ACIER, technologie

ACIER - Technologie

  • Écrit par 
  • Louis COLOMBIER, 
  • Gérard FESSIER, 
  • Guy HENRY, 
  • Joëlle PONTET
  •  • 14 167 mots
  •  • 10 médias

L'acierest un alliage de fer et de carbone renfermant au maximum 2 p. 100 de ce dernier élément. Il peut contenir de petites quantités d'autres éléments incorporés, volontairement ou non, au cours de son élaboration. On peut également y ajouter des quantités plus importantes d'éléments d'alliage ; il est considéré alors comme un acier allié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acier-technologie/#i_2719

FER, FONTE ET ACIER - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 598 mots

— 1700-— 1500 Début de l'industrie du fer avec les premières traces, au Sud du Caucase, de foyers permettant la réduction (élimination d'oxygène) de minerais de fer au charbon de bois.Vers — 1250 Une lettre du roi hittite Hattusil III mentionne une épée en fer.— 1100-— 800 Réduction de minerais de fer au charbon de bois en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fer-fonte-et-acier-reperes-chronologiques/#i_2719

MÉTALLURGIE SCIENTIFIQUE

  • Écrit par 
  • Nicole CHÉZEAU
  •  • 196 mots
  •  • 1 média

Le passage de la métallurgie du fer et de la fonte à celle de l'acier ouvre l'ère de la technologie moderne. L'utilisation massive, après 1880, de l'acier, matériau aux possibilités prometteuses mais encore indéfinies, incite les producteurs et les consommateurs à effectuer des recherches sur ses propriétés. Ces études, fruit d'une collaboration étroite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metallurgie-scientifique/#i_2719

PROCÉDÉ INDUSTRIEL DE FABRICATION DE L'ACIER

  • Écrit par 
  • Nicole CHÉZEAU
  •  • 254 mots
  •  • 1 média

L'acier, alliage de fer et de carbone de teneur intermédiaire entre le fer et la fonte, est encore au milieu du xixe siècle un métal coûteux utilisé pour la fabrication d'outils de qualité. Avec le développement des chemins de fer et de l'armement, la nécessité d'une production en masse se fait sentir.Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/procede-industriel-de-fabrication-de-l-acier/#i_2719

AIMANTS

  • Écrit par 
  • Roger FONTAINE
  •  • 6 368 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Les aciers à durcissement par trempe »  : […] Si la « pierre d'aimant », une variété de la magnétite Fe 3 O 4 , est un aimant naturel connu depuis la plus haute antiquité, les aimants artificiels les plus anciens sont les aciers au carbone trempés. Au cours de la trempe, l'austénite est transformée en martensite et cette structure, à cause de la distribution irrégulière des atomes de carbone dans les interstices du réseau, présente un état d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aimants/#i_2719

ALLIAGES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude GACHON
  •  • 7 350 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Alliages métalliques industriels »  : […] Après ces considérations générales, nous pouvons maintenant nous intéresser à des alliages industriels. Les plus utilisés sont les aciers, qui présentent une palette particulièrement riche de produits, depuis ce qu'il est convenu d'appeler, plus ou moins péjorativement, la ferraille, jusqu'aux aciers inoxydables, en passant par les maragings , mis en œuvre pour des usages tel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alliages/#i_2719

ARTILLERIE (HISTOIRE DE L')

  • Écrit par 
  • M. SCHMAUTZ
  •  • 6 767 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les rayures et leurs conséquences (1850-1897) »  : […] Il aura fallu plus d'un siècle pour que les rayures de canon de fusil inventées par l'Anglais Robbins (1742) soient adoptées dans l'artillerie. Aux difficultés de fabrication s'ajoutent celles de la projection d'une munition de forme cylindro-ogivale. Il faut reprendre le chargement par l'arrière et trouver les solutions aux nombreux problèmes qu'il pose. Les premiers essais de tubes d'artillerie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/artillerie-histoire-de-l/#i_2719

