ACTION FRANÇAISE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Doctrine de l'Action française

On n'évoquera pas ici les idées et la personnalité du fondateur de l'Action française avec sa barbiche et son feutre noir, sa surdité, son intransigeance, sa passion pour le Midi méditerranéen et pour la Grèce antique, son goût pour la poésie, son culte de la rigueur, de l'ordre et de la raison, sa manie de corriger sans cesse par d'indéchiffrables ratures les manuscrits de ses articles quotidiens, mais il est indispensable de présenter à grands traits la doctrine maurrassienne, car Maurras fut pour les fidèles de l'Action française un maître à penser, un chef d'école, le détenteur incontesté de la vérité politique.

Charles Maurras

Charles Maurras

Photographie

Charles Maurras (1868-1952) est le principal fondateur du quotidien royaliste «L'Action française». Grande figure de l'extrême droite française, il apporta son soutien au régime de Vichy. À la Libération, il fut condamné à la perpétuité. 

Crédits : P. Petit/ Hulton Getty

Afficher

La principale originalité de Maurras, c'est qu'il a réalisé, avec toutes les apparences de la rigueur la plus absolue (« Il est, écrivait-il, des vérités que tout établit, que rien ne dément. »), l'amalgame de deux tendances jusqu'alors bien distinctes et même longtemps opposées : le traditionalisme contre-révolutionnaire et le nationalisme.

L'essentiel de la pensée de Maurras est en parfaite harmonie avec l'enseignement des « maîtres de la contre-révolution », Maistre, Bonald, Burke : chez lui comme chez eux, on retrouve la même critique implacable des principes de 1789, la même haine des abstractions et du « panjurisme » révolutionnaires, la même condamnation de la démocratie, le même attachement aux traditions, le même souci de fonder l'action politique sur les réalités naturelles, c'est-à-dire sur le legs de l'histoire et les leçons du passé. C'est de là que viennent la « politique naturelle » de Maurras, sa distinction entre le « pays légal » et le « pays réel », sa confiance dans les communautés naturelles que sont la famille, la région, le métier. Mais cet ennemi du xixe siècle – « le stupide xixe siècle » dont parlera son ami Léon Daudet – n'en est pas resté à l'époque de Joseph de Maistre. Son positivisme et la confiance qu'il place, dès ses premiers écrits politiques, dans l'« empirisme organisateur » comme principe et [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages


Écrit par :

  • : secrétaire général de la Fondation nationale des sciences politiques, professeur à l'Institut d'études politiques de Paris

Classification


Autres références

«  ACTION FRANÇAISE  » est également traité dans :

BAINVILLE JACQUES (1879-1936)

  • Écrit par 
  • François LÉGER
  •  • 463 mots

Journaliste et historien français. Après ses études secondaires, un voyage en Allemagne donne à Bainville l'occasion de découvrir la puissance de l'Empire allemand. Il se demande si la République française est suffisamment forte pour faire face à un si redoutable voisin. Peu après son retour, il entre en relation avec Charles Maurras dont il devient le disciple et l'ami. Il débute alors dans le jo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-bainville/#i_13023

BOUTANG PIERRE (1916-1998)

  • Écrit par 
  • Jean-François DUVERNOY
  •  • 711 mots

Né à Saint-Étienne le 20 septembre 1916, Pierre Boutang avait quarante-huit ans de moins que le maître qu'il s'était choisi dès son adolescence : Charles Maurras. En politique, domaine dans lequel l'adhésion implique une appartenance, c'est beaucoup ; d'autant plus que celle-ci n'était pas insignifiante : il s’agissait de l'Action française. Lorsque, en 1935, Pierre Boutang entre à l'École normal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boutang/#i_13023

CAMELOTS DU ROI

  • Écrit par 
  • Germaine LECLERC
  •  • 274 mots

Dès 1905, pour protester contre la « panthéonisation » de Zola, un groupe d'étudiants d'Action française conduit par Maurice Pujo s'organise afin de réveiller l'opinion « même en la scandalisant » ; mais c'est en 1908, lors d'une rencontre entre Maxime Réal del Sarte, Henry des Lyons et Pujo qu'il fut décidé de vendre le journal de Maurras aux portes des églises de Paris ; les vendeurs improvisés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camelots-du-roi/#i_13023

CANDIDE, journal

  • Écrit par 
  • Pierre ALBERT
  •  • 469 mots

Hebdomadaire français qui parut du printemps de 1924 à l'été de 1944. La réussite des Nouvelles littéraires , lancées en octobre 1922 par la librairie Larousse, incita Joseph Arthème Fayard (1866-1936), fils du fondateur de la maison d'édition d'ouvrages populaires née sous le second Empire, à créer, en 1924, dans le même temps où il élargissait les activités de sa librairie, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/candide-journal/#i_13023

