ABZYMES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Méthodes de production des abzymes

Les premières abzymes obtenues en utilisant comme antigène des analogues d'états de transition furent décrites simultanément, en 1986, par les équipes américaines de Richard Lerner et de Peter Schultz. Ces abzymes catalysaient l'hydrolyse de liaisons chimiques simples, esters carboxyliques et carbonates. Depuis lors, de très nombreuses abzymes ont été produites, catalysant des réactions très diverses d'hydrolyse (de liaisons ester, carbonate, amide ou glycosidiques), de formation de liaisons (amide ou imine), d'isomérisation ou encore des réactions pour lesquelles aucun catalyseur biologique n'était connu, comme la réaction chimique de Diels-Alder, une réaction de condensation à la base de la chimie des polymères utilisés en robotique souple.

Une autre voie de genèse d'abzymes, entièrement biologique et complémentaire de celle qui utilise les analogues d'états de transition, consiste à faire effectuer par un anticorps une copie plus ou moins fidèle de la structure du site actif d'une enzyme, en utilisant les propriétés du réseau idiotypique décrit par Jacques Oudin vers 1960. Il est possible d'obtenir un premier anticorps, dirigé contre le site actif d'une enzyme. Cet anticorps représente une « image négative », complémentaire de la structure du site actif de l'enzyme. À partir de cet anticorps, un second anticorps complémentaire du site de reconnaissance du premier (l'anti-idiotype) peut être sélectionné. C'est l'« image positive » du site actif de l'enzyme modèle, d'où une activité catalytique plus ou moins proche de celle de l'enzyme modèle. De tels anticorps possèdent une activité hydrolytique significative souvent supérieure à celle obtenue par la méthode précédente.

La recherche biotechnologique tire profit, depuis les années 2010, surtout de la mise au point de bibliothèques de bactériophages capables d’exprimer des millions d’anticorps monoclonaux, banques établies à partir de cellules lymphoïdes de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages



Écrit par :

  • : professeur agrégé, docteur de l'université technique de Compiègne
  • : professeur à l'université de technologie de Compiègne, directeur de l'U.M.R. 6022 du C.N.R.S., président de la section biochimie et biologie moléculaire du Conseil national des universités
  • : docteur d'État, chargé de recherche au C.N.R.S.
  • : docteur ès sciences

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Joël CHOPINEAU, Daniel THOMAS, Alain FRIBOULET, Sabine PILLE, « ABZYMES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/abzymes/