ARCHITECTURE (Matériaux et techniques) - Fer et fonte

  • Écrit par 
  • Henri POUPÉE
  •  • 4 344 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les ponts métalliques »  : […] On avait, en effet, songé, dès le xviii e  siècle, au fer pour augmenter la portée des ponts ; mais le fer forgé était coûteux et fit échouer la tentative de Garin à Lyon, en 1755. Seule la fonte, par son bas prix et la simplicité de son moulage, pouvait permettre de découvrir rapidement les propriétés du métal. C'est donc en fonte que A. Darby […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-materiaux-et-techniques-fer-et-fonte/#i_2719

BESSEMER sir HENRY (1813-1898)

  • Écrit par 
  • James Patrick SAVILLE
  • , Universalis
  •  • 875 mots

Ingénieur et industriel britanique, né le 19 janvier 1813 à Charlton (Hertfordshire) et mort le 15 mars 1898 à Londres, surtout connu pour avoir développé le premier procédé industriel de fabrication de l'acier (alliage de fer et de carbone de teneur intermédiaire entre le fer et la fonte). Fils d'un ingénieur et fondeur de caractères typographiques, Henry Bessemer montre très tôt des dispositions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bessemer-sir-henry/#i_2719

CHARBON - Industrie charbonnière

  • Écrit par 
  • Michel BENECH, 
  • Pierre BERTE, 
  • Jacques BONNET, 
  • Robert PENTEL
  •  • 11 874 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'usage sidérurgique  »  : […] Pour utiliser le charbon dans l'industrie sidérurgique, il faut d'abord le transformer en coke. Certains charbons, dits charbons à coke, chauffés à l'abri de l'air, ont la propriété de fondre vers 600  0 C puis de se solidifier à nouveau en un produit poreux et résistant, constitué essentiellement de carbone, que l'on appelle coke. Cette opération est réalisée dans des fou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charbon-industrie-charbonniere/#i_2719

CHROME

  • Écrit par 
  • Jean AMIEL
  •  • 3 869 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Usages »  : […] Le métal pur sert à recouvrir pour les protéger le fer, les aciers, le cuivre et divers alliages : c'est l'opération du chromage qui donne une surface brillante susceptible d'un beau poli, résistant bien à la corrosion. Il entre dans la composition d'aciers spéciaux et de nombreux alliages. On utilise pour la construction mécanique des aciers contenant un faible pourcentage de chrome et de nick […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chrome/#i_2719

CONSTRUCTIONS MÉTALLIQUES

  • Écrit par 
  • François CIOLINA
  •  • 5 326 mots
  •  • 5 médias

Les constructions métalliques constituent un domaine important d'utilisation des produits laminés sortis de la forge. Elles emploient, en particulier, les tôles et les profilés. Les structures constituées à partir de ces éléments nécessitent des opérations préalables de découpage, de perçage et de soudage en usine. Les opérations sur site sont limitées à des assemblages de modules primaires après […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constructions-metalliques/#i_2719

CORROSION

  • Écrit par 
  • Gérard BERANGER, 
  • Jean TALBOT
  •  • 5 140 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Moyens de lutte contre la corrosion »  : […] Trois méthodes principales sont utilisées : la première consiste à choisir un métal ou un alliage qui n'est pas attaqué ou peu attaqué par le milieu extérieur, la deuxième à modifier très légèrement la composition du réactif par addition de faibles quantités de corps appelés inhibiteurs ; enfin, la troisième, de caractère électrochimique, consiste à imposer au métal un potentiel qui lui permet d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corrosion/#i_2719

ÉLECTRO-AIMANTS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHABRERIE, 
  • Alain MAILFERT
  •  • 3 345 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les matériaux ferromagnétiques »  : […] Le fer de haute pureté est un excellent matériau magnétique (des perméabilités relatives μ r de 250 000 ont été obtenues avec des échantillons polycristallins recuits). Le taux de pureté commercial de ce matériau le rend très intéressant dans de nombreuses applications. L' acier (coulé ou forgé) est employé lorsque le circuit magnétique doit être soumis à des efforts mécaniques importants. L'aci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electro-aimants/#i_2719