CONTRE-RÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 4 953 mots

Dans le chapitre « La Restauration »  : […] La Restauration de Louis XVIII n'a pourtant pas comblé les vœux de la contre-révolution. Ce n'était plus le souverain de la proclamation de Vérone qui montait sur le trône mais un monarque constitutionnel, gouvernant selon la Charte. Si les anciens monarchiens s'en accommodèrent, les émigrés de l'extérieur, comme Blacas, ou de l'intérieur comme Frénilly, ne purent l'admettre. Leurs excès précipitè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contre-revolution/#i_13023

DAUDET LÉON (1867-1942)

  • Écrit par 
  • Pierre-Robert LECLERCQ
  •  • 406 mots

Après des études de médecine interrompues, qui lui inspirent Les Morticoles (1894), violente et savoureuse satire des milieux médicaux où apparaissent sa verve et sa causticité, Léon Daudet envisage une carrière littéraire que confirme bientôt Le Voyage de Shakespeare (1895), fresque fantastique sur les problèmes de la création esthétique. Journaliste-n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-daudet/#i_13023

ENGAGEMENT

  • Écrit par 
  • Jean LADRIÈRE, 
  • Jacques LECARME, 
  • Christiane MOATTI
  •  • 11 579 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La politisation de l'artiste »  : […] Les guerres qui se sont succédé au cours du siècle – les guerres coloniales (Maroc, Indochine, Algérie...), la Seconde Guerre mondiale, l'Occupation, la Résistance, les camps de concentration, la guerre nucléaire, la guerre froide – ont tour à tour fourni aux écrivains non seulement un matériau dramatique, et le plus souvent tragique, à profusion, mais les ont transformés en acteurs. Beaucoup y on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/engagement/#i_13023

EXTRÊME DROITE

  • Écrit par 
  • Jean-Yves CAMUS
  •  • 9 736 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Fascisme français ? »  : […] Les années qui séparent la défaite de 1870 du début de la Grande Guerre ont changé complètement le paysage politique et idéologique français et européen. Le principal facteur explicatif de cette rupture est évidemment l'irruption des masses dans le débat politique, avec la généralisation du suffrage universel. En France, en même temps que le socle des valeurs républicaines et la République elle-mê […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/extreme-droite/#i_13023

GIRARDET RAOUL (1917-2013)

  • Écrit par 
  • Serge BERSTEIN
  •  • 953 mots

Avec la mort de Raoul Girardet disparaît un des historiens les plus importants et les plus originaux de l’histoire politique française des années 1950-1990. En première approche, Raoul Girardet apparaît comme un remarquable professeur. Elève de Pierre Renouvin qui domine l’histoire contemporaine à la Sorbonne, il y est nommé assistant, puis maître-assistant et impressionne ses étudiants par sa va […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raoul-girardet/#i_13023

INTÉGRISME

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 5 671 mots

Dans le chapitre « L'intégrisme aujourd'hui »  : […] Ce virage amorcé, nombre d'esprits, dès Pie X, étaient convaincus de sa nécessité et y travaillaient sans attendre. Fort peu sans doute imaginaient l'ampleur des remises en cause auxquelles il allait conduire, ni même sa durée. Trois pontificats séparent Pie X et Jean XXIII : Benoît XV (1914-1922), Pie XI (1922-1939), Pie XII (1939-1958). Les trois papes ont chacun renouvelé la condamnation du mod […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/integrisme/#i_13023

JE SUIS PARTOUT

  • Écrit par 
  • Pierre-Robert LECLERCQ
  •  • 290 mots

Fondé en 1930 par les éditions Arthème Fayard, l'hebdomadaire Je suis partout a pour vocation principale de donner un compte rendu des événements internationaux. Parmi les premiers collaborateurs, on relève Pierre Gaxotte, Miguel Zamacoïs, Jean Giraudoux, Lucien Rebatet, Robert Brasillach, Claude Roy, Pierre Halévy, Drieu La Rochelle. Peu à peu le ton et l'orientation de l'h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/je-suis-partout/#i_13023

MASSIS HENRI (1886-1970)

  • Écrit par 
  • Pierre-Robert LECLERCQ
  •  • 342 mots

C'est par sa collaboration avec Alfred de Tarde, pour la publication d'enquêtes sur Les Jeunes Gens d'aujourd'hui , que Massis se fait connaître en 1911. Né à Paris, proche de Péguy de 1910 à 1914, il se rapproche de Maurras, à qui il restera fidèle toute sa vie. Mais il n'appartiendra jamais lui-même à l'Action française. En 1919, il lance le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-massis/#i_13023

MAURRAS CHARLES (1868-1952)

