ABDESSEMED ADEL (1971- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'expérience des limites

Adel Abdessemed célèbre, à sa manière, les émeutes des banlieues de 2005 avec trois voitures en terre cuite noircies par le feu (Practice Zero Tolerance, 2006 et 2008). Cette pièce transpose sous forme de sculpture les images de presse des événements, jouant sur des modifications matérielles riches de sens : la fragilité de la terre cuite évoque les contradictions internes d'un corps social dont les émeutes ont fissuré la fausse solidité.

Dans Coup de tête (2011), c'est encore une fois le geste de quelqu'un qui est sorti des limites de la loi qui constitue le matériau énergétique de la pièce d'Abel Abdessemed. En frappant Marco Materazzi, Zinedine Zidane a abandonné pour un instant sa maîtrise légendaire. Il s'est laissé traverser par une impulsion qu'il a déchargée aussitôt, perdant d'un seul coup le match et sa renommée d'homme sage. L'artiste a coulé dans le bronze ce geste inouï pour figer l'élan extatique qui relie les deux corps, prémisse à la chute imprévisible du héros. À travers la célébration monumentale du coup de tête, l'œuvre célèbre un moment d'émergence du contingent dans un monde gouverné par un régime de l'assurance et de la prévision, qui a fait des « guerres préventives » son trait le plus caractéristique.

Cette interprétation pourrait paraître excessive si d'autres travaux ne venaient en confirmer le fondement, il s'agit notamment des pièces qui évoquent à leur tour « l'état d'exception », comme le remarque dans le catalogue Patricia Falguière. Certaines vidéos font apparaître le visage brutal de la mise à mort des animaux (Don't trust me, 2008), mais aussi celles qui montrent plus ou moins explicitement l'effacement de la limite entre l'homme et l'animal. Dans la vidéo Lise (2011) une jeune femme allaite un petit cochon ; dans la sculpture Décor (2011-2012), les quatre Christ, en référence au retable d'Issenheim de Matthias Grünewald, sont faits avec le même fil barbelé qui enferme les prisonniers de Guantanamo dans une situation de non-droit qui les réduit à une condition de vie inhumaine, une vie « nue », comme le disai [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales, Paris

Classification


Autres références

«  ABDESSEMED ADEL (1971- )  » est également traité dans :

SCULPTURE CONTEMPORAINE

  • Écrit par 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 8 066 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La statuaire retrouvée »  : […] À l’opposé de cette échelle colossale, la représentation en ronde-bosse du corps, dans un esprit très figuratif, suscite à nouveau l’intérêt du public et peut créer le scandale par la crudité de son langage. La Nona Ora ou Le Pape terrassé par un météorite (1999) a ainsi pu choquer, tout comme la représentation d’Adolf Hitler à genoux en train de prier ( Him , 2001) – deux œuvres dues au sculpt […] Lire la suite

Pour citer l’article

Giovanni CARERI, « ABDESSEMED ADEL (1971- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/adel-abdessemed/