MONTRÉAL (JEUX OLYMPIQUES DE) [1976]Chronologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

21 juillet

À la piscine, le 100 mètres papillon messieurs voit un triplé américain (victoire de Matt Vogel), alors que les Américains battent le record du monde du relais 4 fois 200 mètres. Côté féminin, l'U.R.S.S. contrarie l'hégémonie est-allemande : dans le 200 mètres brasse, Marina Koshevaia (2 min 33,35 s, record du monde) s'impose devant deux compatriotes.

Décidément, Nadia Comaneci est bien la « Petite Fée de Montréal ». Malgré la grande classe de Nellie Kim, deuxième, et la belle prestation de Ludmila Touritcheva, troisième, Nadia Comaneci, « gymnaste, ballerine et sylphide » selon les mots d'Antoine Blondin, remporte le concours général de gymnastique : la gymnastique féminine entre dans une nouvelle ère. Côté masculin, le Soviétique Nikolaï Andrianov, seize ans après le succès de Boris Chakline, remporte le concours général en détrônant le Japonais Sawao Kato, deuxième à 1 point ; Mitsuo Tsukahara (Japon) est troisième.

La première compétition d'escrime est le fleuret masculin. L'Italien Fabio Dal Zotto (dix-neuf ans) surprend le Soviétique Alexandre Romankov par son style très particulier : il est champion olympique, alors que le Français Bernard Talvard obtient la médaille de bronze.

En haltérophilie, l'Amiénois Daniel Senet est troisième dans la catégorie des poids légers, apportant à la France sa première médaille dans cette discipline depuis 1956. Il sera même médaillé d'argent, car le Polonais Zbigniew Kaczmarek se verra disqualifié pour dopage (usage d'anabolisants).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « MONTRÉAL (JEUX OLYMPIQUES DE) [1976] - Chronologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/1976-18es-jeux-olympiques-d-ete/