FERRAILLES

  • Écrit par 
  • Jean-Marie NOPPE
  •  • 92 mots

La ferraille est constituée de déchets de fonte et d'acier qui proviennent de la fabrication de l'acier ou des pièces et machines hors d'usage. Elle peut être considérée comme le plus riche minerai de fer ; mais, à la différence des minerais naturels, la ferraille est très éparpillée et elle ne peut être utilisée qu'au prix de frais de ramassage importants. Signalons que le terme « riblons » est a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferrailles/#i_2719

FLOCONS, métallurgie

  • Écrit par 
  • Alain LE DOUARON
  •  • 169 mots

Défauts qui apparaissent essentiellement sur des pièces de forge, les flocons sont disposés suivant des orientations préférentielles. Comme les criques interdendritiques, les flocons constituent, en principe, des défauts graves ; ils sont peu nombreux à la surface des pièces et sont rarement isolés ; ils constituent facilement des amorces de rupture. Dans les aciers, la formation des flocons est e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flocons-metallurgie/#i_2719

INCLUSIONS, physique du solide

  • Écrit par 
  • Alain Gil MAZET
  •  • 661 mots

Presque tous les cristaux comportent des lacunes de cristallisation ou des cavités remplies par des corps à l'état gazeux, liquide ou solide. Ces inclusions sont connues depuis très longtemps puisque H. Sorby en donne les premières descriptions dès le début du xix e  siècle, mais ce n'est que vers les années cinquante et sous l'impulsion de cherch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inclusions-physique-du-solide/#i_2719

LANTHANE ET LANTHANIDES

  • Écrit par 
  • Concepcion CASCALES, 
  • Patrick MAESTRO, 
  • Pierre-Charles PORCHER, 
  • Regino SAEZ PUCHE
  •  • 11 267 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Les terres rares en métallurgie »  : […] L'utilisation des terres rares en métallurgie représente le quart de leur consommation. En général, les éléments employés ne sont pas d'une grande pureté chimique, ce qui limite la valeur économique ajoutée. Les terres rares jouent le rôle d'agent de stabilité et de renforcement des propriétés des aciers ; elles peuvent aussi modifier la structure. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lanthane-et-lanthanides/#i_2719

MANGANÈSE

  • Écrit par 
  • Bernard DUBOIS, 
  • Jacques FAUCHERRE, 
  • Gil MICHARD, 
  • Clotilde POLICAR, 
  • Jean-Louis VIGNES
  •  • 6 467 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Usages »  : […] En sidérurgie, en dehors de son rôle de désoxydant et de désulfurant des aciers, le manganèse est essentiellement un élément d'alliage qui permet d'augmenter la limite d'élasticité des aciers. Il abaisse la température de transformation de l'austénite en ferrite et permet ainsi d'éviter l'accumulation de cémentite aux joints de grains. Il joue aussi sur la structure de la perlite, en apportant de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manganese/#i_2719

MARTIN PIERRE-ÉMILE (1824-1915)

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 525 mots
  •  • 1 média

Pierre-Émile Martin, métallurgiste français, réussit le 8 avril 1864 la première fusion d'un mélange de fonte et de fer, sur la base d'un procédé d'obtention de l'acier par oxydo-réduction imaginé par René-Antoine Ferchault de Réaumur dès 1722. Cette technique prendra le nom de procédé Siemens-Martin. Pierre-Émile Martin naît le 17 août 1824 à Bourges, dans une famille de maîtres de forges de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-emile-martin/#i_2719

MÉTAL ARTS DU

  • Écrit par 
  • Catherine ARMINJON
  •  • 11 119 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le fer »  : […] Des textes égyptiens datant d'environ 3500 avant J.-C. mentionnent l'existence de l'utilisation du fer. À Gerzeh, des éléments de perles fabriqués à partir de fer météorique ont été retrouvés, mais l'emploi de ces épaves de fer comme bijoux ne constitue pas un point de départ certain pour l'art du fer. Le travail de mise en forme de ce métal n'a, pour ainsi dire, pas évolué de la préhistoire à nos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arts-du-metal/#i_2719

