ABDULLAH IBN ABDUL KADIR MUNCHI (1796-1864)

MALAISIE ET INDONÉSIE, langues et littératures

  • Écrit par 
  • Denys LOMBARD
  •  • 10 309 mots

Dans le chapitre « La littérature moderne en péninsule malaise »  : […] Le « renouveau » est ici assez ancien ; il date des efforts de Abdullah bin Abdul Kadir, surnommé munci (c'est-à-dire « le maître de langue »), un Malais de descendance à la fois arabe et indienne, qui fut le secrétaire de T. S. Raffles, le fondateur de Singapour (il mourut en 1854, en accomplissant le pèlerinage de La Mekke) ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/malaisie-et-indonesie-langues-et-litteratures/#i_11494