ABSTRACTION GÉOMÉTRIQUE

AGAM YAACOV (1928-    )

  • Écrit par 
  • Michel FRIZOT
  •  • 490 mots

Né en 1928 à Rishon-le-Zion (Palestine sous mandat britannique, actuel Israël), c'est à Zurich, où il arrive en 1949 après des études à Jérusalem, que Yaacov Agam trouve son vocabulaire plastique dans le milieu qui voit se développer l'art concret suisse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yaacov-agam/#i_88882

BARRÉ MARTIN (1924-1993)

  • Écrit par 
  • Ann HINDRY
  • , Universalis
  •  • 1 232 mots

Dans le chapitre « Un abstrait entre lyrisme et géométrie »  : […] d'une matière « primitive » – telle que Dubuffet ou Fautrier l'utiliseront – qu'une abstraction géométrique jugée austère, héritée de Malévitch et de Mondrian. Les constructions géométriques, la simplicité structurelle et la gamme réduite de couleurs qui sont à la base de l'œuvre de Barré et qui apparaissent dès les premiers tableaux expliquent qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-barre/#i_88882

HÉLION JEAN (1904-1987)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 1 012 mots

Peintre français, né à Couterne (Orne). Rien ne prédisposait Jean Hélion, élève à l'Institut industriel d'Amiens, où il a étudié la chimie, à devenir peintre. Pourtant, on peut le considérer, avec Fernand Léger, comme l'un des plus grands peintres français du xxe siècle ; le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-helion/#i_88882

HERBIN AUGUSTE (1882-1960)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 317 mots

Peintre français, Herbin représente l'un des rares cas manifestes de passage du cubisme à la stricte « géométrie ». Il n'a jamais été cubiste au sens historique du terme, car il travailla longtemps en isolé. Ayant débuté, sous l'influence des fauves, par des natures mortes et des paysages aux structures affirmées sous leurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auguste-herbin/#i_88882

HONEGGER GOTTFRIED (1917-2016)

  • Écrit par 
  • Domitille d' ORGEVAL
  •  • 795 mots

de faible épaisseur dont la facture est méticuleusement travaillée. Quand il s’installe à Paris, Honegger fréquente le milieu de l’abstraction géométrique et se lie notamment d’amitié avec Aurélie Nemours, Marcelle Cahn ou bien encore Sonia Delaunay. Avec la série des Biseautages – baptisée ainsi par le critique Michel Seuphor –, commencée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gottfried-honegger/#i_88882

KANDINSKY WASSILY (1866-1944)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BOUILLON
  •  • 3 934 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les utopies de la reconstruction »  : […] sectaire. Mais sa peinture marque un temps d'hésitation devant les nouvelles formes d'abstraction géométrique (et quelques tableaux, non retenus dans le catalogue il est vrai, indiquent même un retour passager à la figuration la plus traditionnelle) : après un assagissement de la composition et un assourdissement des couleurs, la conversion va s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wassily-kandinsky/#i_88882

KUPKA FRANTIŠEK (1871-1957)

  • Écrit par 
  • Arnauld PIERRE
  •  • 2 789 mots

Dans le chapitre « Ultimes Abstractions  »  : […] C'est l'époque où Van Doesburg lui rend hommage comme inventeur de l'abstraction géométrique, en reproduisant Plans verticaux III (1913) dans De Stijl, tandis que Del Marle, disciple français de Mondrian, l'entraîne dans les activités du groupe et de la revue Vouloir. Kupka est ensuite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frantisek-kupka/#i_88882

LA FRESNAYE ROGER DE (1885-1925)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 398 mots

Né au Mans, Roger Noël François André de La Fresnaye, descendant d'une vieille famille normande, mort à quarante ans, a joué un rôle non négligeable dans l'histoire du cubisme français. Élève de l'académie Julian, où il se lie avec Dunoyer de Segonzac, puis de l'académie Ranson, il devient l'élève du nabi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-de-la-fresnaye/#i_88882

LOHSE RICHARD-PAUL (1902-1988)

  • Écrit par 
  • Serge LEMOINE
  •  • 906 mots

appelés « concrets zurichois » qui ont approfondi dans le sens de la rigueur la peinture non figurative de tendance géométrique. Après une période de tâtonnements qui s'achève en 1935, les premiers tableaux de Lohse traduisent l'influence du constructivisme par l'utilisation des diagonales et des groupes de formes disposées sur un fond ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-paul-lohse/#i_88882

MAGNELLI ALBERTO (1888-1971)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 569 mots

« Riche », selon Achille Bonito Oliva, « d'une géométrie interne et silencieuse qui lui est propre », l'œuvre d'Alberto Magnelli s'inscrit dès 1915 dans le courant abstrait européen. Après un retour passager aux éléments figuratifs, l'artiste s'adonne à partir de 1935 à une expression résolument abstraite qui fait de lui l'une des personnalités les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alberto-magnelli/#i_88882

