198435e Championnat du monde de formule 1

Temps forts

Le Français Alain Prost a quitté Renault pour McLaren, où il aura pour coéquipier le double champion du monde autrichien Niki Lauda. La McLaren MP4-2 est une monoplace très réussie : l'ingénieur John Barnard en a conçu le châssis destiné à accueillir le moteur V6 turbocompressé développé par Porsche avec les capitaux de T.A.G., la société de Mansour Ojjeh.

Les monoplaces rouge et blanc, couleurs du cigarettier Marlboro, vont se montrer nettement supérieures à leurs rivales, s'adjugeant douze des seize grands prix (sept pour Prost, cinq pour Lauda). Un incident se produit à l'occasion du Grand Prix de Monaco le 3 juin : Alain Prost mène la course, alors que le circuit est rendu dangereux par la pluie ; un débutant, le Brésilien Ayrton Senna, fond sur lui au volant de sa modeste Toleman, et semble en mesure de le dépasser ; le directeur de course, l'ancien pilote belge Jacky Ickx, prend la décision controversée d'arrêter la course au trente et unième tour ; la victoire revient à Prost, mais, comme moins de la moitié de la distance prévue a été couverte, ce succès ne lui rapporte que 4,5 points, ce qui aura son importance.

Avant la dernière course de la saison, le Grand Prix du Portugal le 21 octobre à Estoril, les deux pilotes McLaren ne se sont pas départagés : Niki Lauda est en tête du Championnat avec 66 points, devant Alain Prost, qui en compte 62,5. Un seul cas de figure permettrait au Français de se voir couronné : il lui faut s'imposer, et l'Autrichien ne doit pas finir deuxième. Prost remplit magnifiquement son contrat, mais Lauda, seulement onzième à l'issue du premier tour, remonte patiemment un à un tous les pilotes qui le devancent, et finit par prendre cette deuxième place qui lui assure un troisième titre de champion du monde, pour un demi-point (72 contre 71,5).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « 1984 - 35e Championnat du monde de formule 1 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/1984-35e-championnat-du-monde-de-formule-1/