une barrière le long de la frontière orientale, alors que la partie occidentale offre, par contraste, un littoral ouvert de plaine. Les Alpes du Nord, situées à l'est du lac de Shkodër (370 km 2 ) et au nord du Drin, formées de plusieurs massifs calcaires orientés su […] Lire la suite

ALGÉRIE

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON, 
  • Jean LECA, 
  • Sid-Ahmed SOUIAH, 
  • Benjamin STORA
  • , Universalis
  •  • 42 026 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Géographie »  : […] L' Algérie est un vaste pays de 2 381 741 kilomètres carrés (plus de quatre fois la France métropolitaine), le plus grand d'Afrique. Elle se trouve en position médiane dans le Maghreb, frontalière dans sa partie occidentale avec le Maroc, la Mauritanie et le territoire du Sahara occidental ; alors que dans sa partie orientale, elle est voisine de la Tunisie et de la Libye dans sa frange saharienne […] Lire la suite

APENNIN

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Jean DEMANGEOT
  •  • 2 774 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Climat et végétation »  : […] L'unité climatique de l'Apennin est remarquable. Le climat est méditerranéen à étés lumineux, mais les masses montagneuses, par l'accroissement de l'amplitude thermique annuelle et des totaux de précipitations, le marquent d'une surprenante rudesse. Potenza, à la latitude de Naples, mais à 826 m d'altitude, reçoit 1 m de précipitations réparties sur 90 jours seulement et subit 40 jours de gel par […] Lire la suite

ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Jean DELVERT, 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 34 833 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Climat, végétation, hydrologie »  : […] Le climat de l'Asie sud-occidentale est essentiellement dominé par les rythmes du climat méditerranéen, subtropical à pluies d'hiver, avec ses dégradations arides. […] Lire la suite

BALKAN CHAÎNE DU

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN
  •  • 1 073 mots

Le Balkan est la chaîne montagneuse, longue de 500 kilomètres, qui constitue le sol de la Bulgarie, sauf la partie nord de ce pays en bordure du Danube. À la vérité, la Bulgarie est traversée d'ouest en est par deux chaînes principales, dont la plus septentrionale est le Balkan (2 376 m au mont Botev), séparées du massif méridional du Rhodope (2 925 m au Rila, 2 915 m au Pirin) par une zone plus b […] Lire la suite

BALKANS ou PÉNINSULE BALKANIQUE

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Michel ROUX
  •  • 7 507 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Climats »  : […] Deux grands domaines climatiques se partagent la péninsule : le littoral et les îles sont méditerranéens (hivers doux, étés secs), des tendances continentales s'affirment vers l'intérieur (hivers froids, pas de saison sèche). Mais de multiples nuances sont introduites par la latitude, les Balkans s'étendant sur dix degrés du nord au sud ; la position par rapport aux vents dominants ; la distance […] Lire la suite

CATALOGNE

  • Écrit par 
  • Mathilde BENSOUSSAN, 
  • Christian CAMPS, 
  • John COROMINAS, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Robert FERRAS, 
  • Jean MOLAS, 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 22 411 mots
  •  • 7 médias

Région historique de l'Espagne , ancienne province romaine appelée ensuite Gothalonia par les Wisigoths qui en firent la conquête, la Communauté autonome de Catalogne (Catalunya en catalan, Cataluña en castillan) comprend les quatre provinces de Gérone (Gerona), Tarragone (Tarragona), Lérida (Lleida) et de la capitale Barcelone. Située au nord-est de la péninsule Ibérique, elle s'étend sur quelq […] Lire la suite

CHYPRE

  • Écrit par 
  • Marc AYMES, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Gilles GRIVAUD, 
  • Pierre-Yves PÉCHOUX
  •  • 10 301 mots
  •  • 10 médias

En Méditerranée orientale, l'île de Chypre a souvent reçu, dès l'aube du Néolithique, habitants, techniques et croyances en provenance des côtes toutes proches du Levant. Mais la langue grecque adoptée et conservée depuis plus de trois millénaires l'a ancrée dans l'espace culturel hellénique où elle demeure, malgré quatre siècles de présence latine puis vénitienne, après l'échec des croisades en […] Lire la suite

CORFOU

  • Écrit par 
  • Pierre-Yves PÉCHOUX
  •  • 390 mots
  •  • 1 média

Face à l'Épire avec laquelle elle a peu de liens mais d'où lui viennent quelques troupeaux transhumants, Corfou, la plus septentrionale et la plus peuplée des îles Ioniennes, est marquée par la douceur, la mer régularisant le régime des températures ; des précipitations parmi les plus abondantes de Grèce (1 182 mm par an) atténuent la sécheresse méditerranéenne. D'innombrables parcelles plantées s […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean AUBOUIN, Henri GAUSSEN, Hervé HARANT, « MÉDITERRANÉENNE AIRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/aire-mediterraneenne/