MINIMAL ET CONCEPTUEL ART

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA, 
  • Catherine MILLET, 
  • Erik VERHAGEN
  •  • 6 311 mots

Dans le chapitre « Un nouveau langage critique »  : […] là réservé à des valeurs non discrètes (la couleur), des valeurs discrètes : celles de la géométrie. Ces œuvres sont systématiques, sérielles, elles cherchent à être maîtrisables, mesurables. L'art conceptuel parachève ce processus en appliquant à l'art un moyen d'analyse de nature discrète, le langage, qu'il préserve de l'ambiguïté métaphorique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-minimal-et-conceptuel/#i_88882

MOHOLY-NAGY LÁSZLÓ (1895-1946)

  • Écrit par 
  • Marcella LISTA
  •  • 2 380 mots

Dans le chapitre « Art et industrie »  : […]  Q VIII (1922, huile sur toile, 96 cm × 75 cm, Museum des XX. Jahrhunderts, Vienne), par exemple, l'artiste hongrois élabore un équilibre de formes directement empruntées à l'abstraction géométrique russe (carré rouge, rectangle noir, croix noire). Il introduit aussi des effets de transparence évoquant le verre, qui perturbent la perception de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laszlo-moholy-nagy/#i_88882

MONDRIAN PIET (1872-1944)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 4 067 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Vers l'abstraction »  : […] – c'est-à-dire un concept abstrait – font suite des études qui réintroduisent dans ce réseau de notations géométriques, souvent nommées plus/moins par les historiens d'art, le motif concret de la jetée vue frontalement et en contre-plongée perspective ; même chose pour les dessins de la façade de Domburg : exaltant d'abord son rythme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piet-mondrian/#i_88882

MORELLET FRANÇOIS (1926-2016)

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 866 mots

De l'œuvre de François Morellet, que l'on associe toujours et uniquement à l'art cinétique ou à l'op art, on pourrait dire qu'elle relève d'une abstraction géométrique. Ironie mise à part (un trait marquant de Morellet), cela est déjà beaucoup. Car se pose immédiatement le bien-fondé de cette double appellation à propos d'une production où l'« […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-morellet/#i_88882

MOSSET OLIVIER (1944-    )

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 972 mots

Né à Berne (Suisse) à la fin de la guerre, l’artiste Olivier Mosset incarne sans doute les contradictions des avant-gardes artistiques, telles qu'elles se sont manifestées en Europe et aux États-Unis depuis les années 1960. Ayant vécu et travaillé à Paris de 1965 à 1977, il s'est installé ensuite aux États-Unis, où il joue, non sans un certain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/olivier-mosset/#i_88882

NEMOURS AURÉLIE (1910-2005)

  • Écrit par 
  • Anne TRONCHE
  •  • 772 mots

Alors que ses premières compositions privilégiaient diagonale et couleurs sourdes, une série de pastels, Les Demeures, commencée en 1953, fait apparaître de rares figures géométriques en noir et blanc, par un recours exclusif à l'angle droit. Les peintures qui suivent se réfèrent au damier, utilisant la couleur dans des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aurelie-nemours/#i_88882

NICHOLSON BEN (1894-1982)

  • Écrit par 
  • Hélène LASSALLE
  •  • 1 120 mots

œuvre ne cessa de se développer et de s'épurer sans bouleversements majeurs ; graphique, géométrique, toute de rigueur et de finesse, elle comprenait aussi des compositions figuratives, paysages ou natures mortes, et des reliefs sur Isorel, combinaisons de rectangles, de cercles et de carrés. Quel que soit le motif, les couleurs sont toujours […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ben-nicholson/#i_88882

RENÉ DENISE (1913-2012)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 356 mots

tels que Hans Arp et Alberto Magnelli, Sophie Taeuber-Arp et Auguste Herbin, Jean Dewasne, Vasarely bien sûr, ou encore les Danois Robert Jacobsen et Richard Mortensen. Ses expositions marquent par leur orientation vers l'abstraction géométrique dès 1946 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/denise-rene/#i_88882

SOTO JESÚS RAFAEL (1923-2005)

  • Écrit par 
  • Arnauld PIERRE
  •  • 954 mots

à ce qui lui apparaissait alors comme à la pointe de la recherche en matière de peinture : l'abstraction géométrique. S'appuyant sur une conscience historique remarquable, il rejette la plus grande part de l'abstraction existante et décide de reprendre le problème à sa source : à Malévitch et à Mondrian. Avec un premier groupe d'œuvres réalisé de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jesus-rafael-soto/#i_88882

STAẒEWSKI HENRYK (1894-1988)

