ADOLPHE, Benjamin ConstantFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un roman d'introspection

Dans ce roman, l'analyse de son caractère par le narrateur aboutit à une introspection lui découvrant « l'affreuse réalité » de son âme. Telle est peut-être l'ultime vérité d'Adolphe : le fond de l'âme, loin de pouvoir se résoudre à quoi que ce soit, ne peut que constater le délitement qu'il cause. Le génie de Constant démontre l'incapacité de l'esprit à trouver le bonheur et à en donner, thème cher à ce grand romantique, à ce grand libéral qui regretta toujours de n'être pas davantage déterminé dans ses choix. Adolphe connut un succès immédiat et considérable, la brièveté de ce roman lentement composé le rendant d'ailleurs encore plus frappant.

Mais, outre son étonnante structure construite autour de lettres-confessions devenues instruments de simulation, d'argumentation, de renoncements, de promesses et de perte, c'est la personnalité d'Adolphe qui fascine : son caractère tortueux, versatile, se double d'une étonnante clairvoyance sur lui-même. Dans ses Chroniques (1952), Mauriac écrit : « Adolphe : ...analyse sans phrases d'une liaison et de ces jeux de la cruauté et de la pitié que, par antiphrase, nous appelons amour. Souffrance qui ne touche pas, car elle est celle du nerveux qui trépigne de ne pas avoir le jouet dont il sait lui-même qu'il ne ferait plus cas, à peine l'eût-il obtenu. » La pertinence de ce jugement permet d'éclairer la puissance de cette grande œuvre où l'autobiographie se fait instance romanesque.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : professeur d'histoire de la philosophie, critique littéraire à Études, poète et traducteur

Classification

Autres références

«  ADOLPHE, Benjamin Constant  » est également traité dans :

CONSTANT BENJAMIN (1767-1830)

  • Écrit par 
  • Étienne HOFMANN
  •  • 2 078 mots

Dans le chapitre « Une retraite forcée »  : […] Exclu du Tribunat en 1802 avec une fournée d'« idéologues », Benjamin Constant commence alors sa traversée du désert. Jusqu'en 1814, il partagera l'ostracisme qui frappe M me  de Staël. Période extrêmement féconde, malgré la censure et l'état général des esprits qui ôtent à l'écrivain tout espoir de publication. Il accumule des matériaux abondants dont il tirera profit sous la Restauration. En 180 […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

2 août 2015 Burundi. Assassinat du bras droit du président Pierre Nkurunziza.

Le lieutenant général Adolphe Nshimirimana, ancien chef d’état-major et ancien chef des services de renseignement, éminence grise du régime et chef des Imbonerakure, le mouvement de jeunesse du parti au pouvoir, est assassiné à Bujumbura. Le climat politique reste très tendu dans le pays après la tentative de putsch de mai, la répression qui s’en est suivie et la réélection contestée du président Pierre Nkurunziza en juillet. […] Lire la suite

2-17 février 2010 France. Mouvement d'enseignants à la suite de violences dans un lycée

Le 17, les cours reprennent au lycée Adolphe-Chérioux de Vitry-sur-Seine, bien que les enseignants jugent insuffisante la proposition faite par le rectorat de doter l'établissement de trois surveillants et six agents de médiation supplémentaires.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Claude-Henry du BORD, « ADOLPHE, Benjamin Constant - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/adolphe/