ACTORS STUDIO

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

À l’origine, Stanislavski

L’Actors Studio s’inscrit dans une lignée d’ateliers d’acteurs qui se sont inspirés de celui du Théâtre d’art de Moscou fondé en 1898 par Vladimir Nemirovitch-Dantchenko et Constantin Stanislavski, metteur en scène de plusieurs pièces de Tchekhov. En 1923-1924, Stanislavski fait une tournée théâtrale et donne une série de conférences aux États-Unis, notamment à New York. Plusieurs jeunes acteurs et metteurs en scène américains, parmi lesquels Lee Strasberg, Harold Clurman, Stella Adler, Elia Kazan, Sanford Meisner, Robert Lewis, ont ainsi assisté à ces représentations et conférences, et se sont enthousiasmés pour la manière de travailler le jeu de l’acteur de Stanislavski. Certains ont également suivi le cours de théâtre de Richard Boleslawski et Maria Ouspenkaya, des élèves de Stanislavski qui avaient créé leur cours de théâtre à New York. Ces jeunes artistes ont ensuite fondé le premier atelier d’acteurs américains, le Group Theatre, qui allait devenir le lieu de développement de toute une génération de comédiens, mais aussi favoriser la création de grandes pièces du répertoire du théâtre contemporain américain – notamment celles de Tennessee Williams ou de Clifford Odets.

Si le Group Theater dut interrompre son activité au cours de la Seconde Guerre mondiale, la volonté de recréer un atelier d’acteurs était restée très forte. C’est ainsi que naquit l’Actors Studio, où allaient se former nombre d’acteurs américains et où se développèrent également quelques grandes pièces du répertoire – celles d’Arthur Miller notamment.

Lee Strasberg, comédien, metteur en scène et surtout coach d’acteurs, en sera l’une des figures clés, expérimentant de nombreux exercices et mettant au point patiemment sa méthode.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : acteur, metteur en scène et professeur de théâtre, chercheur au CNRS ( esthétique et philosophie de l'art).

Classification

Autres références

«  ACTORS STUDIO  » est également traité dans :

ACTEUR

  • Écrit par 
  • Dominique PAQUET
  •  • 6 798 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'acteur de cinéma : le corps morcelé »  : […] Aux débuts du cinéma, l'acteur ne paraît pas un instant différent de l'acteur de théâtre. Car ce sont les mêmes qui, dans les premiers films de Méliès, interprètent les textes classiques. De même, dans le cinéma expressionniste, la technique de monstration et de dévoilement de l'expression appartient au théâtre comme au septième art. Elle se déploie dans une succession artificielle de moments où l […] Lire la suite

BRANDO MARLON (1924-2004)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 1 659 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un élève de l'Actor's Studio »  : […] Le triomphe de la pièce Un tramway nommé Désir , en 1947, consacre l'avènement du dramaturge Tennessee Williams, confirme le metteur en scène Elia Kazan et fait de Marlon Brando une légende et un porte-drapeau : il y est à jamais Stanley Kowalski, brute épaisse étrangement séduisante en tee-shirt blanc couvert de sueur, qui trouble et terrorise à la fois la fragile et vieillissante Blanche Dubois […] Lire la suite

KAZAN ELIA (1909-2003)

  • Écrit par 
  • Christophe MERCIER
  •  • 2 796 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'héritier de la « méthode » »  : […] 1946 marque un tournant dans sa carrière : cette année-là, il fonde l'«  Actor's Studio », école où sont enseignées les thèses de Stanislavski, et pépinière d'acteurs pour le cinéma des années cinquante (Montgomery Clift, Marlon Brando, James Dean, Karl Malden, Antony Quinn, Paul Newman, Warren Beatty y ont été formés) ; en outre, il réalise pour la Fox son premier long métrage, Le Lys de Brookly […] Lire la suite

LIVING THEATRE

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 975 mots

Judith Malina et Julian Beck fondent la compagnie du Living Theatre en 1950. Onze ans plus tard, le Living joue à Paris au Théâtre des Nations, une pièce de Jack Gelber, The Connection ( L'Intermédiaire ). En 1966, la troupe, qui connaît des difficultés aux États-Unis, revient à Paris avec The Brig ( La Taule ) de Kenneth Brown. Alors commence la période européenne du Living, qui présentera, ent […] Lire la suite

PACINO AL (1940- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 506 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une innocence en action »  : […] Alfredo James Pacino, dit Sonny, est né le 25 avril 1940, à East Harlem, un quartier de New York, de parents très modestes d'origine sicilienne. Dès sa deuxième année, il est confié à ses grands-parents maternels, sa mère ne pouvant subvenir aux besoins de la famille après le divorce du couple. Dans le trois-pièces du Bronx, Sonny se prend d'affection pour son grand-père James, originaire de Corle […] Lire la suite

SEYRIG DELPHINE (1932-1990)

  • Écrit par 
  • Raymond CHIRAT
  •  • 816 mots

Fille du directeur du Service des antiquités au Liban, Delphine Seyrig est née à Beyrouth le 10 avril 1932. Très vite séduite par le théâtre, elle étudie sous les directions successives de Pierre Bertin, Roger Blin et Tania Balachova. Le Centre dramatique de l'Est l'accueille et l'affiche dans La Première Surprise de l'amour de Marivaux. Pour L'Amour en papier , comédie à couplets de Louis Ducreu […] Lire la suite

STRASBERG LEE (1901-1982)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 468 mots

Le nom de Lee Strasberg, fondateur et metteur en scène d'une compagnie dramatique américaine avant la guerre, le Group Theatre (avec Cheryl Crawford et Harold Clurman), est surtout lié à l'Actor's Studio, qu'il créa à New York en 1947. Le Group Theatre a exercé une profonde influence sur l'évolution du théâtre américain. Les nombreux acteurs qui ont travaillé dans cette compagnie sont devenus fami […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Ivan MAGRIN-CHAGNOLLEAU, « ACTORS STUDIO », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/actors-studio/