  • Écrit par 
  • Andrzej TUROWSKI
  •  • 640 mots

De sa rencontre avec M. Szczuka et W. Strzeminski naquit le premier groupe constructiviste Blok fondé en 1924. Cette date marqua le début du vif intérêt de Stażewski pour l'art abstrait. Il formula alors les principes théoriques de la peinture géométrique, abstraite, auxquels il resta fidèle jusqu'à la fin de ses jours […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henryk-stazewski/#i_88882

STELLA FRANK (1936-    )

  • Écrit par 
  • Bénédicte RAMADE
  •  • 1 708 mots

Peintre contemporain américain, Frank Stella s'est orienté à ses débuts vers une abstraction géométrique qui tend à supprimer toute trace de facture picturale ou d'intervention de la main du peintre, et toute suggestion d'un rapport sensible existant entre l'artiste et son tableau. Cette œuvre radicale amorcée en 1958 correspond à la période la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frank-stella/#i_88882

TAEUBER-ARP SOPHIE (1889-1943)

  • Écrit par 
  • Michel FRIZOT
  •  • 544 mots

Artiste suisse, qui a pris une part active à la naissance de deux mouvements apparus dans son pays, Sophie Taeuber-Arp a exercé une influence déterminante sur l'art contemporain : dada et l'art concret. C'est dès 1916 qu'elle participe aux manifestations dada du cabaret Voltaire à Zurich, aux côtés de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sophie-taeuber-arp/#i_88882

WÉRY MARTHE (1930-2005)

  • Écrit par 
  • Denys RIOUT
  •  • 739 mots

relève d'une abstraction sensible puis, à la fin de la décennie, elle s'oriente vers une abstraction géométrique. À partir de 1972, son travail s'épure. Ses tableaux, parcourus de lignes verticales ou horizontales, aspirent à manifester une unité ouverte de la surface. La galerie Paul Maenz présente à Cologne ses travaux en 1974 et elle participe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marthe-wery/#i_88882


Affichage 

Composition avec grille 8, P. Mondrian

photographie

Piet Mondrian (1872-1944), Composition avec grille 8,1919 Musée de La Haye, Pays-Bas 

Crédits : Mondrian/ Holzman Trust/ Bridgeman Images

Afficher

Composition avec jaune, rouge, noir, bleu et gris, P. Mondrian

photographie

Piet Mondrian, Composition avec jaune, rouge, noir, bleu et gris 1920 Huile sur toile 51,5 cm x 60 cm Stedelijk Museum, Amsterdam, Pays-Bas 

Crédits : Stedelijk Museum, Amsterdam, Pays-Bas. © Holzman Trust

Afficher

Composition avec rouge, jaune et bleu, P. Mondrian

vidéo

Piet Mondrian, Composition avec rouge, jaune et bleu 1930 Huile sur toile 45 cm X 45 cm Kunsthaus, ZurichMembre fondateur de la revue d'avant-garde pluridisciplinaire De Stijl au début des années 1920, Piet Mondrian continuera seul d'interroger les limites de la peinture de chevalet Composition... 

Crédits : Mondrian/ Holzman Trust/ The Bridgeman Art Library/ Getty

Afficher

Composition dans le losange avec jaune, noir, bleu, rouge et gris, P. Mondrian

photographie

Piet Mondrian, Composition dans le losange avec jaune, noir, bleu, rouge et gris, 1921 Huile sur toile, 60 cm × 60 cm The Art Institute of Chicago 

Crédits : 2010 Mondrian/ Holtzman Trust c/o HCR International Virginia USA

Afficher

Composition de lignes noires, P. Mondrian

photographie

Piet Mondrian, Composition de lignes noires 1917 Huile sur toile 108 cm x 108 cm Kröller-Müller Museum, Otterlo, Pays-Bas 

Crédits : Stichting Kröller-Müller Museum, Otterlo, Pays-Bas. © Holzman Trust

Afficher

Composition avec grille 8, P. Mondrian
Crédits : Mondrian/ Holzman Trust/ Bridgeman Images

photographie

Composition avec jaune, rouge, noir, bleu et gris, P. Mondrian
Crédits : Stedelijk Museum, Amsterdam, Pays-Bas. © Holzman Trust

photographie

Composition avec rouge, jaune et bleu, P. Mondrian
Crédits : Mondrian/ Holzman Trust/ The Bridgeman Art Library/ Getty

vidéo

Composition dans le losange avec jaune, noir, bleu, rouge et gris, P. Mondrian
Crédits : 2010 Mondrian/ Holtzman Trust c/o HCR International Virginia USA

photographie

Composition de lignes noires, P. Mondrian
Crédits : Stichting Kröller-Müller Museum, Otterlo, Pays-Bas. © Holzman Trust

photographie