AIMANTS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Louis Néel

Louis Néel
Crédits : Hulton Getty

photographie

Lignes de champ magnétique

Lignes de champ magnétique
Crédits : J.R. Eyerman/ Time&Life Pictures/ Getty

photographie

Matériau ferromagnétique

Matériau ferromagnétique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Hystérésis

Hystérésis
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Tous les médias


Applications des aimants permanents

Introduction

Un aimant permanent fournit à l'espace qui l'environne un certain flux magnétique ou, ce qui revient au même, il crée autour de lui un champ magnétique dont l'action peut s'exercer :

– sur d'autres aimants ou corps ferro-magnétiques (forces d'attraction mécanique, forces d'orientation) ;

– sur des courants électriques (transformation d'énergie électrique en énergie mécanique et réciproquement) ;

– en tant que champ statique (déviation de particules, focalisation électronique, relais polarisés).

Ces diverses fonctions ont été remplies pendant longtemps par les champs magnétiques créés par les courants : solénoïdes, électro-aimants. Mais les progrès remarquables accomplis dans le domaine des matériaux pour aimants permettent d'envisager le remplacement progressif de l'électro-aimant par l'aimant permanent donnant la même efficacité avec un encombrement trois à quatre fois plus faible, un poids réduit dans la même proportion et une grande simplicité de réalisation et d'emploi. Cette concurrence s'accentuera encore dans l'avenir grâce aux avantages que procure l'aimant :

– l'aimant fonctionne sans courant permanent, il ne se produit donc aucun échauffement de bobinage, pas de panne subite dangereuse, pas de problèmes d'isolement, pas de transport de courant sur des engins mobiles ou sur des bobinages tournants ;

– la production d'un champ magnétique stable avec du courant impose des dispositifs de régulation coûteux et encombrants, alors que l'aimant peut être utilisé seul, et sa stabilité dans le temps et en température est souvent meilleure que celle de la plupart des composants de l'industrie ;

– l'aimant peut être utilisé là où le courant est rare : missiles, lieux géographiques désertiques ;

– les dispositifs d'aimantation et de désaimantation des aimants par impulsions brèves de courant électrique permettent de faire varier à volonté la valeur du flux magnétique.

Les applications des champs magnétiques en électrotec[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages




Écrit par :

  • : ingénieur, chef de département à la Société d'études et de recherches magnétiques

Classification


Autres références

«  AIMANTS  » est également traité dans :

BISMUTH

  • Écrit par 
  • Anne-Marie TRISTANT
  •  • 2 946 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les alliages »  : […] Alliages pour aimants permanents : certains ont d'intéressantes performances, tel l'alliage de manganèse et de bismuth Mn-Bi, qui résiste dix fois mieux à la démagnétisation que ses concurrents, ce qui permet son emploi dans des appareils de mesure très précis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bismuth/#i_2709

COBALT

  • Écrit par 
  • Jean AMIEL
  •  • 2 983 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Alliages »  : […] De nombreux alliages de cobalt sont utilisés depuis 1916 dans des aimants permanents (Alnico et Cunico). Ils sont caractérisés par une induction rémanente et un champ coercitif élevés. D'autres alliages ont une perméabilité magnétique élevée : ils atteignent de grandes intensités d'aimantation pour des champs magnétiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cobalt/#i_2709

ÉLECTRICITÉ - Lois et applications

  • Écrit par 
  • Jean-Marie DONNINI, 
  • Lucien QUARANTA
  •  • 4 782 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les lois fondamentales »  : […] Certains matériaux ferromagnétiques conservent leur aimantation lorsqu'on supprime le champ excitateur (effet d'hystérésis). Ils constituent les aimants permanents : ils produisent un champ magnétique et exercent entre eux des forces d'attraction ou de répulsion analogues aux effets que produiraient leurs courants équivalents […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electricite-lois-et-applications/#i_2709

FULDE-FERRELL-LARKIN-OVCHINNIKOV PHASE

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 656 mots

On peut imaginer qu’un aimant supraconducteur construit à partir d’un matériau possédant une phase FFLO pourrait battre tous les records d’intensité de champ, et par conséquent être très utile dans le domaine de l’imagerie médicale. Certes, les composés organo-métalliques tels que celui testé à Grenoble ne sont pas des matériaux adéquats à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phase-fulde-ferrell-larkin-ovchinnikov/#i_2709

GRENATS

  • Écrit par 
  • Gérard GUITARD, 
  • Ramanathan KRISHNAN
  •  • 4 303 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Historique »  : […] compositions chimiques variées, en vue d'affiner la structure cristallographique et de mieux comprendre les interactions magnétiques présentes. Au début, on a étudié des matériaux polycristallins, et vers 1959 les premiers monocristaux de YIG (Y3Fe5O12) ont été obtenus. Depuis lors, une meilleure connaissance de la structure microscopique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grenats/#i_2709

INTERACTIONS (physique) - Électromagnétisme

  • Écrit par 
  • Bernard DIU
  •  • 4 623 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Magnétisme »  : […] Le magnétisme est connu depuis la haute Antiquité, à travers des aimants permanents naturels de taille macroscopique extraits de gisements. Charles de Coulomb (1736-1806), à l'aide de sa « balance de torsion », conclut à une parenté saisissante avec l'électrostatique : deux espèces de « charges magnétiques », opposées, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interactions-physique-electromagnetisme/#i_2709

