GRENELLE ACCORDS DE (1968)

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - La période gaullienne (1958-1969)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 8 834 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Mai-juin 1968 »  : […] La France avait connu, dans les premières années de la V e  République, quelques mouvements sociaux importants. Ainsi, la grève des mineurs de 1963 – à laquelle le pouvoir avait répondu par un ordre de réquisition – avait été populaire et la confiance accordée au président de la République en avait été sensiblement affectée pendant quelques mois. En 1966, après un accord C.G.T.-C.F.D.T. pour une […] Lire la suite

FRANCE (Le territoire et les hommes) - Un siècle de politique économique

  • Écrit par 
  • Pascal GAUCHON, 
  • Philippe LÉGÉ
  •  • 21 044 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La haute croissance »  : […] Le bilan de cette période se révèle brillant : le PIB augmente de 5,4 p. 100 l'an entre 1960 et 1973, les gains de productivité de 4,7 p. 100, ce qui confirme bien l'idée d'une modernisation rapide du pays. Des étapes peuvent cependant être distinguées. L'accent est d'abord mis sur les grands équilibres : plan Pinay-Rueff en 1958, dont les acquis sont remis en question par l'accélération de l'infl […] Lire la suite

GRÈVE

  • Écrit par 
  • Hélène SINAY
  • , Universalis
  •  • 12 474 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les grèves de mai-juin 1968 »  : […] À première vue, les grèves de mai-juin 1968 sont très différentes de celles de 1936. Cependant, un examen attentif révèle des ressemblances assez étonnantes. Certains ont pu dès lors se demander si 1968 n'a pas été, au regard de la lutte ouvrière tout au moins, « davantage une révolte d'hier qu'un mouvement de demain » . Apparemment, les différences sont sensibles. En 1968, c'est le mouvement étud […] Lire la suite

MAI-68

  • Écrit par 
  • Danielle TARTAKOWSKY
  •  • 2 744 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une crise politique »  : […] Les contradictions n'épargnent pas la majorité gouvernementale, la question de l'après-gaullisme paraissant ouvertement posé en son sein. Le 24 mai, le général de Gaulle abandonne à son Premier ministre la carte de la négociation et se réserve d'annoncer au pays un référendum visant à instaurer la participation et la régionalisation. Sans résultats probants. Des stratégies concurrentes de relève p […] Lire la suite