TŌKYŌ (JEUX OLYMPIQUES DE) [1964]Chronologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

16 octobre

Dans une course de 800 mètres, la stratégie est souvent fondamentale. Le Kenyan Wilson Kiprugut (vingt-quatre ans), caporal dans l'armée, n'en a cure : il part le plus vite possible et tente de tenir jusqu'à l'arrivée. À 250 mètres du but, Kiprugut est toujours premier alors que le Néo-Zélandais Peter Snell, tenant du titre, navigue en queue de peloton ; Snell accélère brutalement et dépasse tous ses rivaux pour prendre la tête à 100 mètres de l'arrivée et la conserver : il s'impose (1 min 45,1 s, record olympique), devant le Canadien William Crothers (1 min 45,6 s) et Kiprugut (1 min 45,9 s), très satisfait de sa médaille de bronze (avant d'arriver à T̄okȳo, son meilleur temps était d'1 min 49 s). Seconde médaille d'or également pour le Polonais Józef Schmidt au triple saut (16,85 m, record olympique). L'Américaine Wyomia Tyus (États-Unis), qui a battu le record olympique (11,2 s) dans les séries de qualification, remporte le 100 mètres (11,4 s), devant sa compatriote Edith McGuire et la jeune Polonaise Ewa Klobukowska (dix-huit ans).

Les nageurs américains améliorent encore un record du monde : 3 min 58,4 s dans le relais 4 fois 100 mètres quatre nages. Sharon Stouder (États-Unis) s'impose dans le 100 mètres papillon en 1 min 4,7 s.

L'U.R.S.S. remporte la compétition masculine de fleuret par équipes en battant la Pologne en finale (9 victoires à 7) ; la France s'adjuge la médaille de bronze en dominant le Japon (9 victoires à 4).

En cyclisme sur piste, le Belge Patrick Sercu remporte le kilomètre (1 min 9,59 s), devant l'Italien Giovanni Pettenella, le Français Pierre Trentin étant médaillé de bronze. Mais un incident se produit : Pettenella, soutenu par ses dirigeants, refuse de se soumettre au contrôle antidoping.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « TŌKYŌ (JEUX OLYMPIQUES DE) [1964] - Chronologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 février 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/1964-15es-jeux-olympiques-d-ete/