KASSEM ABDEL KARIM (1914-1963)

AREF ABDEL SALAM (1921-1966)

  • Écrit par 
  • Martine MEUSY
  •  • 511 mots
  •  • 1 média

Né d'une famille musulmane (son père, marchand de drap, était imam), Abdel Salam sera toute sa vie un fervent adepte de l'islam. Ce fait sous-tendra son action politique et guidera sa recherche de l'unité arabe et son socialisme modéré. Formé à l'école militaire de Bagdad, Aref se distingue lors de la guerre de Palestine de 1948. Membre d'un groupe d'officiers hostiles à la politique du Premier m […] […] Lire la suite

BAKR AHMED HASSAN AL- (1912-1982)

  • Écrit par 
  • Philippe RONDOT
  •  • 1 172 mots

Aux discrètes obsèques d'Ahmed Hassan al- Bakr, le 5 octobre 1982 à Bagdad, trois personnalités mènent le deuil : Michel Aflak, un des fondateurs historiques du parti Baas auquel adhéra très tôt le jeune officier Bakr ; le roi Hussein de Jordanie, dont le cousin, Fayçal II d'Irak, avait été renversé, et tué, par le coup d'État du 14 juillet 1958 auquel participa le général Bakr ; le président Sadd […] […] Lire la suite

IRAK

  • Écrit par 
  • Loulouwa AL RACHID, 
  • Brigitte DUMORTIER, 
  • Philippe RONDOT, 
  • Pierre ROSSI
  •  • 29 463 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « La révolution du 14 juillet 1958 »  : […] Sous la couronne hāchémite, la situation intérieure de l'Irak a considérablement évolué, entraînant une modification sensible du rapport des forces politiques : le pouvoir n'appartient pas au roi – Fayçal II a atteint sa majorité le 2 mai 1953  – mais toujours au régent Abdulillah et surtout à Nouri Pacha Saïd. Le Parlement, docile, est neutralisé, les gouvernements se succèdent les uns aux autres […] […] Lire la suite

KURDES

  • Écrit par 
  • Thomas BOIS, 
  • Hamit BOZARSLAN, 
  • Christiane MORE, 
  • Éric ROULEAU
  •  • 16 452 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Mollah Mustafa Barzani »  : […] Turbulents pour les uns, révolutionnaires pour les autres, les Kurdes d'Irak n'ont cessé, depuis le premier conflit mondial, de guerroyer tour à tour contre l'Empire ottoman, les forces d'occupation britanniques, le pouvoir central de Bagdad. Pour s'assurer leur concours pendant la guerre de 1914-1918, les Anglais leur avaient fait de vagues promesses. Mais, ne pouvant compter sur la loyauté des c […] […] Lire la suite


Affichage 

Abdel Karim Kassem, vers 1959

photographie :  Abdel Karim Kassem, vers 1959

Devenu Premier ministre et ministre de la Défense de l'Irak à la suite d'un coup d'État le 14 juillet 1958, le général Abdel Karim Kassem proclama la République le jour-même. Il fut assassiné lors d'un nouveau putsch, en février 1963.  

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Chute du régime du général Kassem, 1963

photographie :  Chute du régime du général Kassem, 1963

Des soldats irakiens et un tank à Bagdad, après le renversement du régime du général Abdel Karim Kassem (1914-1963), en 1963.  

Crédits : Central Press/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

 Abdel Karim Kassem, vers 1959

Abdel Karim Kassem, vers 1959
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

 Chute du régime du général Kassem, 1963

Chute du régime du général Kassem, 1963
Crédits : Central Press/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie