AGROMÉTÉOROLOGIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Végétaux : température sur le développement

Végétaux : température sur le développement
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Céréales : besoins thermiques des maïs

Céréales : besoins thermiques des maïs
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Végétaux : réactions au stress hydrique

Végétaux : réactions au stress hydrique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Céréales : rendement du maïs avec restriction d'eau

Céréales : rendement du maïs avec restriction d'eau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Tous les médias


Applications de l'agrométéorologie

Utilisations de la prévision météorologique

Les agriculteurs sont très friands de prévisions météorologiques à courte (de 24 à 48 heures) et moyenne (de 3 à 7 jours) échéances pour la réalisation de leurs travaux agricoles (labour, semis, fauche, apports d'engrais ou applications de pesticides, récolte, etc.). À certaines époques de l'année, et plus particulièrement au printemps, les conditions atmosphériques peuvent, en effet, représenter une contrainte pour le fonctionnement de l'exploitation agricole. La connaissance des calendriers de travaux culturaux pour les principales cultures du département permet d'affiner la prévision, en mettant l'accent sur telle ou telle variable météorologique pouvant constituer un facteur limitant (pluies, température, etc.). Pour chaque département français, un bulletin de prévision météorologique générale, allant jusqu'à sept jours d'échéance, est consultable sur répondeur automatique (dont parfois une option agrométéo, avec fourniture de l'E.T.P. journalière prévue).

De plus, des prévisions météorologiques spécialisées sont mises en place à certaines époques de l'année : prévision du risque de gel des bourgeons au printemps dans les zones de vignoble (par exemple, en avril et mai en Champagne), prévision des risques phytosanitaires (par exemple, l'avertissement « feu bactérien » dans certains départements de l'ouest de la France, en Maine-et-Loire, en Dordogne et dans le sud des Landes). De telles prévisions météorologiques spécialisées, réalisées par la recherche de seuils d'action ou la mise au point d'un modèle de simulation des processus mis en jeu, ne peuvent l'être qu'à l'issue d'une étude agrométéorologique rétrospective, permettant d'identifier quantitativement les effets de telle ou telle variable climatique pertinente.

Le suivi des conditions hydriques

L'eau peut constituer un facteur limitant de la production agricole, par excès ou par défaut. Les excès d'eau au printemps peuvent retarder, voire compromett [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages




Écrit par :

  • : ingénieur diplômé de l'École polytechnique, ingénieur civil de la météorologie, responsable du département coordination régionale à Météo France
  • : ingénieur des Ponts et Chaussées, responsable de la division d'agro-météorologie, Météo France

Classification


Autres références

«  AGROMÉTÉOROLOGIE  » est également traité dans :

FERTILITÉ DES SOLS

  • Écrit par 
  • Louis GACHON
  •  • 2 813 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Facteurs fonciers »  : […] Les facteurs fonciers sont de deux ordres. Les uns relèvent du climat . Il s'agit d'abord de la radiation globale qui procure aux plantes l'énergie lumineuse dont elles ont besoin et qui varie avec la latitude, l'altitude, l'exposition ; ensuite, d'autres facteurs atmosphériques, tels que le taux de gaz carbonique, le degré hygrométrique, les vents, la température, qui comman […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fertilite-des-sols/#i_88346

Voir aussi

Pour citer l’article

Emmanuel CHOISNEL, Emmanuel CLOPPET, « AGROMÉTÉOROLOGIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/agrometeorologie/