ACTION PAINTING

ABSTRACTION LYRIQUE, peinture

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 195 mots

Expression d'origine discutée, l'abstraction lyrique apparut en France vers 1947 et sert à désigner toutes les formes d'abstraction qui ne relèvent pas de l'abstraction dite géométrique. C'est ainsi qu'on l'a appliquée à l' action painting de Pollock, de même qu'aux premiers travaux de peinture gestuelle de Mathieu, lui-même tributaire de l'œuvre de Wols. Par la suite, le te […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abstraction-lyrique-peinture/#i_15663

ACTIONNISME VIENNOIS

  • Écrit par 
  • Matthias SCHÄFER
  •  • 2 244 mots

Dans le chapitre « Porter la peinture dans la troisième dimension »  : […] Dès 1960, Günter Brus et Alfons Schilling abandonnent toute forme d'académisme dans leur art pour se consacrer à la « peinture d'action ». Ils posent la toile ou le papier sur le sol ou sur des murs et y appliquent, en plus de la peinture, des substances et objets divers qu'ils collent, cousent ou nouent. Ensuite, ils attaquent l'œuvre au couteau ou avec un fouet. Avec la disparition du chevalet, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/actionnisme-viennois/#i_15663

BAZIOTES WILLIAM (1912-1963)

  • Écrit par 
  • Élisabeth LEBOVICI
  •  • 394 mots

Né à Pittsburgh, ce peintre américain d'origine grecque est généralement associé à l' action painting — au sens que lui donne le critique Harold Rosenberg : une peinture qui se fait dans l'acte, sans idée préalable de son résultat. Mais à la différence de la gestualité impulsive d'un De Kooning, de l'investissement corporel d'un Pollock, c'est dans l'action lente que se réal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-baziotes/#i_15663

BRUS GÜNTER (1938- )

  • Écrit par 
  • Matthias SCHÄFER
  •  • 834 mots

L’artiste autrichien Günter Brus (né en 1938 à Ardning) est à la fois peintre, graphiste et essayiste. Au début des années 1960, l’artiste se situe dans le sillage de l’ Action painting et recouvrit son propre corps de peinture. Cette « autopeinture » se transforme en action corporelle, dont l’un des thèmes majeurs est l’automutilation. En tant que membre fondateur de l’ actionnisme viennois (avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gunter-brus/#i_15663

COLOR-FIELD PAINTING

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 516 mots
  •  • 1 média

Le color-field painting (littéralement « peinture du champ coloré ») constitue avec l' action painting (« peinture d'action ») l'une des deux principales tendances de l'expressionnisme abstrait américain au xx e  siècle. Il se caractérise par de grandes toiles où dominent les aplats de couleur et où le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/color-field-painting/#i_15663

DEGOTTEX JEAN (1918-1988)

  • Écrit par 
  • Servane ZANOTTI
  •  • 509 mots

C'est à vingt et un ans, lors d'un voyage en Algérie et en Tunisie, que Jean Degottex (né à Sathonay dans l'Ain) commence à peindre. Il obtient le prix Kandinsky en 1951 et participe à la création du Salon d'octobre, qui défend l'abstraction lyrique. « La vision s'efface au profit de l'impulsion gestuelle », dit Renée Beslon, qui signale que, dès 1953, l'expression par le signe est acquise. André […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-degottex/#i_15663

DE KOONING WILLEM (1904-1997)

  • Écrit par 
  • Éric de CHASSEY, 
  • Universalis
  •  • 1 213 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le geste de peindre »  : […] Né le 24 avril 1904 à Rotterdam (Pays-Bas), Willem De Kooning travaille comme apprenti dans une entreprise de peinture d'enseigne et parallèlement, entame une formation du soir à l'école des Arts et Techniques, qu'il poursuit à Bruxelles. C'est en arrivant à New York, en 1927, qu'il découvre le modernisme européen : pendant quelques années, il imite Picasso et Matisse. Comme beaucoup de ses contem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/willem-de-kooning/#i_15663

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Les arts plastiques

  • Écrit par 
  • François BRUNET, 
  • Éric de CHASSEY, 
  • Erik VERHAGEN
  • , Universalis
  •  • 13 475 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « L'école de New York et la crise de l'expressionnisme abstrait »  : […] Pollock lui-même abandonne l'abstraction all-over qui a fait sa réputation dès 1950-1951 (années où De Kooning revient également au thème du nu féminin), pour réaliser une série de peintures semi-figuratives à l'émail noir sur toile vierge qui seront suivies d'expérimentations erratiques jusqu'à sa mort prématurée, à l'âge de quarante-quatre ans. L'accident de voiture qui lu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-les-arts-plastiques/#i_15663

INFORMEL ART

  • Écrit par 
  • Hubert DAMISCH
  •  • 3 500 mots

Dans le chapitre « Action painting »  : […] La remarque de Pourbus vaudrait pour certaines des toiles peintes dans les dernières années de sa vie par l'Américain Jackson Pollock (1912-1955). Carrière à tous égards symptomatique que celle de ce peintre. Après avoir longtemps travaillé dans une ligne « européenne », celle de Picasso, de Miró, et de la peinture surréaliste, sinon de la grande peinture décorative mexicaine, Pollock a produit, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-informel/#i_15663

