AGRICULTURE DURABLE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Principales composantes de l’agriculture durable

Le dénominateur commun des différentes agricultures durables est constitué par leur opposition à l’agriculture conventionnelle, souvent qualifiée de productiviste. Cette opposition se manifeste sur plusieurs points.

Agriculture durable et gestion de l’environnement

Les tenants de l’agriculture durable rejettent les modèles et itinéraires techniques excessivement simplifiés, tels que les monocultures céréalières ou encore les élevages laitiers fondés exclusivement sur des vaches de race Holstein nourries à partir de maïs ensilé. Ils dénoncent en outre le fait que les agricultures productivistes aient avant tout été préoccupées par des performances productives et techniques et que leurs modèles et itinéraires simplifiés aient pu être diffusés tels quels, même dans des régions aux aptitudes agronomiques pourtant bien différentes. Pour eux, les systèmes agronomiques (agrosystèmes) retenus doivent tenir compte davantage des spécificités des sols et des conditions climatiques aux échelons régional et local et limiter le plus possible le recours aux produits de synthèse (engrais, produits phytosanitaires) d’origine industrielle.

Cette nouvelle approche de l’agriculture se traduit dans l’emploi d’expressions telles que celles d’« agriculture de conservation », d’« agriculture à haute valeur environnementale », d’« agriculture raisonnée », d’« agriculture écologiquement intensive », d’« agriculture intégrée », d’« agriculture biologique », voire « biodynamique », ou d’« agroforesterie » (introduction et association de l’arbre dans les agrosystèmes).

L’agriculture durable se traduit aujourd’hui en France par la promotion de l’agro-écologie qui vise une performance à la fois économique et environnementale. Au niveau des exploitations, elle se manifeste par la recherche et l’élaboration d’agrosystèmes bien plus économes en intrants d’origine industrielle et par le souci de concilier (ou de réconcilier) écologie et production agricole économiquement rentable. Dans les pays en développement, elle correspond au passage de la révolution verte impulsée dans les années 1960 – celle-ci ayant permis un accroissement considérable des rendements par hectare dans de nombreux pays, en particulier d’Asie – à une révolution dite « doublement verte » qui associe des niveaux de rendements élevés et une gestion nettement améliorée de l’environnement.

Agriculture durable et tissu social rural

Dans le domaine social, le principal objectif d’une agriculture durable consiste à maintenir des campagnes vivantes. Cela implique une diversification des activités et un ralentissement du mouvement de concentration des structures d’exploitation afin de permettre le maintien, dans les espaces ruraux, d’un tissu social suffisamment dense d’exploitations de dimension familiale qui soient à la fois économiquement viables et socialement vivables. Un tel objectif nécessite lui-même un encadrement par des politiques agricoles adaptées, aussi bien dans les pays anciennement industrialisés que dans les pays en développement. C’est toute la question de la défense et du maintien d’exploitations agricoles de dimension familiale à un moment où de très grandes entreprises financières investissent massivement dans la production agricole à l’échelle planétaire, créant des agro-holdings et des exploitations géantes aux antipodes des exploitations familiales (phénomène de land grabbing)

Agriculture durable et économie

Dans le domaine économique, la durabilité de l’agriculture repose d’abord sur la capacité des exploitations agricoles de passer d’une génération à une autre. Pour cela, ces exploitations doivent être rentables sur le plan économique et, donnée fondamentale, aptes à dégager des revenus suffisants pour autoriser la poursuite des indispensables investissements dans la modernisation de la production. Pour y parvenir, les stratégies sont variées et peuvent être éventuellement combinées. Elles peuvent reposer sur une spécialisation partielle ou totale dans des productions de qualité, ainsi que sur le développement de différentes formes de multifonctionnalités : fourniture aux collectivités territoriales de services d’entretien des espaces ruraux ou des paysages, accueil et/ou restauration à la ferme, première transformation de produits agricoles, commercialisation réalisée à travers des circuits de distribution courts ou des circuits organisés de façon collective…

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages

Médias de l’article

Enjeux en agriculture durable

Enjeux en agriculture durable
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Pratiques privilégiées en agriculture durable

Pratiques privilégiées en agriculture durable
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Agriculture de conservation : semis direct

Agriculture de conservation : semis direct
Crédits : D. Ferguson/ Agstockusa/ Age Fotostock

photographie

Agriculture de conservation et agriculture biologique

Agriculture de conservation et agriculture biologique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 10 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense, membre de l'Académie d'agriculture de France

Classification

Autres références

«  AGRICULTURE DURABLE  » est également traité dans :

AGRICULTURE - Histoire des agricultures depuis le XXe siècle

  • Écrit par 
  • Marcel MAZOYER, 
  • Laurence ROUDART
  •  • 9 956 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Perspectives »  : […] Les acquisitions et locations de terres à la suite de la crise de 2007-2008 ont été si amples et si rapides qu'elles entraînent un risque élevé de concentration croissante du contrôle de la terre et de ses ressources, et d'exclusion de très nombreuses populations rurales pauvres. Or, pour beaucoup d'entre elles, la terre est la principale ou la seule source possible de moyens d'existence : elles n […] Lire la suite

AGRICULTURE - Agriculture et industrialisation

  • Écrit par 
  • François PAPY
  •  • 7 394 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La diversification des modes de production »  : […] De son côté, pour faire face aux exigences croissantes de la société et renouer des liens avec elle, le monde agricole reconsidère ses modes de production, essayant de concilier production (en quantité et qualité) et préservation des ressources. Mais que de conceptions différentes ! On est loin du modèle unique qui prévalait dans la période antérieure. Des qualificatifs variés, sans signification […] Lire la suite

AGRICULTURE BIOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Céline CRESSON, 
  • Claire LAMINE, 
  • Servane PENVERN
  •  • 7 860 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Enjeux liés au changement d’échelle de l’agriculture biologique »  : […] En France, l’agriculture biologique représentait à la fin de l’année 2019 plus de 47 196 producteurs et, au total, 70 322 opérateurs répartis à tous les niveaux de la filière . La production « bio » a doublé en cinq ans. Le cap des deux millions d’hectares a été franchi, ce qui représente 8,5 p. 100 de la SAU. Mais ce développement ne se fait pas de façon uniforme sur le territoire et dans les div […] Lire la suite

LUTTE BIOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Guy RIBA, 
  • René SFORZA, 
  • Christine SILVY
  •  • 7 197 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Perspectives »  : […] Plus que jamais on sait aujourd'hui qu' il va falloir procéder à une forte évolution des pratiques de l'agriculture intensive afin que celle-ci soit plus respectueuse de l'environnement, plus durable et nécessairement compatible avec la rentabilité économique des exploitations agricoles et des filières de production. Dans ce contexte, la lutte biologique présente de nombreux atouts que l'on peut f […] Lire la suite

SOLS - Microbiologie

  • Écrit par 
  • Yvon DOMMERGUES
  •  • 7 162 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Vers une nouvelle forme d'agriculture »  : […] On a cherché depuis peu à promouvoir, plus particulièrement sous les tropiques, une nouvelle forme d'agriculture capable d'assurer des rendements soutenus dans le temps. Cette forme d'agriculture, que l'on a proposé de désigner sous le terme d' agriculture intégrée ou par d'autres termes tels qu'agriculture durable ou viable à long terme (en anglais sustainable agriculture ), devrait présenter […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

1er-17 mai 2012 France. Élection de François Hollande à la présidence de la République et nomination de Jean-Marc Ayrault au poste de Premier ministre

durable et à l'Énergie, Arnaud Montebourg (P.S.) au Redressement productif, Michel Sapin (P.S.) au Travail, à l'Emploi, à la Formation professionnelle et au Dialogue social, Jean-Yves Le Drian (P.S.) à la Défense, Aurélie Filippetti (P.S.) à la Culture et à la Communication, Geneviève Fioraso (P.S.) à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, Najat […] Lire la suite

10-30 mai 2008 France. Protestation des pêcheurs contre la hausse du gazole

l'Agriculture, Michel Barnier, qui avait annoncé en janvier un plan « pour une pêche durable » de 310 millions, établi à la suite du précédent conflit de l'automne de 2007. Un accord se dégage concernant l'octroi d'une aide de 110 millions d'euros en 2008, l'application du plan sur deux ans au lieu de trois et un prix garanti du litre de gazole fixé […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Paul CHARVET, « AGRICULTURE DURABLE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/agriculture-durable/