MÉTALLURGIE

  • Écrit par 
  • Adrienne R. WEILL
  •  • 6 882 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les techniques déchiffrées au laboratoire »  : […] L'examen du métal – quels que soient sa nature et son âge – commence sous le microscope où en première lecture se discerne la structure métallographique : arrangement polycristallin résultant de la solidification, disposition des inclusions ou précipités, éventuellement déformation des grains correspondant à telle ou telle action mécanique. S'il y a lieu, l'information première sera complétée par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metallurgie/#i_2719

MOLYBDÈNE

  • Écrit par 
  • Fernand MARATRAY
  •  • 2 650 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Importance pratique dans les aciers et les fontes alliés »  : […] Une ou plusieurs des actions du molybdène convenablement dosées sont utilisées afin d'obtenir les caractéristiques désirées. Dans les aciers de construction, le molybdène est surtout ajouté pour obtenir l'aptitude à la trempe et éviter la fragilité de revenu. La très haute résistance des aciers du type Maraging est obtenue après un vieillissement qui provoque une précipitati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/molybdene/#i_2719

NAVIRES - Architecture navale

  • Écrit par 
  • Michel BENICOURT, 
  • Raymond SERVIÈRES
  •  • 5 289 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La charpente résistante »  : […] Les surfaces constituant le bordé de carène ainsi que les cloisonnements transversaux et longitudinaux assurent la résistance du navire aux efforts d'ensemble et aux efforts locaux. Les réseaux de raidisseurs orthogonaux qui sont fixés à ces surfaces ont deux rôles : – Assurer la stabilité des bordés et leur éviter une destruction par flambage avant qu'ils n'aient atteint leurs possibilités ultime […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/navires-architecture-navale/#i_2719

NICKEL

  • Écrit par 
  • Jacques GRILLIAT, 
  • Bernard PIRE, 
  • Michel RABINOVITCH, 
  • Jacques SALBAING
  •  • 4 769 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Aciers et fontes au nickel »  : […] Le nickel, ajouté comme élément d'alliage dans les aciers et les fontes, agit sur le diagramme fer-carbone et sur les transformations, les microstructures et les propriétés qui en découlent. Le nickel se dissout dans la ferrite, mais ne forme pas de carbures. Il abaisse le point de transformation alpha-gamma, agrandit le domaine austénitique et en augmente la stabilité. Le nickel abaisse la tempér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nickel/#i_2719

OFFSHORE - Installations offshore

  • Écrit par 
  • Bernard ANDRIER, 
  • Philippe OZANNE
  •  • 12 607 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les conduites sous-marines »  : […] Deux types de canalisations se distinguent par leur fonction : – les lignes de collecte installées sur le champ lui-même, dont les longueurs sont généralement assez faibles, avec des diamètres qui varient de 50 à 900 millimètres ; – les lignes d'évacuation d'huile ou de gaz qui sont souvent de diamètre et de longueur importants. Il existe, en mer du Nord, des gazoducs d'un diamètre de 900 millimè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/offshore-installations-offshore/#i_2719

PONTS

  • Écrit par 
  • Michel VIRLOGEUX
  •  • 12 253 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre «  Les ponts modernes »  : […] Aujourd'hui, dans leur grande majorité, les ponts sont des poutres en acier, en ossature mixte acier-béton ou en béton précontraint . Les grandes portées restent le domaine réservé des ponts à câbles, et les très petites portées, au-dessous de 10 à 12 mètres, celui du béton armé. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ponts/#i_2719

SIDÉRURGIE

  • Écrit par 
  • Jean DUFLOT
  •  • 18 153 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Métallurgie en poche et coulée »  : […] Une fois élaboré, le métal doit être transféré dans une poche, soit pour subir un traitement à l'état liquide, soit pour être expédié au bassin de coulée où il sera solidifié en lingotières classiques ou par coulée continue. Dans les fonderies, l' acier sera solidifié dans des moules en sable, plus rarement par centrifugation. Il peut également servir à la fabrication de grenailles ou de poudres d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siderurgie/#i_2719

