197764e Tour de France

Départ

Fleurance (Gironde), 30 juin

Arrivée

Paris (Champs-Élysées), 24 juillet

Nombre d'équipes au départ

10

Nombre de coureurs au départ

100

Nombre de coureurs classés

53

Nombre d'étapes

22

Distance totale

4 096 km

Moyenne du vainqueur

35,393 km/h

Podium

1. Bernard Thévenet (équipe Peugeot-Esso, France), 115 h 38 min 30 s 2. Hennie Kuiper (équipe Ti-Raleigh, Pays-Bas), à 48 s 3. Lucien Van Impe (équipe Lejeune-B.P., Belgique), à 3 min 32 s

Classement par points

Jacques Esclassan (équipe Peugeot-Esso, France)

Meilleur grimpeur

Lucien Van Impe (équipe Lejeune-B.P., Belgique)

Classement par équipes

Ti-Raleigh

La course

Au moment où ce Tour de France va s'élancer, le cyclisme semble vivre une période de transition. Le Belge Eddy Merckx est certes de nouveau présent au départ, mais il ne fait plus partie des favoris ; le Français Raymond Poulidor a définitivement raccroché son vélo ; l'Espagnol Luis Ocaña et l'Italien Felice Gimondi vivent leur chant du cygne. Le Français Bernard Hinault, fer de lance de la nouvelle génération, se juge encore trop tendre pour participer au Tour. De plus, le début de saison a été empoisonné par des affaires de dopage : le Français Bernard Thévenet a été contrôlé positif lors de Paris-Nice, et les soupçons pèsent sur tout le peloton. Seuls cent coureurs se sont engagés – le plus petit nombre depuis 1947.

Vainqueur du prologue, l'Allemand Dietrich Thurau va conserver le maillot jaune durant quatorze étapes. Curieusement placées en début d'épreuve, les Pyrénées ne donnent lieu à aucune passe d'armes. Bernard Thévenet endosse le maillot jaune à l'issue du second tronçon de la quinzième étape (Morzine-Avoriaz, 14 km contre la montre), qui voit la victoire du Belge Lucien Van Impe.

Le Tour se joue lors de la dix-septième étape (Chamonix - L'Alpe-d'Huez, 184,5 km). Lucien Van Impe, troisième à 30 secondes de Bernard Thévenet au classement général, semble être le favori pour la victoire finale. Il accélère dans le col du Glandon, mène un long raid solitaire, Thévenet est le seul à assurer la poursuite. Avant d'aborder les premiers lacets de la montée vers L'Alpe-d'Huez, Van Impe compte 2 min 20 s d'avance ; mais il a puisé dans ses réserves. Son avance fond rapidement et, de plus, il est heurté par une voiture. Le Néerlandais Hennie Kuiper le rejoint le premier et part à la conquête du maillot jaune ; Thévenet s'accroche ; Kuiper remporte l'étape, mais Thévenet sauve sa place de leader pour 8 secondes. Quant à Eddy Merckx, malade, il finit à plus d'un quart d'heure (il se classera sixième, à 12 min 38 s, du classement général final). Lors de la vingtième étape (un circuit de 50 km contre la montre autour de Dijon), Bernard Thévenet s'impose avec 28 secondes d'avance sur Hennie Kuiper et assure son second succès dans le Tour de France.

Mais cette édition fut d'une piètre qualité. De plus, le Néerlandais Joop Zoetemelk a été reconnu coupable de dopage lors d'un contrôle effectué à L'Alpe-d'Huez. D'autres noms circulent, si bien que le classement final demeure sujet à caution. En définitive, seuls cinq autres coureurs seront « officiellement » convaincus de dopage. Parmi eux, Luis Ocaña.

Le cyclisme cette année-là

Freddy Maertens (Belgique) remporte Paris-Nice et la Vuelta.

Roger De Vlaeminck (Belgique) gagne le Tour des Flandres et Paris-Roubaix (pour la quatrième fois).

Bernard Hinault (France) remporte Liège-Bastogne-Liège et le Grand Prix des nations.

À San Cristobal (Venezuela), Francesco Moser (Italie) devient champion du monde sur route.

Joop Zoetemelk (Pays-Bas) remporte Paris-Tours.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « 1977 - 64e Tour de France », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/1977-64e-tour-de-france/