AFRIQUE NOIRE (Arts)Histoire et traditions

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Palais et arts de cour

En Afrique, il n'y a pas d'équivalent d'une cour comme celle du Versailles de Louis XIV, du moins jusqu'à l'apparition de monarchies qui se sont substituées lentement aux anciens pouvoirs, surtout à partir du xviiie siècle. Longtemps certains chefs importants ont vécu en itinérants, sous la tente en Éthiopie jusqu'à Gondar, ou bien de palais végétal en palais végétal en Afrique orientale. Aux xviiie et xixe siècles, parfois plus tôt comme à Bénin, ville construite vers 1440, surgissent par volonté royale des palais, formés par l'agglutination de plusieurs bâtiments, à Kumasi (Ghana), à Agbomey (Bénin). L'ostentation ne sied pas à des pouvoirs rarement héréditaires, souvent contrebalancés et surveillés par de puissants contre-pouvoirs, religieux ou familliaux. Cependant, la réalité du palais se lit grâce à des indicateurs culturels précis. À Madagascar, le sommet de la plus haute colline est enfermé dans un rova, quartier clos, où le symbolisme des orientations assigne une place à chaque construction et à chaque être ; une étiquette rigoureuse rend difficile le franchissement des enceintes successives – de cinq à sept – qui sont gardées : fossés creusés profondément, enceintes végétales ou d'argile dont il reste peu de traces. Ces centres étaient peu visibles, et cependant ils devinrent de plus en plus importants socialement jusqu'à la colonisation européenne.

L'art a néanmoins sa place dans ces demeures éphémères : décors sculptés ou peints, surtout sur les façades ouvrant sur des cours, chez les Ashanti (Ghana), les Igbo (Nigeria), dans les Grasslands du Cameroun ; plus ou moins géométriques, plus ou moins abstraits, ces décors comportent souvent des éléments que l'on retrouve sur les tissus ou sur les masques, parfois même des allusions directes à une « actualité » quotidienne (palais d'Olokoro, Nigeria, où le décor d'une longue façade réunit aux symboles « traditionnels » une bicyclette). Cariatides et poteaux de bois s [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages


Écrit par :

  • : maître de conférences à l'université de Lille-III (égyptologie), directeur de la Mission française de l'île de Saï, Soudan
  • : ethnologue, directeur de recherche honoraire de l'Institut de recherche pour le développement (I.R.D., ex-O.R.S.T.O.M.)
  • : docteur ès lettres, maître de conférences associé à l'université de Paris-I
  • : professeur émérite à l'université de Paris-I

Classification


Autres références

«  AFRIQUE NOIRE  » est également traité dans :

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Civilisations traditionnelles

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 2 906 mots

Les sociétés globales – ainsi appelées parce qu'en chacune d'elles l'individu trouve l'ensemble des réseaux de relations sociales dont il a besoin au cours de sa vie – furent nombreuses dans l'Afrique traditionnelle, celle qui prit fin avec la période coloniale en ses débuts, vers le dernier quart du xixe siècle. Un ethnologue, George P. Murdock, en é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-culture-et-societe-civilisations-traditionnelles/

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Langues

  • Écrit par 
  • Emilio BONVINI, 
  • Maurice HOUIS
  •  • 8 269 mots
  •  • 1 média

Il ne semble pas exagéré de dire qu'il existe un « tiers monde » dans le champ d'étude des langues ethniques et que les langues de l'Afrique noire en font partie. On en a progressivement rendu compte depuis le xviie siècle ; mais, jusqu'à une date assez récente, cette documentation descriptive a souvent manqué de rigueur scientifique. À cela il y a de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-culture-et-societe-langues/

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Littératures

  • Écrit par 
  • Jean DERIVE, 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Michel LABAN
  •  • 16 604 mots
  •  • 1 média

Les littératures traditionnelles africaines revêtent différentes formes, du récit appartenant au patrimoine identitaire d'un groupe ou d'une ethnie à la production d'œuvres entièrement nouvelles, inscrites dans les préoccupations les plus actuelles de cette ethnie ou de ce groupe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-culture-et-societe-litteratures/

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Religions

  • Écrit par 
  • Marc PIAULT
  •  • 9 611 mots
  •  • 1 média

Considérer les religions négro-africaines comme un ensemble susceptible de définitions appropriées renvoyant à des principes et des règles lui donnant une unité serait accorder une spécificité définitive à leurs manifestations et, au-delà de leur diversité, reconnaître un lien commun entre elles qui conférerait à l'Afrique tenue pour une entité homogène une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-culture-et-societe-religions/

AFRIQUE NOIRE (Arts) - Un foisonnement artistique

  • Écrit par 
  • Louis PERROIS
  •  • 6 825 mots
  •  • 7 médias

Les arts africains, principalement la sculpture, sont connus en Europe depuis le xve siècle, mais n'ont acquis leur qualité d'expression artistique authentique qu'après 1906, quand les peintres cubistes les eurent fait « découvrir » comme un véritable art nègre. Mais l'art nègre du cubisme est-il vraiment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-arts-un-foisonnement-artistique/

AFRIQUE NOIRE (Arts) - Aires et styles

  • Écrit par 
  • Claire BOULLIER, 
  • Geneviève CALAME-GRIAULE, 
  • Michèle COQUET, 
  • François NEYT
  • , Universalis
  •  • 15 141 mots
  •  • 1 média

La perception que l'Occident a pu avoir des arts africains a été fortement perturbée par ce que, dans les années 1920, on a appelé l'« art nègre ». Le choc esthétique et l'influence de ces formes sur les avant-gardes a un temps eu pour effet de faire passer au second plan la richesse des styles, ainsi que la complexité des liens entretenus avec l'univers social et religieux. Ce n'est que par l'étu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-arts-aires-et-styles/

Voir aussi

Pour citer l’article

Francis GEUS, Louis PERROIS, Jean POLET, Jean DEVISSE, « AFRIQUE NOIRE (Arts) - Histoire et traditions », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-arts-histoire-et-traditions/