ADAPTATIONAdaptation psychologique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Transitions, trames, étayages

Entre nous-même et le monde s'interposent le vide, la différence, l'étrange, l'étranger.

Les objets et les espaces transitionnels sont nécessaires à l'élaboration de la structuration de la personnalité, nécessaires à l'expérimentation de la vie. Pour investir tel champ social, il convient de faire un travail psychologique. Il s'agit là de la confection de symboles, d'émotions, de souvenirs qui s'appliquent sur la personnalité en couches successives.

Les objets transitionnels – ours, chiffons – représentent une scène de théâtre, où sont retravaillées les émotions, conceptualisées les sensations. Objets intermédiaires entre soi et les autres, entre la pensée et l'action, entre la sensation et le sentiment. Ils sont un espace affectif réconfortant, chaleureux, l'illusion d'une stabilité, d'une continuité. Ces transitions faites d'objets, d'espaces sont comme la peau de l'imagination. Comme la peau, ils constituent une protection, un filtre face aux excitations, une surface de dialogue. Ils forment un écran sélectif.

Ces objets et situations intermédiaires sont des lieux de rencontre, des lieux de communication, des liens ; des supports de l'adaptation. Les jeux et les jouets fonctionnent aussi comme des aides à l'adaptation psychologique. Moins affectés par l'émotion, ils sont les supports du rêve, de la rêverie, une manipulation du monde à venir, une façon parfois de le tourner en dérision comme dans colin-maillard, ou de le symboliser comme dans les échecs ou la marelle. L'activité ludique renvoie aux multiples facettes du monde intérieur et extérieur.

L'être humain est profondément aveugle. Il a besoin de l'autre comme d'une trame qui lui permettra de projeter sa curiosité, son affectivité sur les gens, les objets, les événements. C'est « comme si » seul le regard de l'autre dirigé sur une situation permet l'accès à la connaissance. L'autre est le support sur lequel se tisse la perception et la conception d [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

  • : psychiatre, ancien interne de l'hôpital psychiatrique du Vinatier à Lyon-Bron, consultant au Centre de médecine spécialisée Gauthier de Montceau-les-Mines

Classification


Autres références

«  ADAPTATION  » est également traité dans :

ADAPTATION - Adaptation biologique

  • Écrit par 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 1 372 mots

En biologie comme en technologie, le concept d'adaptation sert généralement à comprendre la relation qui existe entre les structures et les fonctions qu'elles remplissent. Dire d'un organe ou d'un outil qu'il est bien adapté signifie qu'il est efficace, autrement dit que les caractères de l'objet sont bien appropriés au rôle qu'il peut jouer.Selon une première interprétation, l'adaptation recouvre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adaptation-adaptation-biologique/

ADAPTATION - Adaptation sociale

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON
  •  • 2 248 mots
  •  • 1 média

Le concept d'adaptation sociale va de pair avec celui d'intégration sociale. L'adaptation décrit les mécanismes par lesquels un individu se rend apte à appartenir à un groupe. L'intégration, ceux par lesquels le groupe admet un nouveau membre. L'adaptation insiste sur les changements chez l'individu, qui sont la condition de l'intégration.De nombreuses étud […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adaptation-adaptation-sociale/

Voir aussi

Pour citer l’article

Albert JAKUBOWICZ, « ADAPTATION - Adaptation psychologique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/adaptation-adaptation-psychologique/