ACADÉMIE DES SCIENCES

FONDATION DE L'ACADÉMIE DES SCIENCES

  • Écrit par 
  • Simone MAZAURIC
  •  • 1 560 mots

L’Académie des sciences a été fondée en 1666, pour des raisons à la fois scientifiques et politiques. Son existence est officialisée en 1699, lorsque Louis XIV lui accorde un règlement détaillé. Elle prend alors le nom d’Académie royale des sciences. Plusieurs fois réorganisée depuis, cette institution, dont les fonctions n’ont cessé d’évoluer, continue cependant d’incarner la science française da […] Lire la suite

ACADÉMIES

  • Écrit par 
  • Nathalie HEINICH
  •  • 5 955 mots

Dans le chapitre « L'institutionnalisation de l'âge classique »  : […] Les académies royales créées avant ou pendant le règne de Louis XIV avaient en commun le nom et la structure, ainsi qu'une fonction de sociabilité, d'information et de reconnaissance mutuelle, venant d'ajouter au prestige conféré à leurs membres à l'extérieur des académies. Mais, par-delà ces similitudes formelles, d'importantes différences les opposaient dans leur rôle et leur fonctionnement, sel […] Lire la suite

CHARTE DE L'ENVIRONNEMENT

  • Écrit par 
  • Thierry LIBAERT
  •  • 2 504 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les enjeux économiques »  : […] Sur les dix articles que comporte la charte, quatre (art. 4, 5, 6 et 9) font directement référence aux impacts économiques. L'article 6 exprime le principe d'intégration du développement durable dans les politiques publiques. Il fixe l'ambition de voir l'action de l'État concilier les sphères sociales, économiques et environnementales. L'article 9 affirme que la recherche et l'innovation doivent […] Lire la suite

ÉVALUATION DE LA RECHERCHE

  • Écrit par 
  • Ghislaine FILLIATREAU
  •  • 3 207 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Ne pas céder à la tentation du tout-quantitatif   »  : […] Ainsi, les nombres sont très présents dans l'évaluation de la recherche. Ce sont des outils de gestion incontournables pour les politiques publiques parce que ce sont de puissants auxiliaires de la prise de décision, dans un contexte où les décisions d’investir sont difficiles à prendre. Les décideurs, publics et privés, les utilisent pour simplifier et plus encore pour justifier leurs choix d’inv […] Lire la suite

EXPLORATIONS

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 13 774 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une collecte scientifique diversifiée »  : […] Tous les éléments du voyage s'en trouvent modifiés. Dans tout l'Occident maritime apparaît un nouveau type d'officiers de marine, à la fois plus curieux et plus savants. Ils cherchent à donner davantage de cohérence à leur savoir, à confronter leurs problèmes. Ainsi naissent les académies de marine, telles que « la société formée entre quelques officiers pour travailler à un dictionnaire de marin […] Lire la suite

FONDATION DE L'OBSERVATOIRE DE PARIS

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 342 mots

Résolus à s'organiser sur le modèle des académies européennes, des savants français élaborent en 1665 le projet d'une Compagnie des sciences et des arts. L'un d'entre eux, Adrien Auzout, expose dans une épître à Louis XIV la nécessité d'un observatoire astronomique : « Il y va SIRE, de la Gloire de Vostre Majesté, & de la réputation de la France, & c'est ce qui nous fait espérer qu'elle ordonner […] Lire la suite

INSTITUT DE FRANCE

  • Écrit par 
  • Antoine MARÈS
  •  • 2 517 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Origines et histoire »  : […] L'Institut de France est né le 25 octobre 1795, mais seule sa généalogie royale permet de comprendre ses origines révolutionnaires. La première des Académies royales est due à la volonté du cardinal de Richelieu , qui, conscient de l'importance des écrivains dans le gouvernement de l'opinion et lui-même non dépourvu d'ambitions littéraires, accorda son patronage à un petit groupe de littérateurs q […] Lire la suite

OBSERVATOIRE DE PARIS

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 1 395 mots
  •  • 3 médias

L’Observatoire de Paris est le plus ancien observatoire astronomique qui ait fonctionné sans interruption depuis sa création. Il fut fondé le 21 juin 1667, jour où les membres de l’ Académie des sciences – institution née l’année précédente – posèrent la première pierre, sur laquelle ils tracèrent le méridien de Paris qui servit de référence pendant deux siècles. Il devait également être un lieu d […] Lire la suite

LAVOISIER ANTOINE LAURENT (1743-1794)

  • Écrit par 
  • Arthur BIREMBAUT
  •  • 6 967 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Carrière administrative et premiers travaux scientifiques »  : […] La description que Lavoisier a laissée d'une aurore boréale observée en 1763 constitue le plus ancien document conservé touchant son activité scientifique. Dès cette année 1763, il avait commencé des levés géologiques dans le Bassin parisien, afin d'aider Guettard à établir la carte minéralogique de la France. Celui-ci, ne pouvant envisager de dresser une carte géologique, se proposait essentiell […] Lire la suite

MÉMOIRES POUR SERVIR À L'HISTOIRE NATURELLE DES ANIMAUX

  • Écrit par 
  • Stéphane SCHMITT
  •  • 1 426 mots

Dans le chapitre « Un ouvrage défendant une science fondée sur l’observation collective »  : […] Lorsqu’on découvre le premier volume des Mémoires pour servir à l’histoire naturelle des animaux , on ne peut qu’être frappé par son format hors du commun (environ 55 cm sur 40) et par la magnificence de sa facture – qualité du papier, des planches, de l’ornementation et de la reliure. Il s’agit là sans conteste d’un ouvrage de prestige, pour lequel l’éditeur n’a pas lésiné sur les moyens. Et l’ab […] Lire la suite

RECHERCHE SCIENTIFIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre PAPON
  •  • 9 161 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les origines de la recherche organisée : l'institutionnalisation de la science »  : […] La science moderne est le produit d'une longue mutation accomplie, en Europe, sur environ quatre siècles à partir de l'époque de Galilée. Elle a apporté à nos sociétés à la fois une méthode pour étudier la nature et une vision nouvelle du rapport de l'homme à l'Univers et à la matière que l'on qualifie souvent de « modernité ». L'explication des phénomènes naturels en termes mécaniques ou physico […] Lire la suite

SCIENCES ET CURIOSITÉS À LA COUR DE VERSAILLES (exposition)

  • Écrit par 
  • Justine ANCELIN
  •  • 1 217 mots

Les sciences ont bien été présentes à la cour de Versailles. Déterminer si les rois et leur entourage les considéraient comme de véritables disciplines intellectuelles, ou comme de simples raretés divertissantes et singulières, tel était l'objectif de l'exposition Sciences & curiosités à la cour de Versailles , accueillie au château de Versailles du 26 octobre 2010 au 3 avril 2011. Plus de trois […] Lire la suite