AGUIRRE, LA COLÈRE DE DIEU, film de Werner Herzog

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'homme qui voulait être dieu

Au début de 1561, un groupe constitué de conquistadores, d'Indiens esclaves, de deux jeunes femmes et d'un moine, conduit par Pizarre, atteint le fleuve Amazone, non loin de sa source, en cherchant la mythique terre d'El Dorado, où se trouve, dit-on, tout l'or du monde. Une partie de l'expédition prend le fleuve, sur quatre radeaux. Mais un matin, les hommes de l'un d'eux sont retrouvés exterminés par un ennemi invisible. Les difficultés s'accumulent. Aguirre, le commandant en second, se mutine contre ceux qui veulent renoncer à l'expédition. Il en fait arrêter puis il fait tuer le chef et élit un « empereur » fantoche des territoires conquis – en fait une forêt impénétrable à la lisière de laquelle bringuebale un trône porté à dos d'homme. Beaucoup périssent des flèches des Indiens, de maladie, ou assassinés. Aguirre reste le seul chef à bord, et devenu fou d'orgueil, rêve de s'accoupler à sa fille Florès pour fonder une « race pure ». Il erre au milieu des morts et des mourants, sur un radeau qui dérive...

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : écrivain, compositeur, réalisateur, maître de conférences émérite à l'université de Paris-III

Classification

Pour citer l’article

Michel CHION, « AGUIRRE, LA COLÈRE DE DIEU, film de Werner Herzog », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/aguirre-la-colere-de-dieu/