198536e Championnat du monde de formule 1

Temps forts

McLaren demeure l'écurie la mieux placée pour prétendre au titre mondial. Néanmoins, les monoplaces rouge et blanc vont s'avérer moins nettement dominatrices que l'année précédente (cinq succès contre douze). Cette fois, Ferrari, Lotus-Renault et Williams-Honda auront leur mot à dire.

Si Alain Prost remporte la première course de l'année, le Grand Prix du Brésil le 7 avril à Jacarepagua, le Brésilien Ayrton Senna, sous une pluie diluvienne, signe le premier d'une longue liste de succès en s'imposant le 21 avril à Estoril à l'occasion du Grand Prix du Portugal. Mais le principal adversaire d'Alain Prost pour le titre sera l'Italien Michele Alboreto, sur Ferrari, alors que l'Autrichien Niki Lauda, en manque de motivation, ne parviendra à tirer la quintessence de sa McLaren qu'à une seule reprise, en s'adjugeant le Grand Prix des Pays-Bas, le 25 août à Zandvoort.

Le 6 octobre, à Brands Hatch (Grande-Bretagne), à l'occasion du Grand Prix d'Europe, Alain Prost, calculateur, termine quatrième de la course remportée par le Britannique Nigel Mansell (Williams-Honda). Les 3 points qu'il inscrit à cette occasion suffisent à le faire sacrer champion du monde. Il est le premier Français à conquérir ce titre.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « 1985 - 36e Championnat du monde de formule 1 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/1985-36e-championnat-du-monde-de-formule-1/