MARIN JOHN (1870-1953)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 426 mots

Le peintre américain John Marin appartient, comme Georgia O'Keefe, Max Weber, Arthur Dove, Alfred Maurer et Marsden Hartley, à cette première génération d'artistes modernistes qui tentèrent de conserver à l'art américain ses qualités propres tout en l'unissant aux grands courants européens. Groupés autour du photographe Alfred Stieglitz dont la Galerie 291 est située sous les toits dans la Cinquiè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-marin/#i_15663

MUEHL OTTO (1925-2013)

  • Écrit par 
  • Matthias SCHÄFER
  •  • 954 mots

Dans le chapitre « Le corps dégradé »  : […] De 1943 à 1945, Otto Muehl (né en 1925 à Grodnau, Autriche) sert dans la Wehrmacht, une expérience qui aura un fort retentissement sur son œuvre. Doté d’une connotation politique antifasciste et anticapitaliste, le travail de Muehl se veut une critique de la civilisation. Transposant dans ses actions ses souvenirs de guerre en douleur et cruauté, l’artiste cherche plus encore à exorciser une honte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-muehl/#i_15663

NEW YORK ÉCOLE DE

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 1 577 mots
  •  • 1 média

La Seconde Guerre mondiale qui marque un temps d'arrêt dans la vie artistique européenne voit apparaître aux États-Unis, en particulier à New York, une génération de jeunes artistes qui affirment pour la première fois leur originalité et apportent une contribution importante à l'évolution internationale de l'art moderne. Animé par des personnalités aussi différentes que Jackson Pollock (1912-1956 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-new-york/#i_15663

NITSCH HERMANN (1938- )

  • Écrit par 
  • Matthias SCHÄFER
  •  • 1 024 mots

Dans le chapitre « Du tableau à l’action »  : […] Influencé par les acteurs de la peinture informelle tels que Markus Prachensky, Hans Hartung ou Georges Mathieu, Hermann Nitsch réalise sa première Malaktion (action avec de la peinture) à la fin de l’année 1960, dans son atelier viennois : un panneau en fibre de bois est apprêté en blanc, de la peinture rouge y est aspergée et versée, une éponge imbibée de peinture rouge es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermann-nitsch/#i_15663

PARIS ÉCOLES DE

  • Écrit par 
  • Claire MAINGON
  •  • 2 615 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « École de Paris, école de New York, Cobra »  : […] Il n'est pas inutile de confronter les deux expressions « école de Paris » et « école de New York » pour évoquer l'effervescence des tendances abstraites internationales autour des années qui entourent la Seconde Guerre mondiale. On regroupe sous l'appellation « école de New York » les deux principaux champs de l'abstraction américaine : le Color Field, mené par Mark Rothko, et l'Action Painting, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecoles-de-paris/#i_15663

POLLOCK JACKSON (1912-1956)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 2 498 mots

Plus qu'aucune autre en ce siècle, l'œuvre de Jackson Pollock aura souffert de la légende de l'artiste à laquelle celui-ci a malheureusement contribué en déclarant : « Quand je suis dans mon tableau, je ne suis pas conscient de ce que je fais. » Rendu célèbre dans les années 1950 par les photographies de Hans Namuth le montrant au travail dans son atelier et par l'interprétation « existentialiste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jackson-pollock/#i_15663

ROSENBERG HAROLD (1906-1978)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 337 mots

Écrivain et philosophe américain, né le 2 février 1906 à New York, mort le 11 juillet 1978 à New York. Harold Rosenberg fait ses études au City College de New York, puis à la Brooklyn Law School. De 1939 à 1942, il travaille pour la Works Progress Administration, vaste programme mis en place pendant le New Deal pour fournir des emplois à des écrivains au chômage, et dans ce cadre participe à la r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harold-rosenberg/#i_15663

SCHILLING ALFONS (1934-2013)

  • Écrit par 
  • Christina TSCHECH
  •  • 831 mots

Dans le chapitre « L’expérience du temps et du mouvement »  : […] À la fin des années 1950, inspiré par la dynamique de l’expressionnisme abstrait de la New York School, Alfons Schilling commence, avec Günter Brus, à projeter violemment de la peinture sur de grands papiers fixés au mur. Animé par le désir d’intégrer l’expérience du mouvement à l’œuvre, Alfons Schilling met au point une installation rotative qui permet d’exécuter des peintures sur une plaque tour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfons-schilling/#i_15663

TACHISME

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 1 158 mots
  •  • 1 média

Bien que le terme de tachisme ne s'emploie pas encore couramment avec une valeur générale, il peut désigner l'ensemble des techniques artistiques qui utilisent des taches. En fait, ces techniques se divisent en deux catégories, correspondant aux deux acceptions principales du mot tache. Dans le premier cas, tache signifie à peu près touche : la couleur déposée par un coup de pinceau et formant une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tachisme/#i_15663