198774e Tour de France

La course

Un absent au départ de ce soixante-quatorzième Tour de France : Félix Lévitan, qui co-dirigeait le Tour depuis quarante ans avec Jacques Goddet, a été congédié au printemps par le conseil de gérance de la Société du Tour de France, qui lui reprochait l'opacité de sa gestion.

Sur le plan sportif, le Français Bernard Hinault a quitté le peloton à la fin de 1986. L'Américain Greg LeMond, victime d'un grave accident de chasse le 20 avril, demeure hospitalisé et nul ne peut prévoir s'il pourra un jour reprendre la compétition. De nouvelles ambitions naissent et, en l'absence d'un « patron » dans le peloton, le Tour s'annonce fertile en rebondissements. Il le sera.

Les détenteurs du maillot jaune se succèdent : le Néerlandais Jelle Nijdam s'en empare en remportant le prologue ; à l'issue de la première étape (Berlin-Berlin, 105,5 km), il le cède à Lech Piasecki, qui devient le premier Polonais à porter la tunique d'or ; à l'arrivée de la troisième étape (Karlsruhe-Stuttgart, 219 km), celui-ci échoit au Suisse Erich Maechler, qui le conservera jusqu'au terme de la neuvième étape.

Le premier rendez-vous important proposé aux favoris est un contre la montre de 87,5 km (dixième étape, Saumur-le Futuroscope) : l'Irlandais Stephen Roche s'impose, devant le Français Charly Mottet (à 42 s), qui endosse le maillot jaune. Ce dernier le conserve jusqu'au soir de la dix-septième étape.

La dix-huitième étape constitue le deuxième temps fort du Tour : les coureurs s'affrontent lors d'un contre la montre de 36,5 km entre Carpentras et le sommet du mont Ventoux. Le jeune Français Jean-François Bernard domine nettement ses rivaux et conquiert le maillot jaune. Le jour suivant, entre Valréas et Villard-de-Lans (185 km), une offensive menée par Stephen Roche et l'Espagnol Pedro Delgado leur permet de distancer Jean-François Bernard de plus de 4 minutes : Delgado remporte l'étape, Roche (deuxième à 3 s) reçoit le maillot jaune. Dès le lendemain, entre Villard-de-Lans et L'Alpe-d'Huez (201 km), l'Irlandais, qui concède 2 minutes à l'Espagnol dans les 22 virages de la montée finale, est [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « 1987 - 74e Tour de France », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/1987-74e-tour-de-france/