UGINE-SÉJOURNET PROCÉDÉ

  • Écrit par 
  • Stanislas de CHAWLOWSKI
  •  • 342 mots

Technique spéciale de filage des métaux, utilisée pour fabriquer des barres ou des tubes d'un profil déterminé et de grande longueur. Une billette du métal à transformer, porté à une température convenable, est placée dans un récipient métallique fermé par une filière munie d'un orifice dont la section correspond au profil que l'on veut obtenir. Une forte pression est exercée sur le métal, général […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/procede-ugine-sejournet/#i_2719

VANADIUM

  • Écrit par 
  • Roger DURAND
  •  • 2 617 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Aciers et fontes alliés »  : […] Le vanadium stabilise le fer α, avec lequel il donne une solution solide totale, et il a une très grande affinité pour le carbone. Ces deux caractères jouent un rôle essentiel dans les alliages fer-carbone (cf. acier  - Technologie) : – il est alphagène et diminue la zone de stabilité de l'austénite au profit de celle de la ferrite, avec disparition du domaine austénitiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vanadium/#i_2719

ZINC

  • Écrit par 
  • Noël DREULLE, 
  • Paule DREULLE, 
  • Jean-Louis VIGNES, 
  • Bernard WOJCIEKOWSKI
  •  • 5 307 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Protection anticorrosion des aciers »  : […] L'utilisation du zinc dans la protection contre la corrosion des aciers est fondée sur deux de ses propriétés : – son potentiel électrochimique par rapport à l'électrode à hydrogène est de — 0,74 V, alors que celui du fer est de — 0,44 V ; la pile zinc/fer fonctionne avec dissolution du zinc et, dans ces conditions, un revêtement même discontinu de zinc sera protecteur ; – le zinc se corrode à l'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zinc/#i_2719


Affichage 

Acier trempé : dureté et teneur en carbone

graphique

La figure montre la variation de dureté de l'acier trempé en fonction de la teneur en carbone On voit que la dureté est aussi accrue, dans une certaine mesure, par les éléments d'alliages 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Aciers alliés et non alliés

tableau

Aciers alliés et non alliés Délimitation entre les aciers non alliés et les aciers alliés (Norme NF EN 10020) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Aciers au chrome et aciers ordinaire : dureté

graphique

Pour une même température de revenu, les aciers au chrome gardent une dureté très supérieure aux aciers ordinaires 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Aciers au nickel après refroidissement

graphique

La figure indique les structures prises par les aciers au nickel après un refroidissement lent, en focntion des teneurs en carbone et en nickel Avec des refroidissements rapides, les aciers contenant moins de 10 % de nickel ont aussi une structure martensitique 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Aciers réfractaires

tableau

Composition d'aciers réfractaires pouvant être utilisés entre 400 et 500 0

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Action du chrome sur l'austénite

graphique

Le chrome a pour effet de diminuer le domaine d'existence de l'austénite qui disparaît totalement au-dessus d'une certaine teneur en chrome La figure correspond au cas d'aciers peu carbonés 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Austénite : transformation

dessin

Les courbes 1 et 2 représentent en fonction de la température et du temps la transformation de l'austénite 1 correspond au début et 2 à la fin de la transformation, 3 à 50 % d'austénite transformée A droite sont indiquées les duretés de l'acier transformé isothermiquement à chaque... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Convertisseur Bessemer

photographie

Gravure montrant des convertisseurs Bessemer utilisés pour élaborer l'acier dans une usine française en 1875 

