ADONE, Giovanni Battista MarinoFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une épopée baroque

Ambiguë, ambivalente, la poésie de l'Adone compte l'insaisissable Protée parmi ses ascendants. Ainsi se présente, par exemple, le protagoniste qui, « telle une vierge simple et pure », « s'égare » lorsque Vénus lui apparaît dans son éblouissante nudité : « Elle, parmi le vert du clos ombreux/ toute timide restant à l'écart,/ cache et fait voir ses farouches appas/ à la fois retirée et se livrant./ Elle pâlit et montre ses pâleurs :/ chaque geste fortuit est calculé. » Il n'est pas douteux que cette écriture contournée ne prive le lecteur de ses repères les plus élémentaires, dès lors qu'elle joue sur la syntaxe, l'enchaînement des vers et des strophes, les comparaisons insolites, les glissements de sens. D'étonnement en stupéfaction, escomptés par le poète, il court le risque, comme Adonis, de s'égarer à son tour. Jusqu'à une date récente, le jugement critique fut des plus sévères à l'égard de ce poème bizarre que Chapelain (1595-1674), écrivain et académicien français, avait pourtant rangé, malgré sa « nouveauté », sous la bannière de « l'épopée », dont il observe « les règles générales ».

Il convient alors de mesurer à l'aune des règles du récit le contenu narratif de l'Adone, issu pour l'essentiel des Métamorphoses d'Ovide, auxquelles, du reste, Marino accordait le statut de « poésie épique ». La structure narrative de l'Adone peut-être ainsi schématisée : rencontre des deux protagonistes, Vénus et Adonis (C. III, st. 15-153) ; épousailles célébrées par Mercure (C. VIII, st. 22) ; intervention de forces maléfiques (C. XII, st. 7-14) ; séparation du couple (C. XII, st. 95-C. 14, st. 47) ; nouvelle rencontre des protagonistes (C. XV, st. 7-109) ; élection d'Adonis, qui devient roi de Chypre (C. XV, st. 203-C. XVI, st. 263) ; nouvelle intervention de forces maléfiques (C. XVIII, st. 7-44) ; mort d'Adonis (C. XVIII, st. 7-44). Ce schéma met en évidence le jeu de symétries et d'oppositions qui structure le poème, le redoublement et le dédoublement des moments narratifs. L'histoire connaît successivement deux fin [...]

Vénus et Adonis, Véronèse

Photographie : Vénus et Adonis, Véronèse

Véronèse (1528-1588), Vénus et Adonis, huile sur toile, 1580. Musée du Prado, Madrid. 

Crédits : Index/ Bridgeman Images

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  ADONE, Giovanni Battista Marino  » est également traité dans :

MARINO GIOVANNI BATTISTA dit LE CAVALIER MARIN (1569-1625)

  • Écrit par 
  • Angélique LEVI
  •  • 2 733 mots

Dans le chapitre « Misère et splendeur d'un courtisan »  : […] Né à Naples en 1569, Giovanni Battista Marino, surnommé le Cavalier Marin, illustre d'une manière exemplaire la condition de l'homme de lettres au début du xvii e siècle. Très jeune, il manifeste une invincible répugnance pour le droit auquel son père le destinait et un penchant non moins invincible pour les femmes, les dettes et la poésie. D'emblée il plaît : sa poésie sur le baiser et ses dive […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Mireille BLANC-SANCHEZ, « ADONE, Giovanni Battista Marino - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/adone/