  • Écrit par 
  • Pierre-Robert LECLERCQ
  •  • 1 421 mots
  •  • 1 média

Arrivant à Paris, après de brillantes études au collège religieux d'Aix, le jeune Charles Maurras, d'une famille de petite bourgeoisie provençale, débute obscurément dans le journalisme. Quatre ans plus tard, dans la royaliste Gazette de France , il fera vraiment ses premières armes ; mais de dix-huit à vingt-deux ans, ce qui le préoccupe surtout c'est la foi religieuse perdu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-maurras/#i_13023

NOLTE ERNST (1923-2016)

  • Écrit par 
  • Christoph BRÜLL
  •  • 1 261 mots

Dans le chapitre « L’historien du fascisme »  : […] C’est donc en marge du monde universitaire qu’Ernst Nolte prépare l’ouvrage qui le rend célèbre : Le Fascisme dans son époque , publié en 1963 en Allemagne. Cet ouvrage, qui prend la forme d’une trilogie, est une tentative de compréhension historico-phénoménologique de « ce qu’est » le fascisme (plutôt que de poser les questions du « pourquoi » et du « comment ») à travers l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-nolte/#i_13023

PIE XI, ACHILLE RATTI (1857-1939) pape (1922-1939)

  • Écrit par 
  • Aline COUTROT
  •  • 1 037 mots
  •  • 2 médias

Lors de son élection par le conclave, le cardinal Ratti est depuis quelques mois archevêque de Milan. C'est un érudit — il a été préfet de la bibliothèque Vaticane et enseigné la théologie et l'hébreu — mais aussi un pasteur qui catéchise les enfants des quartiers pauvres et un diplomate qui, au lendemain de la Première Guerre mondiale, a exercé les difficiles fonctions de visiteur apostolique dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/achille-pie-xi/#i_13023

PUJO MAURICE (1872-1955)

  • Écrit par 
  • Pierre-Robert LECLERCQ
  •  • 201 mots

À vingt ans, Maurice Pujo fonde une revue d'art, L'Art et la Vie . L'affaire Dreyfus le jette dans la vie politique et, en 1898, il crée avec Henri Vaugeois un Comité d'action française, qui n'est d'abord qu'un banal comité à fins électorales. L'année suivante, rencontrant Maurras, ils lancent à eux trois l'Action française. Dès lors, sous l'influence de Maurras, Pujo devient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-pujo/#i_13023

REBATET LUCIEN (1903-1972)

  • Écrit par 
  • Pierre-Robert LECLERCQ
  •  • 399 mots

Après des études universitaires commencées à Lyon et poursuivies en Sorbonne, Lucien Rebatet, surveillant à Paris, accorde ses sympathies dès 1923, à l'Action française ; il tiendra dans le journal de Maurras, six ans plus tard, les rubriques musicale, littéraire et cinématographique. Sa véritable entrée en politique se fait par ses articles dans Je suis partout en 1932. En […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucien-rebatet/#i_13023

STAVISKY AFFAIRE

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 759 mots

D'une famille israélite originaire de Russie, Serge Alexandre Stavisky arrive en France avec son père en 1898. Il est naturalisé français en 1910. Il ne tarde pas à se signaler à la justice française par une série d'escroqueries et de chèques sans provision. Mais, inexplicablement, les plaintes déposées contre lui n'aboutissent jamais et les jugements sont interminablement renvoyés à une date ulté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/affaire-stavisky/#i_13023

TROISIÈME RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Louis GIRARD
  •  • 14 385 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Agitation sociale et alertes extérieures (1905-1912) »  : […] Rouvier, successeur de Combes, mena à bien la séparation de l' Église et de l'État avec le concours d'un député élu en 1902, Aristide Briand, transfuge du syndicalisme révolutionnaire. Les cultes étaient libres, mais l'État les ignorait. Le pape Pie X ayant interdit la formation d'associations cultuelles, le clergé ne reçut pas les biens d'Église et occupa sans titre légal les édifices du culte. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/troisieme-republique/#i_13023

VICHY RÉGIME DE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre AZÉMA
  •  • 6 922 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Toutes les droites se retrouvent dans les allées du pouvoir »  : […] Dès l'origine, le régime reçut un soutien sans équivoque de toutes les droites. Il est vrai cependant que tous les hommes de droite ne se retrouvèrent pas à Vichy, pas plus que, symétriquement, la Résistance ne saurait se réduire à la gauche. Reste que les personnalités militant jusqu'alors à gauche et qui ont pu être instrumentalisées par Vichy sont peu nombreuses (René Belin, ex-secrétaire du bu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regime-de-vichy/#i_13023

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean TOUCHARD, « ACTION FRANÇAISE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/action-francaise/