AÉRONAUTIQUE CIVILE (INDUSTRIE)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le défi concurrentiel

La construction aéronautique civile s'insère, dès les années 1950, dans la mondialisation en raison du caractère international du transport aérien et de ses propres spécificités ; ainsi, une analyse macro-économique simple montre que le niveau global des livraisons (de l'ordre de 800 à 1 000 appareils par an) permet l'amortissement des investissements pour deux constructeurs au maximum, avec des parts de marché aussi proches que possible : un seul serait mieux, mais une concurrence est indispensable.

L'histoire des trente années de coopération Airbus, depuis son lancement en mai 1969 jusqu'à la fin des années 1990, s'exprime par l'atteinte de l'objectif : devenir le deuxième intervenant sur le marché, à égalité avec Boeing.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Médias de l’article

Évolution du trafic aérien mondial

Évolution du trafic aérien mondial
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Croissance annuelle du trafic aérien mondial de passagers

Croissance annuelle du trafic aérien mondial de passagers
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Consommation des avions de ligne

Consommation des avions de ligne
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Livraisons d'avions de ligne

Livraisons d'avions de ligne
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

  • : membre et ancien président de l'Académie de l'air et de l'espace

Classification

Pour citer l’article

Georges VILLE, « AÉRONAUTIQUE CIVILE (INDUSTRIE) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/aeronautique-civile-industrie/