Crédits : Bettmann/ Corbis

Afficher

Convertisseur Thomas

dessin

Convertisseur Thomas 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Essai Jominy

graphique

L'essai Jominy consiste à refroidir un cylindre de l'acier étudié par un jet d'eau calibré sur la face inférieure du cylindre La dureté est ensuite mesurée le long des génératrices du cylindre 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Four Kaldo de Domnarvet

dessin

Principe du four Kaldo de Domnarvet 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Four Martin

photographie

Vue en coupe d'un four Martin avec les quatre chambres en briques réfractaires, surmontées par le four à sole où est élaboré l'acier 

Crédits : Encyclopédie Larousse, 1978

Afficher

Four Martin

dessin

Schéma du four Martin 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les progrès de la métallurgie

vidéo

Jusqu'au Moyen Âge, en Occident, la production de fer est réalisée dans un bas-fourneau, four pourvu d'une cheminée de faible hauteur La ventilation par des soufflets installés à la base de la cheminée permet d'atteindre les températures de plus de 1 000 0C nécessaires à l'opération Le... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Limite élastique, charge de rupture et limite de fatigue de quelques matériaux

tableau

Limite élastique, charge de rupture et limite de fatigue de quelques matériaux 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Méthodes d'affinage des aciers

tableau

Évolution dans le monde des pourcentages respectifs d'aciers produits par les quatre grandes méthodes d'affinage 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Procédé L.D.

dessin

Procédé L D et variantes 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Soufflerie à gaz de l'aciérie de Völklingen, Allemagne

photographie

Après la fermeture définitive en 1986 des six hauts-fourneaux de l'aciérie de Völklingen, près de Sarrebruck (Allemagne), l'UNESCO a classé le monument industriel en tant que patrimoine culturel mondial en 1994, préservant ainsi le seul témoin de la période prospère qu'a connue... 

Crédits : Bildarchiv Monheim/ AKG

Afficher

Teneur en carbone

graphique

Le diagramme simplifié représente en fonction de la température et de la teneur en carbone les domaines d'existence des différents colnstituants des aciers 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Teneur en carbone des constituants des aciers

dessin

Le diagramme simplifié représente en fonction de la température et de la teneur en carbone les domaines d'existence des différents constituants des aciers 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Découpe d’un tuyau en acier

photographie

La découpe à la flamme ou oxycoupage est la technique la plus anciennce pour couper l'acier Elle permet de percer des tôles très épaisses contrairement aux découpes laser et plasma 

Crédits : 06photo/ Shutterstock

Afficher

Diagramme fer-carbone

graphique

Diagramme fer-carbone 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Passerelle Simone-de-Beauvoir, Paris

photographie

Passerelle Simone-de-Beauvoir, sur la Seine, à Paris Trente-septième pont (et quatrième piétonnier) de Paris, elle relie le parvis de la Bibliothèque nationale de France aux jardins de Bercy, ainsi que les quais François-Mauriac et de Bercy, et a été inaugurée le 13 juillet 2006 Conçue... 

Crédits : OTUA-Architecte, Cabinet Feichtinger

Afficher

Acier trempé : dureté et teneur en carbone
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Aciers alliés et non alliés
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Aciers au chrome et aciers ordinaire : dureté
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Aciers au nickel après refroidissement
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Aciers réfractaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Action du chrome sur l'austénite
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Austénite : transformation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Convertisseur Bessemer
Crédits : Bettmann/ Corbis

photographie

Convertisseur Thomas
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Essai Jominy
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Four Kaldo de Domnarvet
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Four Martin
Crédits : Encyclopédie Larousse, 1978

photographie

Four Martin
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Les progrès de la métallurgie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Limite élastique, charge de rupture et limite de fatigue de quelques matériaux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Méthodes d'affinage des aciers
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Procédé L.D.
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Soufflerie à gaz de l'aciérie de Völklingen, Allemagne
Crédits : Bildarchiv Monheim/ AKG

photographie

Teneur en carbone
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Teneur en carbone des constituants des aciers
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Découpe d’un tuyau en acier
Crédits : 06photo/ Shutterstock

photographie

Diagramme fer-carbone
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Passerelle Simone-de-Beauvoir, Paris
Crédits : OTUA-Architecte, Cabinet Feichtinger

photographie