196047e Tour de France

Départ

Lille, 26 juin

Arrivée

Paris (Parc des Princes), 17 juillet

Nombre d'équipes au départ

13

Nombre de coureurs au départ

128

Nombre de coureurs classés

81

Nombre d'étapes

21

Distance totale

4 173 km

Moyenne du vainqueur

37,210 km/h

Podium

1. Gastone Nencini (Italie), 112 h 8 min 42 s 2. Graziano Battistini (Italie), à 5 min 2 s 3. Jan Adriaenssens (Belgique), à 10 min 24 s

Classement par points

Jean Graczyk (France)

Meilleur grimpeur

Fernando Manzaneque (Espagne)

Classement par équipes

France

La course

Jacques Anquetil, épuisé par sa victoire dans le Giro, a décidé de ne pas participer à ce Tour de France. Malgré cela, Roger Rivière n'est pas le seul leader de l'équipe de France : parmi les quatorze coureurs sélectionnés par Marcel Bidot figure Henry Anglade. Il lui faudra composer avec les ambitions de ce dernier.

L'emprise des Tricolores sur le début du Tour est incontestable : les victoires d'étape sont nombreuses (Roger Rivière, René Privat, Jean Graczyk, André Darrigade). À Saint-Malo, terme de la cinquième étape, Henry Anglade porte le maillot jaune.

Lors de la sixième étape (Saint-Malo - Lorient, 191 km), Roger Rivière, faisant peu de cas du maillot jaune d'Anglade, attaque à 112 kilomètres du but ; l'Italien Gastone Nencini, le Belge Jan Adriaenssens et l'Allemand Hans Junkermann l'accompagnent ; Rivière remporte l'étape ; le peloton a concédé 14 min 40 s et Anglade a perdu son maillot jaune, qu'Adriaenssens endosse. Roger Rivière devient l'indiscutable leader de l'équipe de France. Il remporte la dixième étape (Mont-de-Marsan - Pau, 228 km) et si, le lendemain, il faiblit légèrement dans le col de Peyresourde (il concède 1 min 16 s à Nencini, maillot jaune depuis la veille), il demeure le favori pour la victoire finale.

Le 10 juillet, lors de la quatorzième étape (Millau-Avignon, 217 km), Gastone Nencini, spécialiste du genre, prend tous les risques dans la descente du col du Perjuret. Roger Rivière tente de le suivre, heurte le parapet, et chute dans le ravin, 20 mètres en contrebas. Il s'est brisé la colonne vertébrale ; sa carrière est terminée.

Dès lors, Gastone Nencini contrôle la course sans difficulté. Ultime anecdote : lors de la vingtième étape (Besançon-Troyes, 229 km), le peloton s'arrête à Colombey-les-Deux-Églises pour saluer un prestigieux spectateur, le général de Gaulle.

Le cyclisme cette année-là

Le 2 janvier, Fausto Coppi, le campionissimo italien, décède des suites d'une malaria mal soignée.

Jacques Anquetil est le premier Français vainqueur du Giro.

À Karl-Marx-Stadt (R.D.A.), Rik Van Looy (Belgique) est couronné champion du monde sur route.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « 1960 - 47e Tour de France », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/1960-47e-tour-de-france/