LANTHANE ET LANTHANIDES

  • Écrit par 
  • Concepcion CASCALES, 
  • Patrick MAESTRO, 
  • Pierre-Charles PORCHER, 
  • Regino SAEZ PUCHE
  •  • 11 273 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Applications liées aux propriétés magnétiques »  : […] Si les matériaux à base de ferrite ou d'alliages Al-Ni-Co sont les plus connus, on a produit depuis les années 1960 des aimants permanents à base de terres rares, dont les propriétés magnétiques sont exceptionnelles, avec une température de Curie pouvant atteindre 700 0C. L'optimisation des formulations chimiques, résultat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lanthane-et-lanthanides/#i_2709

L.H.C. (Large Hadron Collider)

  • Écrit par 
  • Lydia ROOS
  •  • 2 384 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Construction du LHC et premières données »  : […] quatre générations de prototypes, puis quatre ans de production industrielle. Il s’agit d’aimants supraconducteurs de quatorze mètres de longueur, pesant trente-cinq tonnes et qui doivent être alignés le long du tunnel avec une précision d’une centaine de micromètres. La supraconductivité – propriété de certains matériaux à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/large-hadron-collider/#i_2709

MAGNÉTISME

  • Écrit par 
  • Damien GIGNOUX, 
  • Étienne de LACHEISSERIE, 
  • Louis NÉEL
  •  • 15 770 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Matériaux durs pour aimants permanents »  : […] L'élaboration d'aimants de haute qualité fait appel à des matériaux ferromagnétiques très spécifiques, qui se caractérisent par une aimantation rémanente aussi grande que possible, une température d'ordre magnétique TC très supérieure à la température maximale d'utilisation et un très fort champ coercitif (pour éviter la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetisme/#i_2709

MAGNÉTISME (notions de base)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 3 755 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Aimants et électroaimants »  : […] On appelle aimant tout matériau capable d’attirer le fer en produisant un champ magnétique qui s’étend à l’extérieur de ses limites. On observe que tout aimant possède deux pôles qu’on appelle pôle Nord et pôle Sud, en référence aux pôles géographiques terrestres vers lesquels ils sont attirés. On ne connaît pas d’objet qui soit un monopôle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetisme-notions-de-base/#i_2709

MAGNÉTITE

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 1 152 mots
  •  • 1 média

la même manière, quelle que soit la direction d'incidence –, l'absence de clivage et le ferromagnétisme. Le ferromagnétisme de la magnétite est dû aux atomes de fer qu'elle contient. Ces derniers possédant chacun un moment magnétique électronique (appelé spin), ces moments magnétiques interagissent et tendent à s'aligner dans la même direction et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetite/#i_2709

MÉTAUX RARES

  • Écrit par 
  • Christian HOCQUARD
  •  • 6 419 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les contraintes du recyclage »  : […] conditionne la disponibilité des vieux scraps. Ainsi, le néodyme des aimants permanents n'est immobilisé que durant trois à cinq ans dans les disques durs des ordinateurs, mais la miniaturisation et la dispersion sont telles qu'il n'est pas récupéré. Il ne sera récupérable qu'après dix ans pour les aimants permanents des moteurs électriques des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metaux-rares/#i_2709

ŒRSTED ou ØRSTED HANS CHRISTIAN (1777-1851)

  • Écrit par 
  • Agnès LECOURTOIS
  •  • 325 mots

Physicien et chimiste danois, né à Rudkøbing et mort à Copenhague, auquel on doit la découverte de l'électromagnétisme. Après avoir achevé ses études de pharmacien à l'université de Copenhague (1797), Hans Christian Œrsted publie des essais d'esthétique et de médecine qui lui valent des distinctions honorifiques ; en 1799, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oersted-orsted/#i_2709

PÈLERIN DE MARICOURT PIERRE (XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Patricia RADELET DE GRAVE
  •  • 1 467 mots
  •  • 1 média

est un savant connu pour avoir rédigé une lettre dans laquelle il décrit les principales propriétés de l'aimant. Il y donne, à partir du peu de connaissance de son époque et de ses propres expériences et observations, les premières explications scientifiques de l’attraction et de la répulsion qu’exercent les aimants entre eux et sur le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pelerin-de-maricourt-pierre-xiiie-s/#i_2709

SUPRACONDUCTIVITÉ

  • Écrit par 
  • Étienne GUYON, 
  • Jérôme LESUEUR, 
  • Pierre NÉDELLEC
  •  • 4 778 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Bobinages supraconducteurs »  : […] Les aimants supraconducteurs sont utilisés dans des domaines nécessitant de forts champs magnétiques dans des volumes parfois importants (stockage d'énergie, fusion thermonucléaire contrôlée, chambre à bulles). L'aimant qui entoure la chambre à bulles du Cern, à Genève, a un volume utile de 80 m3 et un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/supraconductivite/#i_2709

VERRES DE SPIN

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 120 mots

Les verres de spin sont des matériaux magnétiques désordonnés. On les obtient en incorporant au hasard dans une matrice non magnétique (cuivre, argent, or, etc.) des atomes porteurs de moment magnétique (fer, manganèse, cobalt, etc.) se comportant comme de minuscules aimants élémentaires. De ce type d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/verres-de-spin/#i_2709

Pour citer l’article

Roger FONTAINE, « AIMANTS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/aimants/