MONTRÉAL (JEUX OLYMPIQUES DE) [1976]Chronologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

19 juillet

Kornelia Ender ne laisse planer aucun doute dans le 100 mètres nage libre : une demi-longueur d'avance grâce à son départ exceptionnel, les 50 mètres atteints en 27,10 s ; record du monde (55,65 s) à l'arrivée, sa dauphine est reléguée à près d'une seconde. L'Américain John Naber, bonnet rouge, démarche chaloupée, salue avec décontraction ses compatriotes présents dans les gradins avant le départ du 100 mètres dos. Dans l'eau, il se montre plus qu'efficace : il s'impose en 55,49 s (record du monde), mettant fin au règne de l'Allemand de l'Est Roland Matthes (troisième en 57,22 s) dans la discipline. Moins d'une heure plus tard, Naber est au départ du 200 mètres nage libre et mène la vie dure à son ami Bruce Furniss, qui doit battre le record du monde (1 min 50,29 s) pour le devancer (1 min 50,50 s).

La compétition de gymnastique féminine par équipes provoque l'enthousiasme du public. L'U.R.S.S. s'impose avec une faible marge (3,20 points) devant la Roumanie, mais la reine de la soirée est une frêle et jeune Roumaine de quatorze ans et demi, Nadia Comaneci (1,56 m, 41 kg) : elle obtient, aux barres asymétriques et à la poutre (où elle réalise un saut périlleux latéral avec flip-flap), la note 10,00, qui déjoue le système des tableaux lumineux conçus jusqu'à 9,95 et qui ne peuvent donc inscrire que trois chiffres.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « MONTRÉAL (JEUX OLYMPIQUES DE) [1976] - Chronologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/1976-18es-jeux-olympiques-d-ete/