20035e Coupe du monde de rugby

Initialement, la Ve Coupe du monde de rugby devait être organisée conjointement par l'Australie et la Nouvelle-Zélande. Mais, en avril 2002, les Néo-Zélandais, qui devaient accueillir vingt-trois des quarante-huit matchs, ont perdu leur rôle de co-organisateurs en raison du non-respect du cahier des charges. Pour la première fois depuis la création de l'épreuve, le favori de la compétition vient de l'hémisphère Nord : l'Angleterre, qui a réussi au printemps le Grand Chelem dans le Tournoi des six nations avant de dominer sur leur terrain All Blacks et Wallabies, rallie la majorité des suffrages. La Nouvelle-Zélande, qui a remporté le Tri-Nations, la grande compétition de l'hémisphère Sud, en proposant un jeu attractif, semble l'équipe la plus à même de contester la supériorité anglaise. L'Australie, tenante du titre et pays organisateur, ne saurait être écartée. Quant au XV de France, qui avait pourtant réalisé le Grand Chelem dans le Tournoi des six nations en 2002, il paraît avoir perdu de sa superbe. Néanmoins, motivés par leur capitaine, Fabien Galthié, les trente joueurs sélectionnés par Bernard Laporte et Jo Maso ont bénéficié d'une préparation longue – trois mois – et minutieuse, ce qui leur confère un statut d'outsiders. L'Afrique du Sud est parfois citée, mais plus au regard de l'histoire que des performances récentes des Springboks. Quant aux quinze autres participants, dépasser le stade des quarts de finale relèverait pour eux de l'exploit. La formule alambiquée de 1999, avec matchs de barrage permettant d'accéder aux quarts de finale, a été abandonnée. Les équipes se trouvent réparties dans quatre groupes de cinq, les deux premières accédant aux quarts de finale. Pour les matchs du premier tour, le système de décompte des points appliqué dans le Tri-Nations (4 points pour une victoire, 2 pour un match nul, 0 pour une défaite ; 1 point de bonus pour toute équipe marquant quatre essais ou plus dans une rencontre, ce qui doit favoriser l'offensive ; 1 point de bonus pour toute équipe battue par 7 points d'écart ou moins, pour motiver une formation dominée [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « 2003 - 5e Coupe du monde de rugby », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/2003-5e-coupe-du-monde-de-rugby/