AFRIQUE (conflits contemporains)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Colonisation du Congo, début du XXe siècle

Colonisation du Congo, début du XXe siècle
Crédits : Hulton Getty

photographie

Kikuyu en fuite, 2007

Kikuyu en fuite, 2007
Crédits : S. Maina/ AFP/ Getty

photographie

Guerre civile au Liberia

Guerre civile au Liberia
Crédits : PA Photos

photographie

Félix Houphouët-Boigny

Félix Houphouët-Boigny
Crédits : Getty

photographie


Des ethnicités fabriquées et manipulées

La mobilisation de l'ethnicité comme mode d'énonciation du politique s'inscrit donc dans un contexte socio-historique particulier, marqué par la déstructuration et la recomposition en profondeur des sociétés africaines sous l'effet de la mise en place du projet colonial. Mais, malgré la violence de cette imposition, ou grâce à elle, la mise en valeur coloniale, si limitée soit-elle à l'exception des produits utiles à la métropole (arachides, cacao, bois, coton, etc.), génère des opportunités d'enrichissement inconnues des sociétés africaines anciennes, donc de nouveaux enjeux et des clivages inédits. La compétition pour le pouvoir s'en trouve exacerbée et la mobilisation ethnique s'avère être l'instrument privilégié des acteurs engagés dans cette lutte, parce qu'elle fait sens, qu'elle est opérationnelle et facilement manipulable.

La manipulation du sentiment ethnique est possible du fait de l'existence d'un récit identitaire qui fonde l'unité du groupe ethnique, en façonne la mémoire collective en reliant le passé au présent et confère à l'identité revendiquée la légitimité de la longue durée historique. Ce récit raconte le mythe des origines, la geste des héros fondateurs et décline les symboles, rituels et pratiques collectives qui distinguent le groupe des autres. Sa fabrication passe par le recours à la tradition ou, plutôt, sa réinvention. Peu importe que cette tradition réinventée, bricolée, manipulée corresponde ou non à la vérité historique ; l'essentiel est qu'elle en présente toutes les apparences et s'impose comme l'unique régime de vérité.

Seules les élites, traditionnelles ou modernes, ont les compétences nécessaires (maîtrise de la « grammaire » et des techniques de mise en forme) à la fabrication du récit ethnique ; ce sont donc elles, souvent passées par l'école européenne et qui ont occupé des postes subalternes dans l'administration coloniale, qui s'imposeront comme entrepreneurs identitaires autorisés et mettront le fait ethnique [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages


Écrit par :

  • : directeur de recherche au C.N.R.S., à Sciences Po Bordeaux

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

René OTAYEK, « AFRIQUE (conflits contemporains) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique/